Partagez cette page : ECOLE THEMATIQUE sur l’Ostéopathie Crânienne URASO Lille

ECOLE THEMATIQUE sur l’Ostéopathie Crânienne URASO Lille
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Communiqué de presse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
rdo
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 27 Déc 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 11:44 am    Sujet du message: ECOLE THEMATIQUE sur l’Ostéopathie Crânienne URASO Lille Répondre en citant

Mise au point sur les fondements scientifiquement validés de l’ Ostéopathie Crânienne.

7 et 8 Décembre 2010 URASO-ISO Lille

THEME :

L’enseignement de l’ostéopathie crânienne se fonde souvent sur des principes et postulats non validés ou sur des protocoles expérimentaux non-conformes aux exigences académiques et universitaires. De plus, c’est habituellement par des recours historiques qui tendent vers un « dogme » que les explications théoriques de l’ostéopathie crânienne sont enseignées. Nous évoquons ici les principes de « mobilité des os du crâne », de « mouvements respiratoires primaires » et enfin de « fluctuation du LCR ». Nous analyseront les méthodes qui permettront d’enseigner l’ostéopathie crânienne en accord avec les théories scientifiquement validées Un rapport de synthèse globale terminera la session.


DESCRIPTION DE l’ECOLE THEMATIQUE
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 2:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime ça Very Happy
_________________
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 2:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est une tres bnne demarche, cependant, je serais curieux de connaitre quels sont les etudes qui supportent les fondements valides de l'osteopathie cranienne de nos jours ???
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteo26
Impliqué


Inscrit le: 13 Fév 2009
Messages: 54

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

c'est bien
mais...
pour se veut scientifique ou un tant soit peu sérieux, il faut savoir de quoi on parle....
-mobilité des os du crâne, cela fait longtemps que ce dogme a été remplacé par le concept de mouvance, donnant aux sutures tout leur rôle d'accommodation des contraintes subies, donc on ne parle pas de mobilité
-mouvement respiratoire primaire c'est à cette faute que je m'amuse à reconnaitre des professionnels qui selon moi ont intégré le concept:
il s'agit du MECANISME respiratoire primaire, qui comme son nom l'indique représente un modèle, à replacer dans son contexte historique, c'est à dire une base d'apprentissage et de réflexion, à confronter avec subtilité et modestie à nos expériences sensitives et de praticiens... l'esprit critique est bienvenu mais est un frein au lâcher prise nécessaire.
-fluctuation du LCR etc... une connaissance de base en histologie permet de savoir que les épendymocytes sont des cellules ciliées tapissant les parois des cavités du SNC dont l'action permet la circulation du LCR

la spécificité de l'ostéopathie viens du mode d'apprentissage sensible du corps, de sa lecture transversale des systèmes et donc de leurs dysfonctions, l'anatomie est la même pour tous, et la physiologie aussi.

Le reste, les querelles de chapelle (voir en ce moment sur d'autres posts), et le retour sur le soit disant apprentissage dogmatique de l'ostéopathie ne sont que les résultats d'un contexte historique et un peu franco français
La rigueur d'une formation en ostéopathie ne devrait pas avoir à déboucher sur de telles annonces, surtout erronées.

votre annonce ne me donne ainsi vraiment pas envie de participer

à bon entendeur
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
P.Mullié
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Oct 2010
Messages: 10
Localisation: lille

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 6:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eneffet, les mots employés n'ont pas de fondements biologiques. Mais se sont les mots le plus souvent employés par les ostéopathes. Notre démarche est d'établir de véritables protocoles d recherche sur ces sujets, et on de polémiquer, ni surtout de mettre en doute la "pratique" de l'ostéo. crânienne. Voici le résumé d'un travail qui va servir de base à ces études, et qui en précise les butset limites.
Trés co

L'ostéopathie crânienne est enseignée dans la plupart des écoles formant les futurs praticiens ostéopathes. Elle représente une part importante des cours suivis dans le cursus des études. Cette branche de l'ostéopathie est née dans les années 1920-1930 suite aux travaux de William Garner Sutherland(1) qui fut élève d'Andrew Taylor Still.
Au cours de ses études, c'est en rapprochant les os du crâne et leurs biseaux des ouïes des poissons qu'il émit l'hypothèse(2) de l'existence d'un mécanisme respiratoire à leur niveau. Ses expérimentations sur un crâne semi-désarticulé puis sur sa propre tête, l'amenèrent à développer un modèle mécanique: le MRP ou Mouvement Respiratoire Primaire. Ce modèle présente cinq composantes ou principes que sont:
-la mobilité inhérente aux masses cérébrales
-la fluctuation du LCR (liquide céphalo-rachidien)
-la mobilité des membranes de tension réciproque (les méninges)
-la mobilité des os du crâne
-la mobilité du sacrum entre les deux iliaques.
La fréquence de ce mouvement serait de l'ordre de 8 à 14 cycles par minute.

Lorsque nous avons abordés à notre tour l'ostéopathie crânienne, nos enseignants nous ont décrit ce même modèle et ces composantes comme base de leur enseignement. Les premiers cours pratiques consistaient à essayer de percevoir ce MRP en posant les mains sur le crâne. Nous devions sentir une sorte de vague allant et venant entre nos doigts. Très vite plusieurs étudiants et moi-même nous sommes posés la question de ce qu'était cette « vague » qu'il nous fallait sentir. Comment s'expliquait-elle? À quoi était-elle due? Et surtout existait-elle vraiment? Bref y avait-il des preuves de l'existence de ce mouvement respiratoire primaire sur lesquelles nous appuyer, alors que la plupart d'entre nous ne sentions rien? Après avoir interrogé longuement mes professeurs, j'ai pu constater que mes questions restaient sans réponse claire. On me renvoyait à la théorie de W.G.Sutherland sans pouvoir me donner de justifications ou du moins rien de scientifique ni preuve irréfutable. Pour résumer la situation, il fallait croire aveuglément ce qui avait été imaginé par un homme il y a presque un siècle de cela sans chercher à comprendre, encore moins à l'expliquer. Encore récemment, j'ai pu discuter avec un ostéopathe enseignant également l'ostéopathie crânienne mais dans un autre établissement et là encore je me suis heurtée au manque de données vérifiables. Par exemple il justifie le MRP en s'appuyant sur l'existence d'une pulsation rythmique des masses cérébrales due aux battements des oligodendrocytes, ce qui entrainerait le LCR. Or, je n'ai trouvé aucune étude scientifique démontrant une quelconque pulsatilité de ces cellules gliales. Lorsque je demande sur quelles références scientifiques cette personne se base, elle me présente une recherche menée par Lumsden et Pomerat(3) en 1951 sur la croissance « in vitro » des oligodendrocytes issus du cerveau de rats. Il semblerait donc qu'il y ait un amalgame entre cette étude sur la croissance cellulaire et l'interprétation qu'en font certains ostéopathes, considérant qu'il s'agit là de l'origine de l'impulsion rythmique crânienne de 10 à 14 mouvements par minute. De plus, lorsque je persiste à questionner sur le manque de validité de l'ostéopathie crânienne, on me dit que ce sont mes propres expériences sur mes patients qui m'apporteront une justification à ces pratiques et me convaincront, que je n'ai donc ni à m'inquiéter de ne rien sentir « pour le moment », ni à chercher d'explications. D'autres encore m'ont assuré qu'ils avaient énormément de preuves de l'existence d'une impulsion rythmique crânienne, d'une mobilité du cerveau, moteur du MRP, mais que le temps imparti à l'enseignement de l'ostéopathie crânienne était trop court pour pouvoir me les présenter...
Assez surprise et déroutée face au manque de curiosité de mes interlocuteurs, j'ai décidé de poursuivre mes recherches afin de découvrir si oui ou non quelqu'un pouvait m'apporter quelques éclaircissements. C'est ainsi que j'ai découvert que certains ostéopathes partageaient mon manque de conviction face à la théorie de W.G.Sutherland et s'opposaient à l'existence même du MRP. Je citerai avant tout les articles de Steve E Hartman qui va jusqu'à remettre en question la nécessité de sanctionner les études ostéopathiques par une épreuve sur l'ostéopathie crânienne, considérant qu'aucune étude n'a montré son efficacité ni sa fiabilité. Il dénonce également le fait que la croyance d'un mouvement respiratoire au niveau du crâne est désormais obsolète car aucune étude n'a pu le justifier. D'autre part et pour les mêmes raisons, certains établissements renommés refusent catégoriquement d'enseigner l'ostéopathie crânienne à leurs étudiants car l'enseignement délivré ne pourrait être avalisé par des articles scientifiques publiés et reconnus. D'autres encore avancent l'idée que le MRP serait dû à la respiration costo-diaphragmatique se propageant comme une onde jusqu'au crâne par l'intermédiaire des fascias . Face à cette multitude de théories il m'a semblé important voire urgent de mener une étude basée sur des protocoles scientifiques afin de clarifier la situation.
Le but de ce travail n'est en aucun cas d'invalider l'ostéopathie crânienne. Je pense au contraire que s'appuyer sur des recherches scientifiques ne pourra que servir la cause de l'ostéopathie crânienne en crédibilisant notre profession et en uniformisant l'enseignement dispensé dans les différentes écoles. D'autre part, il me paraît important de se détacher de l'image ésotérique, mystique voire sectaire que véhicule actuellement cette branche de l'ostéopathie et cela ne sera possible que le jour où nous pourrons donner des preuves irréfutables et défendre scientifiquement nos pratiques. Bref justifier notre travail.rdialement vôtre
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
P.Mullié
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Oct 2010
Messages: 10
Localisation: lille

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 6:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Veuillez excuser es fautes de frappe... Je ne suis pas un habitué de ces forums... Et je ne suis pas ostéopathe occasionnel, mais biologiste à temps plein.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Oct 07, 2010 8:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi j'aime ça un biologiste qui s'occupe d'ostéopathie..

Biologiste au sens médical du terme (biochimiste/biologie de laboratoire) ou biologiste dans le sens le plus général?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
P.Mullié
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Oct 2010
Messages: 10
Localisation: lille

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 5:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Doctorat d'Etat de Biologie, (+ CES de Biochimie et CES de Biophysique) 1986
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
somasimple
Passionné


Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 320
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 7:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voir ceci:

http://ptjournal.apta.org/content/82/11/1146.full

http://www.somasimple.com/forums/showthread.php?t=1990
_________________
Bernard Delalande
MKDE exclusif
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Corentin
Impliqué


Inscrit le: 29 Juil 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé de faire un peu dévier le cours de ce post (je suis prêt à rouvrir un autre topic si ça gêne le créateur de celui-ci), mais j'ai quelques questions liées à ce qui a été dit plus haut.

D'abord, petite précision, je ne suis qu'étudiant en ostéo, et on n'a pas encore vu grand chose sur le crânien, mais questions seront probablement bientôt explicitées dans mes cours, mais j'aimerais avoir votre avis à vous aussi.

Quelqu'un parlait plus haut des fluctuations du LCR. Il se trouve que nos cours sur la douleur et le système neuro-végétatif sont donnés par une neuro-chir (Dr Mouton-Paradot) qui a fait son mémoire sur le sujet. Ce n'était donc pas l'objectif de ce cours mais je feuilletais le bouquin d'Upledger à ce moment là, et je lui ai demandé si le rythme de sécrétion/résorption du LCR pouvait caller avec le rythme décrit d'un MRP. Elle n'a pas eu le temps de développer, mais selon elle, les fluctuations du LCR sont décalées des pulsations cardiaques, mais ont la même fréquence.

Plus haut on parlait aussi de membranes de tension réciproque, et j'avais entendu dire qu'une des bases du crânio sacré était que la dure mère soit inextensible et n'ait pas d'accroche entre crâne et S2... Hors on m'a dit depuis que la dure-mère était extensible et qu'elle avait (de façon inconstante ?) des attaches vertébrales (je me souviens plus trop de ça, mais je crois que c'était cervical bas ou vers T5).

Est-ce que quelqu'un en sait un peu plus sur ces sujets et peut m'orienter ?
Merci
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

et n.sergueef? ses travaux vous les trouvez pas concluents?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corentin
Impliqué


Inscrit le: 29 Juil 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 11:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de retrouver ce mémoire parlant des attaches de la dure mère sur le rachis http://www.google.fr/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=insertions+de+la+dure+m%C3%A8re+sur+le+rachis+une+anatomie+red%C3%A9couverte

S'il y a des attaches, alors on ne peut plus dire qu'un mouvement crânien est forcément couplé à un mouvement sacré, si ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 2:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je viens de retrouver ce mémoire parlant des attaches de la dure mère sur le rachis http://www.google.fr/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=insertions+de+la+dure+m%C3%A8re+sur+le+rachis+une+anatomie+red%C3%A9couverte


C'est le mémoire d'une ostéopathe Hafida Izlfanane. Très intéressant et surtout contredisant pas mal la théorie de l'inextensibilité de la dure-mère.

Et ça n'est pas pour rien que même Upledger s'est planté dans ses expérimentations et a conclu que les sensations de synchronicité crâne-sacrum sont COMPLETEMENT opérateur dépendant Confused

C'est tout simplement que si mouvement crânien (dans le sens contraction / expansion) il y a, ça n'est pas possible qu'il se transmette au sacrum.
La dure-mère n'est pas tendue entre les 2, c'est une ineptie!!!!

Si la duremère était inextensible et qu'elle était attachée aux 2 pôles que sont la SSB et S2, et bien on ne pourrait même pas se pencher en avant.
En effet, quand on se penche en avant, le canal vertébral s'allonge de 5 à 10 cm!!! Donc la dure-mère est extensible Wink
_________________
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corentin
Impliqué


Inscrit le: 29 Juil 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 3:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, c'est une ostéo ? Ca vient justement du labo d'anat de ma ville (Nantes), ça fait longtemps que je me dis qu'il faut que je me renseigne voir si des ostéos peuvent y avoir accès et dans le cadre de quelles formations. Ca me motive d'autant plus (j'avais aussi lu un mémoire sur le nerf sinu-vertébral et les infiltrations en L2, très intéressant et venant du même labo).

Du coup, y'a des théories modernes qui prennent ça en compte ? le lien crânio-sacré se justifie encore ? uniquement parce que les deux ont des noyaux parasympathiques, ou par d'autres points ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Ven Oct 08, 2010 6:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma foi je ne sais pas si les théories actuelles en tiennent compte, je l'espère en tout cas Confused

Pour le fond ça ne change pas grand chose à la pratique. C'est surtout la théorie dont il est question.

Pour ce qui est des formations universitaires, de plus en plus de DU sont ouverts aux ostéos (même exclusifs) notamment en biomécanique, anatomie, imagerie médicale, expertise.... Des grands chirurgiens et professeurs y enseignent.

Pendant un DU que j'ai fait cette année, j'ai pu justement dialoguer avec 3 neuro-chirurgiens sur la "mobilité inhérente" du cerveau... On nous a tjs dit en théorie que les cellules de la névroglie était à l'origine du MRP.

En fait le cerveau bouge mais soit selon la pulsation cardiaque, soit selon la respiration thoracique, on le voit très clairement (même en vidéo).
Par contre le soit disant rythme du MRP n'existe pas visuellement. Certains travaux laissent penser qu'il existerait mais à des amplitudes non perceptibles par le toucher... Confused

Ca voudrait dire que même si l'on touchait DIRECTEMENT le cerveau, on ne pourrait pas sentir cette onde "MRP"... alors imagines si tu avais en plus l'épaisseur des MTR, du crâne, de la peau, du tissu cellulo-graisseux, du cuir chevelu... Faut être balèze en palpation Laughing
_________________
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Communiqué de presse Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved