Partagez cette page : Guide pratique des techniques de Jones - Antoine Dixneuf

Guide pratique des techniques de Jones - Antoine Dixneuf
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Littérature ostéopathique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
p&o
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 14 Avr 2007
Messages: 37

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2011 10:32 am    Sujet du message: Guide pratique des techniques de Jones - Antoine Dixneuf Répondre en citant

Guide pratique des techniques de jones

d'Antoine Dixneuf



Editions Sully
sommaire

Les techniques de Jones font partie du patrimoine ostéopathique. Elles furent mises au point par Lawrence Hugh Jones (1912-1996) qui fût élève de W.G. Sutherland et de Harold Hoover. suite
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Marc31240
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Déc 2011
Messages: 1

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2011 2:38 pm    Sujet du message: Formation Jones Strain Counterstrain Répondre en citant

Bonjour, j'ai pu voir que vous organisiez une formation sur les techniques de Jones et j'aurai voulu savoir ou vous aviez été formé à cette technique et par qui?

En effet, j'ai lu le livre du Dr Lawrence Jones et j'ai donc commander le votre afin de comparer. De plus, j'ai vu que le Jones Institute of Carlsbad, par l'intermédiaire de Mr Randall S. Kusunose et d'un organsime de formation organisait des formations sur Paris.

En lisant le livre du Dr Jones, il préconise de soigner les patients du proximal vers le distal, mais vous commencez vos formations par le traitement des extrémités? pourquoi?

De plus, vos stages durent deux jours et leurs stages trois.

Bien à vous.

Marc
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A.Dixneuf
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2011 8:33 pm    Sujet du message: techniques de Jones Répondre en citant

Bonsoir,

Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à mon livre.

Ce sont deux canadiens ostéopathes qui m'ont enseigné les techniques de Jones. Je les cite dans mon livre.

Il faut différencier l'apprentissage et le traitement. Commencer par les extrémités présente un intérêt éducatif (je m'en explique dans mon livre).

Deux ou trois jours ? je ne peux pas répondre à leur place.

Vous trouverez une adresse mail dans la conclusion de mon livre. Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas.

Cordialement

A. Dixneuf
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2011 8:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

a-t-on aujourd'hui une bonne idée physiologique de comment ces techniques marchent?

Je pense que l'idée oui, mais cela a-t-il été publié?
je dois vous avouer que je ne connais que peu le sujet.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2011 8:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Y a t'il toujours besoin que cela soit publié "officiellement" pour que cela marche...
L'effet placebo de la publication n'existe t'il pas lui aussi...
Tout praticien risque de croire plus facilement ce qui est publié et par la même de s'auto influencer et de croire que grâce à cela les résultats seront surs et d'influencer parfois par le geste et la parole le patient...
Voilà un bon sujet de réflexion...
Quant à Lawrence Jones, sa méthode empirique sortie du hasard au départ de son expérience par la suite, comme souvent, démontrée par la suite par les explications neuro physiologiques en particulier par l'intermédiaire de la proprioception. Cela n'a pas été publié dans The Lancet ou PubMed mais dans les Year Book de l'AOA, cela me paraît suffisant car le comité de lecture a été ou est composé encore aujourd'hui des plus hautes sommités ostéopathiques américaines.
En tout cas, merci pour ce livre qui est une pierre de plus dans le jardin ostéopathique.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2011 9:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ostéoretraité, si tu peux te permettre d'être retraité longtemps c'est aussi parceque on a publié des études montrant que la prise de l'aspirine a petite dose passé un certain âge permet de limiter le risque vasculaire et donc de vivre plus longtemps. Est-ce que tu aurais cru ton médecin s'il te le donnait en disant "... hum je le sens bien ce truc.. tenez, vous c'est de l'aspirine qu'il vous faut".

Là on est content que ça ait été publié, je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas publier pour de l'ostéo.. - Toute incapacité ou incompétence dans ce domaine gardées-

qui peut le mieux peut le moins non?

Sinon concernant les hautes sommités, tu parles de celles qui ont du tacitement accepter (ou pas, mais j'imagine que si c'est actuellement en usage c'est que..) l'histoire de concentration de plasma, afin d'avoir plus d'IGF dans le sang.. fait par des ostéopathes.

C'est le principe de la science moderne c'est d'accepter une hypothèse car il n'y en a pas de meilleure actuellement et devant des apories, proposer un nouveau paragdime. En quelque sorte c'est l'utilisation à bon escient de l'esprit critique et du scepticisme, même si cela fait 50 ans que tu utilises ces techniques sans te demander vraiment pourquoi.

J'espère donc, à la lecture de mon petit exposé que tu comprendras en quoi c'est important que certaines choses soient publiées...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 6:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.actukine.com/L-imposition-des-mains-a-des-fins-therapeutiques-ils-sont-parmi-nous_a2473.html


http://www.actukine.com/Strain-Couterstrain-concepts-actuels-et-preuves-cliniques_a2489.html
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 7:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto...

Publication, publication, publication...

Malheureusement, le sujet que tu évoques, j'en ai déjà parler.
J'ai eu l'occasion d'assister à une conférence d'un professeur émérite à la fac de médecine de Nantes, qui se passionne pour l'étude critique des publications internationales.

Cette conférence est venue de suite après le scandale sur le médiator, et l'interprétation des chiffres donnés dans les publications.
Il nous à expliquer que bien souvent, une partie des chiffres étaient retenue par les experts afin de proposer des recommandations de bonnes pratique et ceci, sans tenir compte de l'ensemble des publications, car bien souvent les gens ne savent pas interpréter correctement ces publications.

Bref, l'exemple pris lors de cette conférence était justement cette étude sur l'aspirine. Il nous à montrer très facilement que les chiffres utilisés pour cette étude étaient facilement manipulés.
En effet les 2 groupes, testés et témoin étaient de 11 ou 12 000 personnes.
Si effectivement dans le groupe traité le nombre d'accident cardio-vasculaires étaient diminués, le taux de mortalité des 2 groupes était exactement le même à la fin de l'étude. De mémoire, je crois 22 décès dans chaque groupes.
Donc l'aspirine diminue les risques cardio-vasculaires, certes, mais il n'empêche pas de développer d'autres pathologies.
Donc on peut en conclure facilement, que la prise d'aspirine ne joue en rien sur l'augmentation d'une espérance de vie.
On peut donc même se demander s'il diminue les risques cardio-vasculaires, si ne favorise pas le développement d'autre patho, compte tenu du taux de mortalité identique... Ce n'est pas moi qui le dit, c'est lui qui évoquait ce fait.

Je dirais juste qu'au final, c'est bien de publié mais il faut se méfier de ce que l'on faire dire à ces publications.
Ainsi lorsque tu dis que cette publication aurait permis de "vivre plus longtemps", tu es dans l'erreur totale.

Je finirais sur ce sujet, ou tu critiques systématiquement la formation en France et j’avoue devoir m'interroger sur le fait que tu connaisse mal le sujet des "techniques de Jones", comme tu nous le dis.
Un problème de formation ? ? ?
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 9:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

En quoi c'est un "problème de formation"?
Ne pas savoir si telle technique a des sources valables est un soucis en quoi?
Tu attaques sur du vent là mon coco, d'autant que ça n'a aucun fondement, Par ex : ne pas savoir faire du crânio sacré n'empeche en rien l'efficacité, une école le prouve tous les jours, et avec brio.

D'autre part, si "problème" il y a, demande a 50 étudiants en sortant de l'école s'ils savent ce que c'est, je suis curieux du résultat.


Disons concernant l'étude, que il n'y en a pas qu'une concernant l'aspirine, et que si elle st prescrite après un AVC ischémique systématiquement ce n'est pas pour rien, ca diminue les sequelles ou la mort chez 1patient sur 80.
Ces études qui font date et qui permettent de donner un consensus sont excessivement importantes et ne se basent pas "au petit bonheur la chance". C'est le principe des apories.
Dans les années 80 j'imagine que le bénéfice de la prescription était supérieur au risque cardiovasculaire. La prévention des FDRCV actuellement a peut-être rendu obsolète (et encore, le simple fait de l'énoncer ne suffit pas, il faut le prouver) cette prescription..

Démarche scientifique, scepticisme, apories, paragdimes.. ayé?
Le simple fait que tu évoques ce fait montre qu'en réalité l'esprit critique ne marche pas forcément comme il le devrait, puisque tu prêches pour acquis ce qu'une personne te dit (aussi diplômée soit-elle). Si on te dit "mobilise le tibia en même temps que le colon droit, ca a marché avec ma belle soeur, elle n'a plus d'angoisse nocturne" tu le fais car ca a marché sur x? J'espère que non, ton esprit critique marche, et ca devrait être le cas de tout temps.

Merci ralesp Wink
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tu nous dis que prendre de l'aspirine augmente la durée de vie, selon les publications.
Ce qui est faux.

Prendre de l'aspirine après un AVC ischémique, ce n'est plus la même chose.
Mais on ne vas pas s’embarrasser de si peu pour avoir raison, hein... Laughing

Enfin, je ne prêches pas pour acquis ce qu'il nous à évoquer, je te dis qu'il nous à montrer preuve à l'appui . Je ne prends pas non plus tout au pied de la lettre, j'ai un esprit critique je te rassure.

Enfin, pour revenir sur Jones, c'est toi même qui dit ne pas connaître le sujet. Je prends mon cas personnel, mais j'y ai été formé durant mes études, comme au SAT, au fonctionnel, aux leviers minimum, aux recoils etc...
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 11:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

"je ne connais que peu le sujet".. au sujet des publications sur Jones. Il est où le malaise là? Wink

tu essayes juste de me faire passer pour incompétent pour faire douter le lecteur?

Concernant la durée de vie, tu crois vraiment tous les medecins de france et de navarre donnent du cardegic (aspirine à faible dose) juste pour le fun? Tu prends vraiment les gens pour des cons...
Rassure-toi, si les résultats n'étaient pas là, on en donnerait pas.. bénéfices-risques ca te dit un truc?!

"Preuves à l'appui" => Qu'est ce qui te fait dire que ce ne sont pas des articles qu'il a tiré de son contexte pour vous montrer "sa" vérité?
Si il a sélectionné des articles, c'est qu'il a peut-être voulu vous montrer un pan du problème? => nécessité d'être critique, et là on est devant un paradoxe : tous les retraités ont du cardégic (à peu de choses près), mais ca ne sert a rien puisque le Pr. De Nantes a dit que ca n'augmentait pas le risque cardio-vasculaire => théorie du complot? Very Happy Very Happy
Je ne dis pas qu'il a tort, je pense juste que ca devrait faire un bout de temps qu'on aurait changé les choses si ca n'avait pas d'intérêt in fine.[/i]
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 11:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personne n'a lu mon lien...
"La technique de Jones (Strain et Counterstrain)

Les ostéopathes pratiquant cette technique ont l’habitude de repérer et traiter des points dermalgiques superficiels lors du traitement des troubles musculo-squelettiques. Les techniques de Jones ont la réputation de diminuer immédiatement et de façon maintenue dans le temps des tensions musculaires ponctuelles et de corriger les dysfonctions vertébrales.
Pour comparer les effets de la technique, d’une technique placebo et de l’absence de contact, il suffit d’interroger le patient lombalgique sur son seuil de douleur à la pression lors d’une douleur expérimentalement provoquée.

L’augmentation des seuils de douleurs à la pression à l’aide de la technique de Jones est significativement différente de l’absence de traitement (p = 0.003), mais pas du traitement placebo (p = 0.305).

Les seuils de sensibilité à la douleur électrique ou à la résistivité sont augmentés dans le groupe contrôle, mais non lors des interventions manuelles.

Imposer les mains peut ici suffire pour obtenir un résultat comparable à la technique.
"




http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20576462
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 12:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

T'as raison hernesto, c'est pour cela qu'on à filer du médiator à tout va.
Justement car ils avaient étudier le côté bénéfice/risque.

Tout comme les médicaments que l'on retire régulièrement du marché, car on se rend compte qu'ils sont nuisibles. On l'avait étudié pourtant le bénéfice/risque !

De plus, ce ne sont pas des articles qu'il nous à donner mais les publications en nous apprenant à lire l'ensemble des résultats, et pas seulement les 3 premières lignes.
Et enfin, tu tires les choses comme ça t'arranges, encore une fois. Je n'ai jamais dit, ni lui, que le cardégic n'influençait pas les risques cardio-vasculaire. Il est juste de dire, que la prise d'aspirine, sur 2 groupes témoins, ne jouait en rien sur le taux de mortalité d'un groupe par rapport à l'autre.
Mais encore une fois tu changes tes paroles, pour que ça t'arranges.

Et oui, tu as raison, il y à un intérêt.
Celui des labos, des experts, qui sont mandatés par ces mêmes labos. Lui même étant avec d'autres chargé d'étudier un dossier actuellement, nous à avoué avoir eu des tentatives de rapprochements....

Tu tiens tellement à avoir raison, que ta crédulité te rends ridicule, surtout avec tous les affaires qui tombent années après années sur l'influence des labos sur le milieu politique et médical.

Bref, fin de la discussion pour moi, car ça ne sert à rien de discuter avec quelqu'un d'aussi mauvaise foi.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ceux qui recherchent des études scientifiques sur l'ostéopathie devraient s'abonner à "La revue de l'ostéopathie" (www.larevuedelosteopathie.com) et y verront des articles scientifiques.
Le Numéro 3 vient de sortir et le but final est la PUBLICATION.
La profession est dotée aujourd'hui en France de plusieurs revues
2 de vulgarisation: L'Ostéopathe et Référence Ostéopathie
1 publiant des extraits de mémoires de fin d'études: OSTEO Le revue
1 à visée historique et conceptuelle: APOSTILL revue de l'Académie d'ostéopathie de France
1 à visée Scientifique: La Revue de l'ostéopathie
Avec tout cela il y a de la lecture.
À vos abonnements....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Publication ne veut pas dire écrire un article dans un magazine.
Je ne connais pas les magazines cités, mais à priori, je n'en ai jamais entendu parler comme référence.

Sbob > le problème c'est que médecine allopathique et ostéopathie se complètent, mais tu reste englué dans ton système de "la médecine allopathique c'est maaal" avec cette idée de complot. Je ne tire rien à te parler, c'est peine perdue, on se rapproche des gens gouroutisés (va faire comprendre à quelqu'un qui base son systeme de pensée depuis 15ans que non, il n'y a pas que du mal dans la médecine allopathique).
Souvent les gens critiquent la médecine allopathique car ils ne la connaissent pas. Et me dis pas que tu travailles en ostéo depuis des années, que tu as déjà eu des médecins au téléphone, que tu as fait 2 semaines de stages en hosto etc. Ce n'est pas ça connaître la médecine.
Après reste englué la dedans, le ménage se fera.
je note qu'on trouve les même travers discussions après discussions : sortir les scandales type médiator, la fuite genre "l'ostéopathie ne peut pas être scientifique" et vous attachez sur des points précis plutôt que de voir la globalité du discours (pour des ostéos conceptuels comme vous.. c'est décevant Very Happy)


Sans rancune, mais sans gloire non plus.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Littérature ostéopathique Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved