Partagez cette page : Recherche de patients souffrant de tennis elbow pour mémoire

Recherche de patients souffrant de tennis elbow pour mémoire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ostéo18
Passionné


Inscrit le: 19 Fév 2006
Messages: 205
Localisation: Val de Marne ; Paris

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 7:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour la faute d'orthographe ( je ne me relis pas car j'écris et poste toujours en coup de vent. Donc à chaque fois ,il y en a toujours une qui me rappelle de" prendre le temps").
Ok pour MP quand j'aurai des questions qui me taraudent l'esprit par exemple !? Question
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
MaRie_
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 7

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 7:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'ai récemment vu le sommaire d'une intervention (peut-être en kiné) d'un type qui partait du principe qu'une tendinite était ,contrairement à ce que bcp pensent, pas du tout, ou très peu inflammatoire. D'où la très faible efficacité des anti-inflammatoires.

Corentin si tu retrouves les références de cet article, cela m'intéresse énormément...

Citation:
• les épicondylites droites sont soulagées par la correction du colon droit.
• pour le coude gauche, les choses semblent moins systématiques, le colon droit semble toutefois prédominer là aussi.


Quickos, ton intervention me parle également. J'ai justement une partie de mon mémoire consacrée aux étiologies "viscérales" du tennis elbow. En fait mon étude est axée sur les origines des épicondylites d'un point de vue ostéopathique : origine structurelle, posturale, viscérale et suite à un whiplash. Tu me donnes du grain à moudre, chouette ^^ J'ai commencé mes traitements et il est vrai que les dysfonctions du colon se retrouvent souvent, sans qu'il y ait de symptomatologie habituelle pour autant (troubles du transit, gaz etc.). a l'avenir, j'y prêtrai d'autant + attention et vous ferai part de ce que je constate.

Citation:
Je rajouterai juste, que majoritairement, pour beaucoup d'électrolytes, les échanges se font au niveau du rein (tubules contournés etc.).

Il faudra que je parle du rein également...

Si vous avez d'autres infos sur les étios des tendinopathies, en particulier celles du coude, n'hésitez pas ! Merci Rolling Eyes
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 7:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mouais donc ça n'était peut être pas un tissu de conneries mon article.
Hernesto, tes remarques me paraissent intéressantes, je serait ok pour approfondir en MP.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="MaRie_"]
Citation:
posturale, viscérale et suite à un whiplash. Tu me donnes du grain à moudre, chouette ^^ J'ai commencé mes traitements et il est vrai que les dysfonctions du colon se retrouvent souvent, sans qu'il y ait de symptomatologie habituelle pour autant (troubles du transit, gaz etc.).


La je me dois de te dire "Attention!"
Attention à plusieurs choses, si tu ne veux pas te faire tirer dessus à bout portant.

Attention à la posture, autant sur un genou, oui, autant sur un coude, qui n'est pas porteur.. aie! A moins que tu parles de conditions/positions de travail, ce qui est différent, mais ca n'intègre pas la posture, ou alors de facon capillotractée avec le tonus postural.
Whiplash, pareil, je pense que tu dois en parler, mais disons que c'est un peu comme une guerre interne chez les ostéos : 50% y croient dur comme fer, 50% non. A voir donc, mais c'est un point où on peut t'accrocher, car il n'est pas "défini" clairement.

Concernant le rattachement de dysfonctions de colon, il faudrait que tu aies une idée du nombre de patients avec une dysfonction de côlon sans épicondylites (un genre de "patient contrôle") avant de songer à l'intégrer dans tes statistiques.
Pour prendre un exemple simple. Mon hypothèse (Ho) est que les personnes ayant des cystites ont des blocages C7. Il est facile de montrer que oui, mais ça n'a aucune valeur.
Il faudrait montrer qu'ils ont plus de blocages que la population contrôle, ce qui permettrait un lien de corrélation entre les deux.

C'est pour ça la plupart du temps que les mémoires de fin d'étude passent ric-rac : c'est un soucis de rigueur d'une part (ça en cherchant on peut l'avoir) mais surtout pour faire une étude sur 50-100 pages, il faut être peu gourmand : étude de 25 cas (et encore statistiquement c'est mignonnet) sur un sujet précis, avec population contrôle pour par exemple montrer une corrélation entre deux dysfonctions ou entre une dysfonction et un symptôme.

Comme tu l'as dit, tu as commencé déjà à faire les travaux de ton mémoire, pour éviter de tout refaire, incruste les remarques lues en guise de conclusion (ou de "discussions" selon ce que demande ton école)


PS : concernant les MP, cela concernait les gens qui auraient envie régulièrement de débattre sur des axes de théorie/recherche sur des sujets comme celui ci, comme les blocages sacro-iliaques, la théorie du whiplash ou autres. Je veux bien tenter de commencer ceci, mais sincèrement si c'est pour avoir du vent en face, bof. Donc que ceux motivés par une collaboration et des discussions régulières me laissent un mp, que je puisse sonder si cela vaut le coup (ou qu'ils le disent ici, mais ca fait un peu HS)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaRie_
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 7

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 7:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Attention à la posture, autant sur un genou, oui, autant sur un coude, qui n'est pas porteur.. aie! A moins que tu parles de conditions/positions de travail, ce qui est différent, mais ca n'intègre pas la posture, ou alors de facon capillotractée avec le tonus postural.
Whiplash, pareil, je pense que tu dois en parler, mais disons que c'est un peu comme une guerre interne chez les ostéos : 50% y croient dur comme fer, 50% non. A voir donc, mais c'est un point où on peut t'accrocher, car il n'est pas "défini" clairement. "

Mon but n'est pas de mettre tous les ostéopathes d'accord, sinon autant ne rien écrire. Pour le whiplash je compte en parler en faisant une synthèse de tout ce qui se dit sur le sujet, sachant que ce qui m'intéressera c'est le lien whiplash-coude, pas les détails de guéguerre inter-ostéo.
Et pour la posturo, j'entends par le biais de l'ATM et ses répercussions connues sur le membre supérieur.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

MaRie_ a écrit:
Citation:
Attention à la posture, autant sur un genou, oui, autant sur un coude, qui n'est pas porteur.. aie! A moins que tu parles de conditions/positions de travail, ce qui est différent, mais ca n'intègre pas la posture, ou alors de facon capillotractée avec le tonus postural.
Whiplash, pareil, je pense que tu dois en parler, mais disons que c'est un peu comme une guerre interne chez les ostéos : 50% y croient dur comme fer, 50% non. A voir donc, mais c'est un point où on peut t'accrocher, car il n'est pas "défini" clairement. "

Mon but n'est pas de mettre tous les ostéopathes d'accord, sinon autant ne rien écrire. Pour le whiplash je compte en parler en faisant une synthèse de tout ce qui se dit sur le sujet, sachant que ce qui m'intéressera c'est le lien whiplash-coude, pas les détails de guéguerre inter-ostéo.
Et pour la posturo, j'entends par le biais de l'ATM et ses répercussions connues sur le membre supérieur.


a priori, souvent les problèmes d'ATM provoquent des soucis de posturo, mais la posture ne provoque que trrrès rarement des soucis d'ATM, et quand ca l'est, c'est adaptatif à quelquechose, donc souvent avec des conséquences mineurs,
c'est mon point de vue Wink
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 9:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un problème posturo peut se répercuter sur les cervicales, qui peuvent être concernées par un tenniselbow... mais effectivement ça peut paraitre capillotracté.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 10:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pas non plus les réfs sur moi, mais je confirme le fait que des études ont montré qu'ils n'existaient aucune (ou des traces) de cellules inflammatoires.

Des chirurgiens ont ensuite fait des "tests" partant du principe que ce qui faisaient mal était la pression sur les nocicepteurs de petites veines. En elevant ces petites veines, ils supprimaient toutes douleurs. Mais bien sur la tendinopathie était toujours là.

Sinon pour revenir à l'ostéo et l'épicondylite, vous pensez résoudre combien de % d'épicondylite chronique (ou plutôt épicondylopathie)? Parce que je pense que parmi les tendinopathies, c'est surement l'une des plus récalcitrante à tous types de traitements (et même à mes chères ondes de chocs...)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Mar Nov 30, 2010 10:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Perso, je constate une diminution nette de l'inflammation dans 80 pour cent des cas au moins (ac correction colon ascendant pour tendinopathie épicondyle droit). c'est d'autant plus vrai que l'aspect inflammatoire domine (composante nocturne, douleur un peu diffuse, type brûlure...)*
C'est beaucoup moins vrai qd la douleur est très localisée, associée à une douleur d'épaule, débute ac l'activité et stop au repos. dans ces cas là, je m'acharne un peu plus sur le reste. De même si la douleur est majorée par une technique / un appui à distance.
*je sais que ça peut paraître prétentieux, en même temps z'avez qu'à essayer, s'pas bien compliqué techniquement (par contre ça pique un peu qd même...).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 02, 2010 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

genre en trigger point?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Jeu Déc 02, 2010 7:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, ou juste sur une transverse, une costotransversaire (et pas toujours à l'étage radiculaire suspecté), une compression + rotation + inclinaison (genre test NCB pour les cervicales), bref si mécaniquement c'est "activable", c'est pas la peine de commencer par trifouiller le colon (et encore, si tu dois le voir qu'une fois, autant vérifier).
J'éspère sincérement que vous allez tester, sur un pied inflammatoire idiopathique, un genou... (je prends 10% à envoyer sur mon compte suisse...).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corentin
Impliqué


Inscrit le: 29 Juil 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Ven Déc 03, 2010 12:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas eu le temps de chercher de publication sur le sujet, mais j'ai retrouvé où j'avais entendu parler de ça. Je recopie la description de cette formation pour kinés :

Citation:
LES TENDINOPATHIES - Jean Paul CARCY

TENDINITE = LA MAL NOMMÉE


De mémoire , on a toujours traité la tendinite à grand renfort d’anti-inflammatoires .

Sans grands résultats , il faut bien le dire. Si bien qu’aujourd’hui ,
on remet carrément en cause sa nature inflammatoire.

Lors du dernier congrès de la Société française de Médecine Physique et de Réadaptation,
le Dr Jacques Rodineau a expliqué devant un parterre de spécialistes stupéfaits qu'en réalité,
les tendinites n'existaient pas.
Il se base pour cela sur les résultats de nombreux
examens histologiques de tendons malades au sein desquels on ne trouve aucun des
marqueurs spécifiques de l'inflammation.
Selon lui, la terminaison en "ite" qui sous-entend
une inflammation (comme dans appendicite, hépatite, méningite) ne se justifie absolument pas.
Et l'on serait mieux inspiré de désigner désormais ces douleurs sous le terme "tendinopathie".
Cette distinction sémantique a des répercussions sur la prise en charge du patient et explique
notamment le manque d'efficacité chronique des anti-inflammatoires.

Le traitement des tendinopathies n’est pas réservé aux seuls grands sportifs ,
mais aussi aux pratiquants amateurs ( sans éducation et sans prévention ) et
surtout aux travailleurs aux tâches répétitives
( mauvaises ergonomies du poste de travail )
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 12:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si ce n'est pas une inflammation d'un point de histologique, explique moi en quoi une manipulation du colon peut jouer sur ce symptôme douloureux? Comme je l'ai écrit, je n'ai fait qu'essayé d'interprèter une constation clinique, je ne prétends pas avoir toutes les réponses.
Pour me prendre tout seul à contrepied, j'ai un oncle à qui on a fait une colectomie totale (quasi), qui fait 50 à 100 bornes en vélo tout les week ends, sans tendinites, ni même courbatures...
la seule chose dont je suis sur, c'est d'être suffisament sain d'esprit pour ne pas avoir imaginé ces résultats.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 6:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Si ce n'est pas une inflammation d'un point de histologique, explique moi en quoi une manipulation du colon peut jouer sur ce symptôme douloureux? Comme je l'ai écrit, je n'ai fait qu'essayé d'interprèter une constation clinique, je ne prétends pas avoir toutes les réponses.
Pour me prendre tout seul à contrepied, j'ai un oncle à qui on a fait une colectomie totale (quasi), qui fait 50 à 100 bornes en vélo tout les week ends, sans tendinites, ni même courbatures...
la seule chose dont je suis sur, c'est d'être suffisament sain d'esprit pour ne pas avoir imaginé ces résultats.

Tu crois que c'est la seule raison de pouvoir "s'illusionner" soi même?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 7:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Si ce n'est pas une inflammation d'un point de histologique, explique moi en quoi une manipulation du colon peut jouer sur ce symptôme douloureux? Comme je l'ai écrit, je n'ai fait qu'essayé d'interprèter une constation clinique, je ne prétends pas avoir toutes les réponses.
Pour me prendre tout seul à contrepied, j'ai un oncle à qui on a fait une colectomie totale (quasi), qui fait 50 à 100 bornes en vélo tout les week ends, sans tendinites, ni même courbatures...
la seule chose dont je suis sur, c'est d'être suffisament sain d'esprit pour ne pas avoir imaginé ces résultats.


Ce raisonnement en soi suffit à faire émerger le biais...mais ta question suivante est la bonne.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved