Partagez cette page : Patient Hyperalgique

Patient Hyperalgique
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 10:42 am    Sujet du message: Patient Hyperalgique Répondre en citant

Et si on parlait de la prise en charge du patient hyperalgique :
- techniques, façon de voir les choses, médicament (chimique,phyto, oligo..)

et vous, comment agissez vous ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 11:36 am    Sujet du message: Re: Patient Hyperalgique Répondre en citant

Rafi a écrit:
et vous, comment agissez vous ?


J'hésite entre :
-ça dépend du patient, et
-ostéopathiquement.

Bref, c'est encore une sujet tellement vaste et qui dépend de tellement de variable...
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 11:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

a la recherche de recettes?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 12:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

non, pas a la recherche de recette, mais sachant que la recherche de la lésion primaire est plus difficile (voir impossible) j'aurais voulu savoir si vous commenciez par le musculaire (refoulage, étirement...) ou directement l'articulaire, si vous privilégiez les techniques structurelles, fasciales ?....

ya de quoi blablater quand meme
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hyperalgique, quoi, où, comment ???
Parce que cela peut aller du "je ne touche même pas" à "j'y vais sans souci"
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 2:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rafi a écrit:
non, pas a la recherche de recette, mais sachant que la recherche de la lésion primaire est plus difficile (voir impossible) j'aurais voulu savoir si vous commenciez par le musculaire (refoulage, étirement...) ou directement l'articulaire, si vous privilégiez les techniques structurelles, fasciales ?....

ya de quoi blablater quand meme


rien que sur la notion de lésion primaire.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 2:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
hyperalgique, quoi, où, comment ???
Parce que cela peut aller du "je ne touche même pas" à "j'y vais sans souci"


le "je ne peux pas toucher", du genre un massage est douloureux...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 2:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hyperalgique comment car il existe de rares patients hypersensibles mais aussi des hyperalgiques par pathologie aiguë (lumbago, torticoli, sciatique , déchirure musculaire etc...)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 3:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

par patho aigues
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 3:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cela dépend du stade de l'aiguë et de la structure ptentiellement incriminée. Il y a des fois où il faut renoncer et d'autre fois, le plus souvent, où "on peut y aller". Tu sors de quelle école?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 3:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ça, tout le monde le sait...

allez, j'ai compris que personne n'est pret a aider mais a pointer du doigt pour dire "bouuhhhh le nazeeeeuuhhh" Laughing
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 3:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En ce qui me concerne il y a l'hyperalgie vraie ou relative, car cette notion n'a "qu'une valeur émotionnelle".

Il nous arrive à tous de croiser des patients qui présentent des tableaux importants sans que la douleur soit une échelle bien exprimée.

J'ai personnellement eu une patiente (consultant pour des céphalées) avec un neurinome de C7, calibré à 7 cm de long par la suite, qui ne présentait aucun déficit de mobilité, ni moteur, avec seulement une hyperesthésie cutanée au chaud et froid avouée en fin de bilan...et des scanners vieux de 2 ans sans aucune particularité !!!
La prudence du jour et surtout un interrogatoire mettant à jour des discordances non explicables sur le moment, m'a permis d'éviter la grosse bourde !!!

Inversement, tu vas avoir des patients hyperalgiques qui vont présenter soit immédiatement soit à distance un tableau modéré ou mineur en terme clinique.

Par contre, un(e) patient(e) hyperalgique doit rester suspect et amener à la prudence, parce que cette expression du moment peut être l'arbre qui cache la forêt ou pas grand chose mais cela reste le message de ton patient...
Ensuite, tout dépend de ton interrogatoire et des pistes que tu mets à jour, jaugeant la prise de risques face aux bilans subjectifs et objectifs, l'historique, etc....
En sachant que quelques fois, il vaut mieux ne pas lever l'algie tout de suite....même si tu en as fortement envie !
Je dirai que le plus souvent, je renvoie vers le médecin et j'attends quelques jours de cédation,....parce qu'il suffit d'une fois pour faire une erreur gravissime.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 5:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème est de savoir de quoi on parle.

Est-ce le lumbago aiguë, qui est survenue sans raisons (apparentes) ce matin, ou bien celui qui était une petite lombalgie depuis 4/5 jours et qui vient de se transformer en aiguë.
Le contexte n'est pas le même.

Après c'est le truc aiguë, ou il faut aider le patient à s'allonger ou bien celui ou lorsque tu arrives à le faire juste s'asseoir est déjà un exploit !
Pareil l'approche sera pas la même.

Personnellement, ça dépend de ce que tu as en face de toi.

Tu as la personnalité aussi.
Avec la personne stressée d'avoir mal, que tu ne pourras pas manipuler en structurelle.
Et celle qui veut que "tu lui rentre dedans".
La différence est qu'une acceptera certaines techniques l'autre non. Et ça il faut aussi en tenir compte.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ha ces patients dans l'urgence!! La prudence s'impose donc techniques non invasives surtout quand le patient ne peux qu'à peine bouger type lumbago... Personnellement je pense que ces cas ne sont pas vraiment pour l'ostéo et qu'il devrait prendre leur mal en patience 2 ou 3 jours que cela se calme tout seul voir à prendre des médos!

Les patients sont mal informés, pensent qu'ils sont ainsi car leur vertèbre s'est déplacée je ne sais où et qu'il suffit de la replacer pour courir comme un lièvre.

Ces cas me desservent car mon efficacité est limité la dessus et pour peu que les patients ne comprennent pas que je ne sois pas Dieu le père, c'est la réputation qui trinque!!

Merci! Crying or Very sad
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Mar Aoû 23, 2011 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé Nico, mais c'est justement sur cette clientelle qu'on fait notre réputation et de manière "miraculeuse" si nous savons gérer ce type de patients, tout en sachant quelquefois dire "non".
Perso, l'aiguë (lumbago, toriticolis, sciatique etc) doit représenter au moins 30% de ma clientelle. C'est souvent 1 consultation, dès fois 2 (peut-être 30% des cas), 3 commence à devenir rare, même si cela existe encore notament en cas de sciatique discale sur canal lombaire limite voir étroit.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved