Partagez cette page : Mécanisme Respiratoire Primaire / Cranial Rhythmic Impulse

Mécanisme Respiratoire Primaire / Cranial Rhythmic Impulse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 22, 23, 24  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Sam Juin 16, 2012 9:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

hé oui!

C'est pour ça qu'il faut que la formation de base soit béton en pathos, et techniques diverses afin de former des pro responsables, quelque soit leur "orientation philosophique".

Personnellement je suis assez partisan de l'existence de ce souffle de vie et pourtant j'ai abandonné la vision crânienne enseignée à l'école.

Se baser sur le concept du souffle de vie pour traiter revient à dire que la finalité du traitement n'est pas à 100% entre tes mains et que t'es pas Dieu le père!

Le MRP en passant, à été étendu au corps entier depuis Becker qui a élargit la vision de Sutherland, donc faire des mesures crâniennes ou sacrée pour le MRP est encore une vision incomplète
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Sam Juin 16, 2012 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Ah non hein, vient pas polluer mon idole avec tes concepts étios tout pourris, tu vas finir par dire que chuck Norrhis est plus fort que nicette, et ça me ferait vraiment mal...


ben oui, chuck il est méga fort

http://www.youtube.com/watch?v=KbKVpElqjl8

Mr. Green
(bon je sais c'est pas lui, mais c'est drôle )
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 17, 2012 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

nico93 a écrit:


Donc tu as raison, on ne peut pas le mesurer, mais nier le MRP en tant que concept et rire des personnes acceptant ce concept et fondant leur pratique dessus n'est ni plus ni moins que de l'intolérance à la pensée différente d'autrui.


Que penses-tu de l'intolérance de ceux qui il y a fort longtemps te mettaient dans les veines de l'arsenic car ils pensaient ça bon?

Quelles "preuves" avaient-ils?
- leurs maitres
- la preuve qu'il ont eu l'impression que avec de petites doses, certains patients étaient améliorés.
- les patients morts étaient décédés pour d'autres causes.


Ce que je compte te montrer en grossissant le trait? C'est que tu adhères plus fort que tout sur un concept qui est aussi vérifié que l'arsenic à l'époque, et que tu nous trouves intolérant de trouver ça limite.

Après tu en fais ce que tu veux, j'en ai pas grand chose à faire mon grand, mais sans remuer le couteau dans la plaie, de ceux que je connais et qui décollent bien, rarement ils sont à traiter les gens au MRP.
Une coïcidence sans doute.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juin 17, 2012 6:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hernesto,

Tu sembles intelligent mais je regrettes ta parole trop péremptoire ou alors c'est pour alimenter le débat Very Happy !

A quel concept j'adhèrerai tant? En ce qui concerne le vitalisme, effectivement je ne crois pas au tout mécanique, chimique et physique. Mais cela reste plus du domaine de la philosophie que de la pratique ostéopathique qui elle a besoin d'un ancrage scientifique important c'est clair.

Ce que moi j'essaie de dire c'est que dans certain cas la guérison n'est pas de ton ressort, au mieux tu rétablis de bonnes conditions physico mécano chimique pour aider ton patient. Nos limites sont celles que le patient se met tout seul ( hygiène de vie, et respect des périodes de repos-cicatrisation, état psychologique etc ).

Les praticiens qui utilisent le MRP ne sont pas aussi dangereux que l'arsenic quand même, au pire il ne se passe qu'un effet placebo. Mais si un effet placebo dans le geste ostéopathique est avéré mais qu'il s'accompagne d'un examen clinique rigoureux, de conseils hygièno diététique, d'exercice à faire éventuellement alors le taux d'efficacité pour un problème donné peut être grandement majoré tu ne crois pas?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 17, 2012 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

nico93 a écrit:

Ce que moi j'essaie de dire c'est que dans certain cas la guérison n'est pas de ton ressort, au mieux tu rétablis de bonnes conditions physico mécano chimique pour aider ton patient. Nos limites sont celles que le patient se met tout seul ( hygiène de vie, et respect des périodes de repos-cicatrisation, état psychologique etc ).

Les praticiens qui utilisent le MRP ne sont pas aussi dangereux que l'arsenic quand même, au pire il ne se passe qu'un effet placebo. Mais si un effet placebo dans le geste ostéopathique est avéré mais qu'il s'accompagne d'un examen clinique rigoureux, de conseils hygièno diététique, d'exercice à faire éventuellement alors le taux d'efficacité pour un problème donné peut être grandement majoré tu ne crois pas?

Scientifiquement parlant, tu ne testes plus le MRP, mais l'ensemble de ta consultation d'ostéopathie.
Dans tous les cas, pas de suspense, il y a du placebo.
Maintenant si tu évoques que ce qui va augmenter ton efficacité dans le traitement "au MRP"... c'est ce qui accompagne ton MRP, tu fais un sacré sort au MRP..

Sinon je n'ai jamais dit que le MRP était aussi dangereux que l'arsenic, je parlais d'un point de vue conceptuel.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juin 17, 2012 7:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois que nos positions convergent sur certains points et je commence à te comprendre un peu plus. Que du bonheur ! sur ce bonne soirée. Very Happy et merci
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 2:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si le MRP n'est là que pour apporter un effet placebo, alors c'est la porte ouverte à quiconque qui veut inventer son concept.
Je suis persuadé que je peux "soulagé" un patient en inventant sur le champ un nouveau concept, des nouvelles techniques, le tout avec un discours flateur pour le patient :"vous aviez tel dysfonction que j'ai corrigé, vous irez mieux dans 3 jours"...

La masturbation intellectuelle nous fait souvent aller très loin, et le pire c'est que les patients aiment ça. Plus tu leur dis que c'est compliqué, plus ils te pensent expert (et ça leur change du doc qui dit "c'est dans votre tête), plus ils te font confiance, plus l'effet placebo marche, plus le patient va mieux...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
Si le MRP n'est là que pour apporter un effet placebo, alors c'est la porte ouverte à quiconque qui veut inventer son concept.
Je suis persuadé que je peux "soulagé" un patient en inventant sur le champ un nouveau concept, des nouvelles techniques, le tout avec un discours flateur pour le patient :"vous aviez tel dysfonction que j'ai corrigé, vous irez mieux dans 3 jours"...

La masturbation intellectuelle nous fait souvent aller très loin, et le pire c'est que les patients aiment ça. Plus tu leur dis que c'est compliqué, plus ils te pensent expert (et ça leur change du doc qui dit "c'est dans votre tête), plus ils te font confiance, plus l'effet placebo marche, plus le patient va mieux...

Maintenant il a des limites le placebo quand même. Autant il faut savoir s'en servir (mais pas de la façon gouroutisante dont tu l'expliques), autant il faut vérifier par éthique et par conscience que ce que nous faisons n'est pas QUE placebo (différentes techniques ont différents %age d'effet placebo)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est justement le fond de ma pensée!
Ce que j'ai dit , c'est tout ce que je déplore!
C'est qu'aujourd'hui on voit de plus en plus de truc apparaitre , et sous prétexte que "on sait jamais, ça marche au moins par effet placebo", on s'en contente , voire s'en réjouit. Ca me rend légèrement fou.

D'où l'intérêt de tests versus placebo, mais c'est pas monnaie courante en ostéo j'ai l'impression... Après je sais bien que c'est pas évident à mettre en place, mais perso j'ai quand même déjà des tas d'idées...

Qui plus est le placebo s'exerce même sur le praticien qui se persuade d'avoir senti, corrigé, puis vérifié sa correction qui est OK... mais bon, c'est le genre de choses non testables, donc débat sans fin...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 6:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
C'est justement le fond de ma pensée!
Ce que j'ai dit , c'est tout ce que je déplore!
C'est qu'aujourd'hui on voit de plus en plus de truc apparaitre , et sous prétexte que "on sait jamais, ça marche au moins par effet placebo", on s'en contente , voire s'en réjouit. Ca me rend légèrement fou.

D'où l'intérêt de tests versus placebo, mais c'est pas monnaie courante en ostéo j'ai l'impression... Après je sais bien que c'est pas évident à mettre en place, mais perso j'ai quand même déjà des tas d'idées...

Qui plus est le placebo s'exerce même sur le praticien qui se persuade d'avoir senti, corrigé, puis vérifié sa correction qui est OK... mais bon, c'est le genre de choses non testables, donc débat sans fin...

Désolé j'avais pas lu dans le bon sens.

Concernant ce qui est testable ou non, il est clair que les outils biostatistiques actuels ne permettent pas de prendre l'entièreté de tous les paramètres (pourra-t-on un jour?), mais des débuts de preuve sont d'après moi aussi possibles..
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 8:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Notamment sur la reproductibilité de tests.
Ou un truc : c'est prendre un patient, le traiter par un très bon ostéo. Puis 2h après (ou 1 jour ou 2 peu importe), qu'il aille chez un autre très bon ostéo, sans dire qu'il a été traité y'a 2 jours. Je doute que le 2ème ostéo dise à son patient "mais monsieur vous êtes déjà réharmonisé, je ne vous traite pas!"

Et là je vois déjà les réponses : "c'est normal, parce que le 2ème ostéo sera dans une filière différente blablablabla..." ou "on atteint jamais l'équilibre complet".
Ou autre (infaisable ^^) : Mr A (ostéo) traite un B (patient). A et B sont satisfait en fin de séance. On fait un reboot sur A (lavage de cerveau). B revient 2h (ou 2j) après. A dit :"ah mais monsieur heureusement vous venez me voir, y'a du boulot!". Bon on est d'accord ça c'est un truc qu'on ne saura jamais ^^.

C'était pour illustrer un peu mon esprit (tordu?!). Mais déjà commençons par la reproductibilité. C'est quand même ça qui offre la crédibilité, d'un point de vue médicale, car du point de vue du patient, il suffit trop souvent d'avoir un discours "flatteur", et d'avoir donner l'impression de "s'impliquer" pour que le patient soit satisfait et nous trouve crédible. Perso c'est pas la crédibilité du patient que je cherche (enfin pas en 1er lieu), c'est d'abord la crédibilité envers moi-même, mais comme on est dans un monde à gros égo, beaucoup se satisfont d'eux mêmes , et n'ont tellement aucun doute sur leur "talent" qu'ils ne se remettent jamais en cause...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 8:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bah tu prends 2 très bons ostéos de la même filière, ça évite le problème.
Tant qu'à faire tu le fais sur 20 patients, 10 que tu traites, l'autre ostéo doit être capable de les retrouver.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 8:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="Vapocrackeur"
C'était pour illustrer un peu mon esprit (tordu?!). Mais déjà commençons par la reproductibilité. C'est quand même ça qui offre la crédibilité, d'un point de vue médicale, car du point de vue du patient, il suffit trop souvent d'avoir un discours "flatteur", et d'avoir donner l'impression de "s'impliquer" pour que le patient soit satisfait et nous trouve crédible. Perso c'est pas la crédibilité du patient que je cherche (enfin pas en 1er lieu), c'est d'abord la crédibilité envers moi-même, mais comme on est dans un monde à gros égo, beaucoup se satisfont d'eux mêmes , et n'ont tellement aucun doute sur leur "talent" qu'ils ne se remettent jamais en cause...[/quote]


le pire c'est que parfois moins t'as de doutes, et plus t'es efficaces car plus le patient à l'impression que tu maitrises. Encore faut il maitriser son sujet pour pas avoir de doutes...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juin 21, 2012 9:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Bah tu prends 2 très bons ostéos de la même filière, ça évite le problème.
Tant qu'à faire tu le fais sur 20 patients, 10 que tu traites, l'autre ostéo doit être capable de les retrouver.

Doit.

Il faudrait faire cette étude pilote. Le P value risque d'être un peu faible, mais c'est l'intérêt de l'étude pilote.

Vapo > tu as un MP, peux-tu y répondre?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BrunoT
Passionné


Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 338

MessagePosté le: Ven Juin 22, 2012 8:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
Notamment sur la reproductibilité de tests.
Ou un truc : c'est prendre un patient, le traiter par un très bon ostéo. Puis 2h après (ou 1 jour ou 2 peu importe), qu'il aille chez un autre très bon ostéo, sans dire qu'il a été traité y'a 2 jours. Je doute que le 2ème ostéo dise à son patient "mais monsieur vous êtes déjà réharmonisé, je ne vous traite pas!"

Et là je vois déjà les réponses : "c'est normal, parce que le 2ème ostéo sera dans une filière différente blablablabla..." ou "on atteint jamais l'équilibre complet".
Ou autre (infaisable ^^) : Mr A (ostéo) traite un B (patient). A et B sont satisfait en fin de séance. On fait un reboot sur A (lavage de cerveau). B revient 2h (ou 2j) après. A dit :"ah mais monsieur heureusement vous venez me voir, y'a du boulot!". Bon on est d'accord ça c'est un truc qu'on ne saura jamais ^^.

C'était pour illustrer un peu mon esprit (tordu?!). Mais déjà commençons par la reproductibilité. C'est quand même ça qui offre la crédibilité, d'un point de vue médicale, car du point de vue du patient, il suffit trop souvent d'avoir un discours "flatteur", et d'avoir donner l'impression de "s'impliquer" pour que le patient soit satisfait et nous trouve crédible. Perso c'est pas la crédibilité du patient que je cherche (enfin pas en 1er lieu), c'est d'abord la crédibilité envers moi-même, mais comme on est dans un monde à gros égo, beaucoup se satisfont d'eux mêmes , et n'ont tellement aucun doute sur leur "talent" qu'ils ne se remettent jamais en cause...


ça fait plaisir de voir qu'on est pas le seul à penser exactement la même chose.....
c'est simple, c'est logique........ mais c'est pas compatible avec l'endoctrinement de milieu...................

arf

faites exploser les oeillèreeeeeesssss (non faut pas sinon des milliers de DO vont faire une dépression et les profs et dirlos vont se faire arakiri)
le rêve c'est indispensable parait il pour vivre.....
mais alors vraiment surtout en ostéo !!!!
(pécunier et vital)
_________________
Ostéopathe DO,DOF, DOE, DOM, TOM
Très haute écoles internationale supérieure osétopathique de la RP
Diplome de niveau I master 2 professionnel, inscrit au RNCP. 6ans de cours, mémoire devant jury international
Mission humanitaire au Bengladesh
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 22, 23, 24  Suivante
Page 23 sur 24

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved