Partagez cette page : Dr Parot a dit qu'il faut arrêter l'ostéopathie !

Dr Parot a dit qu'il faut arrêter l'ostéopathie !
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Débats autour des articles publiés sur ce site ou dans les autres sites ostéopathiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mar Sep 30, 2008 10:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

chiro a écrit:
Je suis d'accord avec toi Thierry et je crois l'avoir déjà écrit, il ne faut pas pour autant "déshumaniser" notre relation au patient. Mais il me semble que nous adapter au patient ne doit pas signifier que nous devons à tout pris lui proposer un traitement. Lui rendre service c'est aussi parfois lui dire je ne sais pas, peut-être qu'un traitement rhumato ortho, kiné.... serait plus adapté. Pour la pathologie que vous présentez aucun traitement n'a fait la preuve de son efficacité.

Je vois trop au quotidien d'indications farfelues dans les traitements manuelles pour ne pas souhaiter que chacun acquière à l'avenir des bases scientifiques solides et que les traitements proposés aient à minima fait l'objet d'une évaluation.
Moins de théories fumeuses (c'est valable pour l'ostéo mais aussi pour la chiro) et plus de preuves de l'intérêt clinique des traitement proposés.

Chiro


Il m'arrive régulièrement de réorienter voir de refuser un acte, j'ose penser que cela est le cas de beaucoup de praticiens.
Lorsqu'il est nécessaire, je fais un courrier de liaison, obligeant à une certaine rigueur du discours et permettant la critique, positive ou négative.
Ensuite, le fumeux vient souvent de ceux qui se sont chargés de notre enseignement ou de nous bourrer le crâne de leur croyance !
L'avenir dépend de notre jugement ou de sa révision, de notre maturité.
Tu ne peux demander à un jeune de 18 ans d'avoir le même recul qu'un "vieux" d'une quarantaine d'années, comme les autres il apprendra sur le tas.
En cela, les EBM sont un frein positif à pas mal de bêtises, un garde-fou.
Cette ostéopathie est encore jeune, elle a besoin d'évoluer, mais pour cela, il n'est pas nécessaire de la salir systématiquement.


Dernière édition par cajgfinger le Mar Sep 30, 2008 10:36 am; édité 1 fois
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Mar Sep 30, 2008 10:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
[
Entièrement, d'accord avec cela, à l'exception que l'on a tendance à vouloir tout filtrer à la moulinette de l'EBM ou autres, que ce qui n'est pas passé par la Preuve, n'existe pas, et j'ai l'impression, cela n'est qu'une impression, qu'au travers, on s'éloigne peu ou prou du côté pratique, relationnel, voir certains diront du versant humaniste de notre métier.


C'est très clair, merci de traduire le fond de ma pensée en paroles plus rigoureuses. Wink
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chiro
Passionné


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 216

MessagePosté le: Mar Sep 30, 2008 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il n'est effectivement ni indispensable ni souhaitable de salir systématiquement une discipline (ostéo ou autre d'ailleurs). Je pense que tu mets le doigts sur un point fondamental, l'expérience ne se remplace pas, cependant en fonction de l'enseignement reçu, les jeune praticiens seront plus ou moins à même d'être utiles à leurs patients.

La formation demeure la clef de voûte d'une profession, le bagage acquis par les jeunes professionnels va conditionner tellement de choses qu'il serait probablement bon de nettoyer celle-ci d'enseignements inutiles au profit d'un bagage scientifique plus solide.

chiro
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mar Sep 30, 2008 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

chiro a écrit:
Il n'est effectivement ni indispensable ni souhaitable de salir systématiquement une discipline (ostéo ou autre d'ailleurs). Je pense que tu mets le doigts sur un point fondamental, l'expérience ne se remplace pas, cependant en fonction de l'enseignement reçu, les jeune praticiens seront plus ou moins à même d'être utiles à leurs patients.

La formation demeure la clef de voûte d'une profession, le bagage acquis par les jeunes professionnels va conditionner tellement de choses qu'il serait probablement bon de nettoyer celle-ci d'enseignements inutiles au profit d'un bagage scientifique plus solide.

chiro


Je le vois bien dans ma vie d'enseignant, je forme les 3éme années kiné à la Traumatologie du Sport (exceptée l'ostéopathie, je vois déjà les mauvaises langues Wink ) par là même entre autres à l'investigation et aux bilans palpatoires.
Je suis toujours surpris par le caractère pointue de leurs connaissances et leur impossibilité à ressentir une articulation ou un tissu musculaire. Cela est du à leur jeunesse, surement aussi, mais également au fait que nous rentrons dans une théorisation de l'enseignement , posé aux fins de validations diverses, à un besoin de reconnaissance fondamentale dans le milieu de la Santé, lié à un besoin de valorisation de soi dans la société.

C'est vrai l'Ostéopathie a été initié en France par d'anciens kinésithérapeutes.
Ceux là même qui ont ensuite générer les temps pleins afin d'émettre un levier pouvant amener à la création d'une profession.
Alors pourquoi avoir conservé les possibilités de temps partiels ?
L'argent revient toujours en place privilégiée, ne nous voilons pas la face nous en croquons aussi, ne serait-ce que pour vivre !

Demandez-vous pourquoi autant d'étudiants, à peine leur D.E en poche veulent à tout prix embrayer sur l'ostéopathie alors que la rééducation ouvre énormément de possibilité thérapeutique, pourquoi les praticiens en exercice s'y attachent tant ?
A les écouter, la 1ére motivation est l'argent (eh ! oui), le côté magique de la méthode lié à l'insatisfaction de leur apprentissage, la globalité, etc...
Sans oublier que contrairement à quelques années en arrière, le sacerdoce est en perdition.
Et bien en ostéopathie, n'ayant pas l'expérience des temps pleins, je serai curieux de connaître leur motivation profonde, cela nous apprendrait beaucoup sur l'avenir de notre exercice.

Aujourd'hui, c'est un fait, l'Ostéopathie existe en titre partagé et non en profession, le législateur l'a voulu, et peut-être ainsi botter en touche.
Il est indispensable de créer une excellence de la pratique avant toute chose, bien évidemment en luttant contre les dérives de pratiques ou de fraudes, mais ne pas se laisser aveugler par des feux de pailles.
.....et ne pas oublier que certains de nos maîtres ont connu des procès, que malgré les coups portés par l'Académie de Médecine, leurs batailles auprès du public a permis la reconnaissance de notre métier et c'est grâce à cela que nous existons aujourd'hui, à défaut nous continuerons à nous comporter comme Pénélope.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Mer Oct 01, 2008 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
[Je le vois bien dans ma vie d'enseignant, je forme les 3éme années kiné à la Traumatologie du Sport (exceptée l'ostéopathie, je vois déjà les mauvaises langues Wink ) par là même entre autres à l'investigation et aux bilans palpatoires.
Je suis toujours surpris par le caractère pointue de leurs connaissances et leur impossibilité à ressentir une articulation ou un tissu musculaire. Cela est du à leur jeunesse, surement aussi, mais également au fait que nous rentrons dans une théorisation de l'enseignement , posé aux fins de validations diverses, à un besoin de reconnaissance fondamentale dans le milieu de la Santé, lié à un besoin de valorisation de soi dans la société.


comment palpe les 3èmes années ostéo? chiro? étio?
je me souvient d'un article sur les étudiants chiro montrant une augmentation de la discrimination pulpaire sur les 5 années d'études, puis une diminution sur les 10 premières années de pratiques...
est-ce qu'ils sont moins bon au bout de 10 ans?
est-ce que la palpation c'est tout?
en allant voir un praticien préférer vous qu'il connaisse ou qu'il ressente?
il faut les deux bien sur, après de quelles connaissances on parle celles de Still d'il y a 150 ans ou celles des données actuelles avec la pratique basé sur les preuves, j'ai fait mon choix, et vous?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mer Oct 01, 2008 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ptitom a écrit:
..........comment palpe les 3èmes années ostéo? chiro? étio?
je me souviens d'un article sur les étudiants chiro montrant une augmentation de la discrimination sur les 5 années d'études, puis une diminution sur les 10 premières années de pratiques...
est-ce qu'ils sont moins bons au bout de 10 ans?
est-ce que la palpation c'est tout?
en allant voir un praticien préférez vous qu'il connaisse ou qu'il ressente?


Cela doit être vrai pour les 3 métiers, nous nous entraînons moins, au sens répétitif, une fois que l'on exerce, d'où l'importance des formations continues.
Dans notre pratique, nous construisons notre démarche en fonction de nos facilités à, et donc on perd ce que l'on sait moins bien faire.
Charge à nous de les rebosser mais on devient vite "fainéant" !
Ensuite, on évolue en fonction de nos créneaux de soins ou de "spécialités".
C'est vrai que de fait, on affine davantage ce que l'on ressent ou connaît mieux au fil de notre expérience.
L'ensemble de la prestation était une moyenne de ce que l'on est, soit elle est bonne, soit elle ne l'est pas !
Le tout étant d'être lucide et suffisamment critique.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Mar Oct 14, 2008 5:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
ptitom a écrit:
..........comment palpe les 3èmes années ostéo? chiro? étio?
je me souviens d'un article sur les étudiants chiro montrant une augmentation de la discrimination sur les 5 années d'études, puis une diminution sur les 10 premières années de pratiques...
est-ce qu'ils sont moins bons au bout de 10 ans?
est-ce que la palpation c'est tout?
en allant voir un praticien préférez vous qu'il connaisse ou qu'il ressente?


Cela doit être vrai pour les 3 métiers, nous nous entraînons moins, au sens répétitif, une fois que l'on exerce, d'où l'importance des formations continues.
Dans notre pratique, nous construisons notre démarche en fonction de nos facilités à, et donc on perd ce que l'on sait moins bien faire.
Charge à nous de les rebosser mais on devient vite "fainéant" !
Ensuite, on évolue en fonction de nos créneaux de soins ou de "spécialités".
C'est vrai que de fait, on affine davantage ce que l'on ressent ou connaît mieux au fil de notre expérience.
L'ensemble de la prestation était une moyenne de ce que l'on est, soit elle est bonne, soit elle ne l'est pas !
Le tout étant d'être lucide et suffisamment critique.


oui mais avec l'EBM on acquiert une masse de connaissance utile dans les formations continues, sans perdre du temps avec le non validé...
celui ci m'est trop précieux pour reperdre du temps avec le MRP et autre conneries fluidiques de Galien (c'était bien pour l'époque... au 2ème siecle après JC et jusqu'au 18ème, mais le temps est venu d'évoluer ou d'en rester au pseudo-science...)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jeananto
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 15

MessagePosté le: Mar Fév 10, 2009 9:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Question par rapport a l'EBM:

-Comment peut-on y soumettre l'ostéopathie, puisque la pratique n'a jamais de protocole thérapeutique face à un dignostique ou un symptôme?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lehoux
Passionné


Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 240
Localisation: 118 av Clément ADER, 30320 Marguerittes

MessagePosté le: Mar Fév 10, 2009 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

+ 1.

__________________________
Thierry LEHOUX Ostéopathe D.O.MROF
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Ven Fév 27, 2009 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

jeananto a écrit:
Question par rapport a l'EBM:

-Comment peut-on y soumettre l'ostéopathie, puisque la pratique n'a jamais de protocole thérapeutique face à un dignostique ou un symptôme?



mais face à une souffrance pourquoi pas,
cf la lombalgie

et l'évaluation d'une technique par rapport à une autre...

mais avec ce type de discours on n'évolue pas c'est sur
allez vive galien!
et restons au moyen age de la médecine, avec les saignées, le MRP et les autres croyances fluidiques de l'époque
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jeananto
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 15

MessagePosté le: Ven Fév 27, 2009 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ptitom a écrit:
jeananto a écrit:
Question par rapport a l'EBM:

-Comment peut-on y soumettre l'ostéopathie, puisque la pratique n'a jamais de protocole thérapeutique face à un dignostique ou un symptôme?



mais face à une souffrance pourquoi pas,
cf la lombalgie

et l'évaluation d'une technique par rapport à une autre...

mais avec ce type de discours on n'évolue pas c'est sur
allez vive galien!
et restons au moyen age de la médecine, avec les saignées, le MRP et les autres croyances fluidiques de l'époque


Ce type de discours? Je posais une simple question...
Je serais plus que OK de pouvoir faire des mesures objectives sur l'effet de nos techniques. Mais c'est très compliqué...
Ceci dit certains mémoires s'y risquent et c'est tant mieux

Un protocole pour la lombalgie?
Sachant que les causes d'une lombalgie peuvent être nombreuses (dues à des dysfonctions), il vaudrait mieux pas que l'on installe des protocoles, ça ferait de très mauvais ostéopathes, avec des mauvais résultats.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lehoux
Passionné


Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 240
Localisation: 118 av Clément ADER, 30320 Marguerittes

MessagePosté le: Sam Fév 28, 2009 8:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,

Encore une fois +1 pour jeananto.

Quant à toi ptitom, une fois de plus, ton discours tiens plus de la thérapie manuelle que de l'ostéopathie. Ce n'est pas une critique mais un fait. Si pour traiter une cervicalgie il faut traiter un OPN je serais curieux de savoir comment tu va nous mettre ça en statistique...

A bientôt à tous.

______________________________
Thierry LEHOUX Ostéopathe D.O.MROF
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Sam Fév 28, 2009 2:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et peut être qu'un jour les croyances fluidiques reviendront et supplanteront l'EBM.
Un dogme est fait pour servir de guide et le jour où il ne tient plus la route on en met un autre en place....
La vie est ainsi faite...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Débats autour des articles publiés sur ce site ou dans les autres sites ostéopathiques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved