Partagez cette page : Recherche de patients souffrant de tennis elbow pour mémoire

Recherche de patients souffrant de tennis elbow pour mémoire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps c'est pas comme si je vous disais :"venez faire un stage à 500 euro le week end de pacques, je vous montrerai de quoi il retourne".
Je vous fais part d'une constatation, qui me parait surprenante, mais que vous pouvez vérifier si vous voyez à peu près ou se situe le colon.
Soit effectivement vous constatez les mêmes choses que moi= je ne suis pas dingue.
Soit aucun de vous ne constate quoi que ce soit sur un mois= je suis dingue.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 5:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La question n'est pas là uniquement, cela n'a pas valeur de "preuve" de causalité.

Si tu es honnête, lorsque tu prétends travailler un colon :
- es tu certain d'être stricto sensu dessus à chaque fois
- au même endroit chez chaque patient
- as tu une palpation uniquement colique (rôle et influence de tes interfaces......difficile d'éliminer la peau par exemple)
- les épicondyliens c'est combien de muscles ?
- lequel testes tu à chaque fois ou l'ensemble ?
- insertion tendineuse ou myofibrillaire ?
- quelles innervations, quelles vascularisations ?
- incidences sympathiques, du système limbique ?
- etc...

en fait, il est extrêmement délicat de conclure sans biais..
on pourrait également te faire valoir le VB des chinois par exemple...

d'où une certaine prudence, quand bien même on aurait la même intuition que toi Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
La question n'est pas là uniquement, cela n'a pas valeur de "preuve" de causalité.

Si tu es honnête, lorsque tu prétends travailler un colon :
- es tu certain d'être stricto sensu dessus à chaque fois impossible d'en être certain du fait des nombreuses variations anatomiques
- au même endroit chez chaque patient
- as tu une palpation uniquement colique (rôle et influence de tes interfaces......difficile d'éliminer la peau par exemple) et les métamères... je pense pouvoir prétendre aller à différentes profondeurs, approcher différentes structures, mais là encore évidement, difficile à prouver.
- les épicondyliens c'est combien de muscles ? alors là je t'arrète, je ne prétends pas que le colon a une action en rapport ac les tendinites, mais avec toutes les inflammations chroniques idiopathiques, quelques soient leurs localisations.
- lequel testes tu à chaque fois ou l'ensemble ? Je commence par celui qui me parait le plus logique, je vérifie qd même le reste n'ayant pas encore ttes les réponses..( tu parlais des tendons?, je te réponds pour le colon, ayant répondu au dessus à cette question)
- insertion tendineuse ou myofibrillaire ?
- quelles innervations, quelles vascularisations ? peut importe, pour le moment, je me contente de voir si il y a une quelconque évolution de la douleur, si c'est le cas et que l'amélioration ne tient pas dans le tps, je m'intéresse au reste (vague, splanchniques, etc...=là commence la vrai ostéopathie)
- incidences sympathiques, du système limbique ?tant mieux ou tant pis, déjà faut-il qu'il y ait un résultat.
- etc...

en fait, il est extrêmement délicat de conclure sans biais..
on pourrait également te faire valoir le VB des chinois par exemple...t'es bien sur d'avoir tout lu?
d'où une certaine prudence, quand bien même on aurait la même intuition que toi Smileheureux qu'elle fusse partagée...



Je ne pense pas que la science ait les moyens, de confirmer ou infirmer cette éventuelle lien.
Si 20 ostéos constatent tous la même chose, systématiquement, il faudra bien se pencher sur la question malgré tout. L'origine de notre art est certe l'anatomie, mais toutes nos techniques sont le fruits de la pratique et de l'instinct de nos prédécesseurs. Si on se refuse de continuer à évoluer de crainte de ne pas entrer dans le cadre scientifique actuel, on va carrément régresser. j'entends les p'titom et autres septiques habituels de tout ce qui n'a pas été validé par nos amis chercheurs, ce que je comprend tout à fait, en attendant, il faut qd même soigner les gens...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
cajgfinger a écrit:
La question n'est pas là uniquement, cela n'a pas valeur de "preuve" de causalité.

Si tu es honnête, lorsque tu prétends travailler un colon :
- es tu certain d'être stricto sensu dessus à chaque fois impossible d'en être certain du fait des nombreuses variations anatomiques
- au même endroit chez chaque patient
- as tu une palpation uniquement colique (rôle et influence de tes interfaces......difficile d'éliminer la peau par exemple) et les métamères... je pense pouvoir prétendre aller à différentes profondeurs, approcher différentes structures, mais là encore évidement, difficile à prouver.
- les épicondyliens c'est combien de muscles ? alors là je t'arrète, je ne prétends pas que le colon a une action en rapport ac les tendinites, mais avec toutes les inflammations chroniques idiopathiques, quelques soient leurs localisations.
- lequel testes tu à chaque fois ou l'ensemble ? Je commence par celui qui me parait le plus logique, je vérifie qd même le reste n'ayant pas encore ttes les réponses..( tu parlais des tendons?, je te réponds pour le colon, ayant répondu au dessus à cette question)
- insertion tendineuse ou myofibrillaire ?
- quelles innervations, quelles vascularisations ? peut importe, pour le moment, je me contente de voir si il y a une quelconque évolution de la douleur, si c'est le cas et que l'amélioration ne tient pas dans le tps, je m'intéresse au reste (vague, splanchniques, etc...=là commence la vrai ostéopathie)
- incidences sympathiques, du système limbique ?tant mieux ou tant pis, déjà faut-il qu'il y ait un résultat.
- etc...

en fait, il est extrêmement délicat de conclure sans biais..
on pourrait également te faire valoir le VB des chinois par exemple...t'es bien sur d'avoir tout lu?
d'où une certaine prudence, quand bien même on aurait la même intuition que toi Smileheureux qu'elle fusse partagée...



Je ne pense pas que la science ait les moyens, de confirmer ou infirmer cette éventuelle lien.
Si 20 ostéos constatent tous la même chose, systématiquement, il faudra bien se pencher sur la question malgré tout. L'origine de notre art est certe l'anatomie, mais toutes nos techniques sont le fruits de la pratique et de l'instinct de nos prédécesseurs. Si on se refuse de continuer à évoluer de crainte de ne pas entrer dans le cadre scientifique actuel, on va carrément régresser. j'entends les p'titom et autres septiques habituels de tout ce qui n'a pas été validé par nos amis chercheurs, ce que je comprend tout à fait, en attendant, il faut qd même soigner les gens...


et ptitom de te répondre que ton discours multi-entendu à permit de faire des saignées pendant des siècles parce qu'a une époque plusieurs praticiens ont "constatés" un intérêt en rapport avec la théorie des humeurs, je pourrais aussi cité plus récemment le clapping ou les fabuleux résultats du médiator... et ne me dis pas que "maintenant on ne tombera pas dans les mêmes pièges" parce que ton discours tout expérience te mène droit dedans...
j'ajoute que mon point de vue est simplement qu'une bonne pratique est le fruit de l'association d'une expérience pratique et des connaissances scientifiques récentes... j'insiste l'un et l'autre, le praticien intégrant les connaissances en fonction de son expérience.
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 9:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bah je ne demande pas mieux, je me suis renseigné de mon mieux sur les travaux en physique nucléaire, les études sur le colon, etc... pas grand chose à se mettre sous la dent. En même temps, je n'ai pas accès aux mêmes sources que certains, c'est aussi pour celà que je lance le débat. Si un type me prouve par a+b que j'ai tort, je prends.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et puis à la base, aucune avancée ne s'est faite de manière purement scientifique, en général il y a un accident, un artéfact, qui retient l'attention, et en fouillant on finit par y trouver une explication. L'émotion nourrit la raison (poil au menton).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 6:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.osteopathie-64.fr/effets-secondaires-osteopathie-vs-anti-inflammatoires
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 7:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Bah je ne demande pas mieux, je me suis renseigné de mon mieux sur les travaux en physique nucléaire, les études sur le colon, etc... pas grand chose à se mettre sous la dent. En même temps, je n'ai pas accès aux mêmes sources que certains, c'est aussi pour celà que je lance le débat. Si un type me prouve par a+b que j'ai tort, je prends.


NON, si il n'y a rien de publié c'est peut-être que ceux qui avaient la même intuition que toi se sont cassés les dents parce qu'elle était fausse, ou pas... ou que plus surprenant personne n'est encore eu cette impression
dans tous les cas, tu es le promoteur d'un "nouveau" concept c'est à toi de prouver que tu as raison et non aux autres de prouver que tu as tort.
c'est un challenge intéressant et je te souhaite bon courage.
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
http://www.osteopathie-64.fr/effets-secondaires-osteopathie-vs-anti-inflammatoires


très intéressant et documenté, le genre d'article qui parait avec la mention conflit d'intérêt dans la litérature, qui commence plutôt bien, mais qui donne plus un point de vue qu'une étude rigoureuse (avec des calculs risibles et un tacle en règles de ces méchants "chiro qui travaillent à la chaine"... du bon lobbying pour Madame Michu ou l'OMS, mais carrément risible pour tout professionnel averti Laughing
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 10:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

ptitom a écrit:
cajgfinger a écrit:
http://www.osteopathie-64.fr/effets-secondaires-osteopathie-vs-anti-inflammatoires


très intéressant et documenté, le genre d'article qui parait avec la mention conflit d'intérêt dans la litérature, qui commence plutôt bien, mais qui donne plus un point de vue qu'une étude rigoureuse (avec des calculs risibles et un tacle en règles de ces méchants "chiro qui travaillent à la chaine"... du bon lobbying pour Madame Michu ou l'OMS, mais carrément risible pour tout professionnel averti Laughing


nous sommes d'accord, c'est en cela qu'il est intéressant...Wink
Chacun y va de sa piste, l'intention est bonne, il nous faut apprendre à être plus rigoureux et opposables..
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 4:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
ptitom a écrit:
cajgfinger a écrit:
http://www.osteopathie-64.fr/effets-secondaires-osteopathie-vs-anti-inflammatoires


très intéressant et documenté, le genre d'article qui parait avec la mention conflit d'intérêt dans la litérature, qui commence plutôt bien, mais qui donne plus un point de vue qu'une étude rigoureuse (avec des calculs risibles et un tacle en règles de ces méchants "chiro qui travaillent à la chaine"... du bon lobbying pour Madame Michu ou l'OMS, mais carrément risible pour tout professionnel averti Laughing


nous sommes d'accord, c'est en cela qu'il est intéressant...Wink
Chacun y va de sa piste, l'intention est bonne, il nous faut apprendre à être plus rigoureux et opposables..


vu sous cette angle...
tu dois avoir compris que le lobbying me gène, ayant choisit par philosophie d'être professionnel de santé avant d'être ostéopathe, cet article me gène... mais il est vrai que si c'est assumé et reste dans les limites de l'acceptable (mais où sont elles? quand est)ce de la publicité? quand est-ce de la diffamation?) je ne peux que respecter son choix.
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
somasimple
Passionné


Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 320
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar Déc 07, 2010 6:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
c'est d'autant plus vrai que l'aspect inflammatoire domine (composante nocturne, douleur un peu diffuse, type brûlure...)*

C'est d'autant plus faux que beaucoup d'ostéo et de MK savent que la position allongée augmente la tension sur le SN et donc cette inflammation qui n'en est pas une.
_________________
Bernard Delalande
MKDE exclusif
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Mar Déc 07, 2010 12:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis mal exprimé?
La technique est d'autant plus efficace dans ce cas là, qu'elle que soit l'origine de cette douleur nocturne.
"beaucoup de kiné et d'ostéo savent..." ça me rassure, on est à peu près au même niveau pour ce qui est des références biblio...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Mar Déc 07, 2010 1:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Je me suis mal exprimé?
La technique est d'autant plus efficace dans ce cas là, qu'elle que soit l'origine de cette douleur nocturne.
"beaucoup de kiné et d'ostéo savent..." ça me rassure, on est à peu près au même niveau pour ce qui est des références biblio...

Laughing Laughing Laughing
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Mar Déc 07, 2010 4:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

quickos a écrit:
Je me suis mal exprimé?
La technique est d'autant plus efficace dans ce cas là, qu'elle que soit l'origine de cette douleur nocturne.
"beaucoup de kiné et d'ostéo savent..." ça me rassure, on est à peu près au même niveau pour ce qui est des références biblio...


s'adressant à Bernard, ton assertion est bien présomptueuse... Laughing Laughing Laughing
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved