Partagez cette page : plusieur symptome lié à l'arthrose ?

plusieur symptome lié à l'arthrose ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 10:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

je relève sensiblement la même chose au cabinet.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 11:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a effectivement une continuité retrouvée entre la musculature profonde et la dure-mère juste au niveau sous occipital et dans le plan sagittal médian.. C'est une étude qui a été publié il y a quelques années il me semble dans "Spine".
Ceci dit, ce qui m'interresse dans ce débat, c'est avant tout la différence de clinique qui permettrait de distinguer les IVB des VPB. La plupart des VPB sont d'origine informative, c'est du "fonctionnel" dans la terminologie ostéopathique. Le point de départ comme le montre les expérimentations publiées dans la littérature internationale semble être la musculature cervicale, voir les otolithes mais pas l'AV.
Et même pour les otolithes, cela peut être controversé puisque l'oreille interne devient inoppérante chez nombre d'individus à partir d'un certain âge et que c'est la musculature cervicale qui palie à cette déficience, ce qui renforce encore le rôle de la musculature.
La plupart des VPB disparaissent après des manoeuvres vraiment très très soft et dès que la musculature cervicale cède au niveau RCS. L'explication la plus plausible est donc réellement une dysfonction des afférences d'origine musculaires, d'autant plus que cette musculature est composée à 80% de FNM.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 12:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

VM a écrit:
Il y a effectivement une continuité retrouvée entre la musculature profonde et la dure-mère juste au niveau sous occipital et dans le plan sagittal médian.. C'est une étude qui a été publié il y a quelques années il me semble dans "Spine".
Ceci dit, ce qui m'interresse dans ce débat, c'est avant tout la différence de clinique qui permettrait de distinguer les IVB des VPB. La plupart des VPB sont d'origine informative, c'est du "fonctionnel" dans la terminologie ostéopathique. Le point de départ comme le montre les expérimentations publiées dans la littérature internationale semble être la musculature cervicale, voir les otolithes mais pas l'AV.
Et même pour les otolithes, cela peut être controversé puisque l'oreille interne devient inoppérante chez nombre d'individus à partir d'un certain âge et que c'est la musculature cervicale qui palie à cette déficience, ce qui renforce encore le rôle de la musculature.
La plupart des VPB disparaissent après des manoeuvres vraiment très très soft et dès que la musculature cervicale cède au niveau RCS. L'explication la plus plausible est donc réellement une dysfonction des afférences d'origine musculaires, d'autant plus que cette musculature est composée à 80% de FNM.

Inopérante?Je dirais plutot que les informations en provenance de l'OI sont négligé par le snc: omission vestibulaire.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 1:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Omission pour quelle raison: l'opération du Saint Esprit?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

VM a écrit:
Omission pour quelle raison: l'opération du Saint Esprit?

Le SNC choisi les infos qu'il va "écouter"...Suffit d'obliger le patient a tenir compte de ces infos vestibulaires pour que oh miracle (merci saint esprit) le vestibule parraisse refonctionner!
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=891630
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quoi, VM, ne sait pas tout sur tout ?
Et pourtant, ce lien, ressemble à une publication !
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au fait Bo6 et Vm vous parler de "vrais vertiges"?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bo06
Passionné


Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 325
Localisation: antibes

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 2:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

vertige rotatoire lateralisé oui
_________________
bruno OLIVIE
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bo06 a écrit:
vertige rotatoire lateralisé oui

avec nystagmus objectivé alors?et ton traitement fait disparaitre ce nystagmus?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bo06
Passionné


Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 325
Localisation: antibes

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ben non si tu as un nystagmus alors ca signe potentiellement une atteinte centrale et donc là médicalisation pour diagnostique differentiel....
_________________
bruno OLIVIE
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VM
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 531

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Allons allons, où est la raison. La description est celle d'un symptome dont on ne connait ni les tenants, ni les aboutissants. C'est purement une description clinique.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bo06 a écrit:
ben non si tu as un nystagmus alors ca signe potentiellement une atteinte centrale et donc là médicalisation pour diagnostique differentiel....

Houla!!!non pas du tout...apparemment tu ne sais pas ce qu'est vppb!Et les vertiges que tu crois traiter n'en sont pas!
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bo06
Passionné


Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 325
Localisation: antibes

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

d'accord alors....puisque tu le dis.....sourire
_________________
bruno OLIVIE
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bo06 a écrit:
d'accord alors....puisque tu le dis.....sourire

un vertige est un...vertige!Si ta définition est celle deMr Mme tout le monde ,il y a un pb.Un vertige :le patient perçoit l'environnement tourner :et ça c'est possible que s'il y aun nystagmus.
Tiens au sujet du vppb:
http://www.vestib.org/vertige.php
"
Historique
Le premier à évoquer un VPPB est ADLER en 1897.
BARANY ensuite le fit en 1910 et, en 1921, tenta une première description de celui-ci.
En 1952, DIX et HALLPIKE firent une étude sur 100 cas et décrivirent la manoeuvre de positionnement déclenchant le VPPB.
SCHUKNECHT, en 1962 et 1969, donna l'explication physiopathologique par la cupulolithiase.
En 1980, SEMONT trouva le traitement de cette affection.

Epidémiologie
C'est le vertige le plus fréquent ; il représente environ 30% des vertigineux adultes.
BRANDT et DAROFF, en 1980, et TOUPET, en 1982, signalent qu'il survient plus souvent chez les femmes (environ 60% des cas).
Les âges les plus concernés sont proches de ceux de la retraite ; ils sont exceptionnels avant 20 ans.
Les formes bilatérales représentent 12 à 15% des VPPB.
Les formes touchant le canal semi-circulaire horizontal semblent représenter environ 8% des VPPB

Etiologie
On estime à 20% les formes post-traumatiques des VPPB.
Les 80% restants étant idiopatiques même s'il existe une suspicion de facteurs vasculaires entraînant la dégénérescence de la macule utriculaire.

Physiopathologie
C'est une véritable perversion du système de capteurs d'accélération rotatoires (canal semi-circulaire postérieur ou horizontal) par le système de capteurs d'accélération linéaires (utricule).
Il y a un détachement des otoconies (otolithes) avec une part de la macule utriculaire adhérente à celles-ci.
Dans un second temps, cet "amalgame" ou "boue" migre à l'intérieur du canal semi-circulaire incriminé et réalise ce faisant une canalolithiase par pression ou succion à distance de la cupule du CSC concerné.
Ce concept maintenant bien établi l'emporte sur l'hypothèse de SCHUKNECHT (1969) expliquant le VPPB par une canalolithiase où la masse otoconiale appuyait voire s'incluait dans la cupule par l'intérieur ou l'extérieur du canal.

Clinique
L'interrogatoire retient la survenue brutale d'un vrai vertige rotatoire violent.
Sa durée sera souvent comprise entre 10 et 30 secondes.
Une latence de quelques secondes précède cette petite crise vertigineuse.
Les circontances sont les suivantes : un brusque changement de position, par exemple en se retournant dans son lit, ou en levant la tête (attention : le patient évoque couramment une pathogénie du rachis cervical que certains thérapeutes n'hésitent pas à confirmer alors qu'il n'en est rien).
Attention aussi au déclenchement d'un vertige en reprenant la position initiale qui peut évoquer pour le patient comme pour le mèdecin un vertige controlatéral à la véritable affection.
Ce vertige est d'une part anxiogène et, d'autre part, pourra chez certains provoquer une réaction du système neuro-végétatif à type de nausées.
Le patient va soigneusement éviter tout mouvement risquant de déclencher ses symptômes. Alors qu'il réussit par là à éviter le VPPB, il risque des contractures de muscles péri-cervicaux.

Recherche du VPPB
Le VPPB est objectivé par la présence d'un nystagmus torsionnel battant vers l'oreille basse.Ce nystagmus s'épuise après être passé par un paroxysme et s'inverse lors du retour à l'orthostatisme.
Les explorations fonctionnelles ne montrent pas d' anomalies importantes.
Le protocole exploratoire et le traitement du VPPB sont décrits dans le chapitre sur la Réhabilitation Vestibulaire.

Evolution
Quelquefois les crises persistent mais souvent en quelque 6 semaines l'évolution est favorable bien que les rechutes soient fréquentes.
Si le VPPB se manifeste plusieurs fois par jour sur une durée relativement longue, il peut s'installer une désorganisation neuro-sensorielle dont la plus fréquente est le syndrome des défilements avec dépendance visuelle et omission de l'information vestibulaire."
En effet onse marre bien! Laughing


Dernière édition par raslesp le Ven Fév 25, 2011 3:16 pm; édité 1 fois
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Ven Fév 25, 2011 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour reprendre, ce qui se trouve sur internet, mais dans le portail de la médecine :
Source

"Le diagnostic sera confirmé par la manoeuvre de Dix et Hallpike, qui consiste à reproduire le vertige en basculant le patient vers le côté déclenchant (le sujet, assis jambes pendantes au milieu de la table d’examen, est rapidement couché par l’examinateur vers le côté supposé atteint). La manoeuvre est positive lorsqu’elle provoque un vertige et/ou des mouvements des yeux (appelés nystagmus) que le médecin va observer. "

Le nystagmus apparait lors de la reproduction du vertige, par une personne externe.
Il n'est nullement dit que le nystagmus est présent de façon systématique, lorsque le patient déclare avoir un vertige.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still


Dernière édition par Sbob le Ven Fév 25, 2011 3:18 pm; édité 1 fois
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved