Partagez cette page : Avenir pour l osteopathie

Avenir pour l osteopathie
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum La vie des écoles
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 7:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

ptitom a écrit:
ben ça c'est cool Wink


En effet, autant j'ai pu me laisser aller à "pester" lors de l'inscription au RNCP avec les confusions entre niveau et équivalence "Master" dont jouaient certains inscrits au RNCP, autant ici, on ne peut que saluer le travail de fond qui a été fait par les équipes enseignantes.

Notamment pour l'Idhéo, sous la houlette de feu Mr Jallais, puis aujourd'hui Mr Niel, sans oublier bien entendu son équipe.

Pour infos, je rappelle qu'en 2003, il y avait eu un arbitrage du Doyen de la Faculté de Médecine sous avis de son Conseil, qui avait interdit à ses enseignants de participer à celui de l'Idhéo de Nantes,..... comme quoi !

Sur Google, tapez "Evaluation des masters de l'Université de Nantes" pour télécharger un gros fichier PDF, allez en page 217 et vous trouverez un argumentaire intéressant.
A noter que ce document est signé par Monsieur le Professeur Didier Houssin qui ne fut rien d'autre à une époque que le Directeur Général de la Santé !!
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BrunoT
Passionné


Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 338

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
hernesto a écrit:
osteoretraité a écrit:
hernesto, lis bien, Thierry ne parle pas d'écoles mais d'individus...



J'avais bien lu, mais la phrase n'était pas claire. Je suis d'accord avec ptitom, le fait que certains tirent leur épingle du jeu ne fait pas de la profession une référence.


Vous avez tous les deux bien lu. Smile

Nous sommes dans une période charnière, il faut laisser le temps au temps.
Les balbutiements de l'excellence sont en train de se mettre en place.

En effet sauf erreur, et à ma connaissance, pour l'instant, au moins deux écoles, voir trois, en France auraient réussi à établir une filière " Master I sciences biologiques et médicales" par le biais de l'Université avec laquelle elles sont impliquées.
IDhéo et CIDO, pour le CEESO je l'ignore.

Au moins pour une, (pour l'autre, je ne sais pas), des enseignants auraient été "masterisés" particulièrement sur la base des VAE.

De fait, de la démarche individuelle, nous sommes en train de passer à celle d'une école, au travers d'elle, et de fait, à ses étudiants futurs professionnels qui souhaitent en faire la démarche.
Ce qui laisse supposer que si d'autres y parviennent également dans les années à venir, la chose pourrait devenir un standard de formation à condition que le respect du cahier des charges soit manifeste.

http://www.pascal-javerliat.fr/tag/universite-de-nantes/
http://www.idheo.com/le-mot-du-directeur.html
http://mbstest.univ-nantes.fr/spip.php?article249

En page 3 dans le tableau (copier le lien) :
https://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:40aVCorxzh8J:www.univ-nantes.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?CODE_FICHIER%3D1301558988283%26ID_FICHE%3D389737+idheo+Nantes+master+ostéopathie&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESjFdcigU-My5ZpEVgN256tMd4eAPV9TAMg0QEBIIWB2i9RuV1b2sKrL5dOgU11l0WiXdTZ214GFHQWEES8mvsoNqCpvHYgdMWHRWxhyDeoqdEE762edyK80X46t2TNF9vdIBL_F&sig=AHIEtbTngC_rQrsBQAUPNXP34adDje5Tig

Mémoire sur l'ostéopathie dans le monde :
http://www.osteopathe-do-paris-1-2-3.com/osteopathie-clinique-paris-2/87-osteopathie-osteopathe-paris-2-3.html

un exemple parmi tant d'autres : http://www.sante.univ-nantes.fr/med/anatomie/file/Biblio/2010/GONZALES.B%20.pdf


Et un master ça fait manger ???

L'avenir de l'ostéo c'est de pouvoir aller tous vers des masters après le DO pour pouvoir déguerpir de l'ostéo? mdr
Parceque master ou pas, ça fait une belle jambe quand t'es dans ton cabinet ou devant le banquier...
Ah si on peut etre prof dans une école ostéo...
_________________
Ostéopathe DO,DOF, DOE, DOM, TOM
Très haute écoles internationale supérieure osétopathique de la RP
Diplome de niveau I master 2 professionnel, inscrit au RNCP. 6ans de cours, mémoire devant jury international
Mission humanitaire au Bengladesh
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

je comprends ton aigreur à la lecture de ta situation, cela est bien normal, et je le regrette pour toi.
Il est certain qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde et que certains resteront sur le carreau.

Maintenant, la Terre tourne et tournera encore, certains vivent d'autres meurent, c'est le lot de la Vie, on peut fustiger les opportunistes tout comme on ne peut que féliciter ceux et celles qui essaient de tirer le cursus vers le haut.

Aussi, même si cela peut te paraitre dur voir même égoïste au demeurant, des galères tu en connaitras comme certains d'entre nous, la vie n'est pas finie pour autant.
Remontes tes manches, bats toi et trouves des solutions qu'elles soient dans l'ostéopathie ou non.
Si tu as besoin d'aide, je suis certain si besoin est, que chacun ici qui se sent concerné est prêt à t'épauler.

Pleurer ne sert qu'à mouiller les mouchoirs ou arroser les plantes, c'est à toi de choisir.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BrunoT
Passionné


Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 338

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 9:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne dis pas ça en pleurant et j'ai eu de très bons conseils en mp niveau reconversion.
Je trouve que tout ça c'est du cinéma, le nombre d'ostéos est tellement gigantesque que je trouve ça "marrant" de vouoir (en théorie, sur le papier car en vrai...) niveller vers le haut...
qiuand y'a pas de débouchées... un master ça le fait sur la carte de visite mais bon les patients s'en foutent, le banquier aussi... Avec un ostéo à tous les coins de rue, etre DO payera de moins en moins... Alors faire rever les lycéens ou echoués du PACES d'un master (même pas en ostéopathie) dans des écoles de médecine générale manuelle... ça a un côté très ridicule.
Autant faire kiné non? D'ailleurs tu l'es.
Mais sortir du bac, faire une école ostéo avec liens masters ou non, c'est aller droit dans le mur... Si ce n'est se servir du master pour déguerpir vers une autre filière... mais quelle perte de temps et d'euros dans ce parcours.

J'ai décidé de me reconvertir et je mets tous mes espoir là dedans, mais ça ne m'empeche pas de pester contre les écoles.
_________________
Ostéopathe DO,DOF, DOE, DOM, TOM
Très haute écoles internationale supérieure osétopathique de la RP
Diplome de niveau I master 2 professionnel, inscrit au RNCP. 6ans de cours, mémoire devant jury international
Mission humanitaire au Bengladesh
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 9:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

BrunoT a écrit:
Je ne dis pas ça en pleurant et j'ai eu de très bons conseils en mp niveau reconversion.
Je trouve que tout ça c'est du cinéma, le nombre d'ostéos est tellement gigantesque que je trouve ça "marrant" de vouoir (en théorie, sur le papier car en vrai...) niveller vers le haut...
qiuand y'a pas de débouchées... un master ça le fait sur la carte de visite mais bon les patients s'en foutent, le banquier aussi... Avec un ostéo à tous les coins de rue, etre DO payera de moins en moins... Alors faire rever les lycéens ou echoués du PACES d'un master (même pas en ostéopathie) dans des écoles de médecine générale manuelle... ça a un côté très ridicule.
Autant faire kiné non? D'ailleurs tu l'es.
Mais sortir du bac, faire une école ostéo avec liens masters ou non, c'est aller droit dans le mur... Si ce n'est se servir du master pour déguerpir vers une autre filière... mais quelle perte de temps et d'euros dans ce parcours.

J'ai décidé de me reconvertir et je mets tous mes espoir là dedans, mais ça ne m'empeche pas de pester contre les écoles.


Oui et non.
Ce qui arrive risque fort de faire exploser le système, c'est même certain.
Cependant, d'un autre côté, si tu es étudiant, tu te renseignes au préalable sur ton choix d'études, son déroulé et ses débouchés à terme.
Cela fait longtemps que l'on tire la sonnette d'alarme, depuis 2005, pour être exact,...on ne peut que regretter l'inconscience de certains d'y aller malgré tout.
Tant qu'il aura des prés, il y aura des chèvres disaient un de mes profs !

Quand à l'ostéopathie en elle même, nous sommes très proche du point de rupture, certains y laisseront une partie d'eux mêmes et d'autres survivront.
En cela le travail en amont est essentiel....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
je comprends ton aigreur à la lecture de ta situation, cela est bien normal, et je le regrette pour toi.
Il est certain qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde et que certains resteront sur le carreau.

Maintenant, la Terre tourne et tournera encore, certains vivent d'autres meurent, c'est le lot de la Vie, on peut fustiger les opportunistes tout comme on ne peut que féliciter ceux et celles qui essaient de tirer le cursus vers le haut.

Aussi, même si cela peut te paraitre dur voir même égoïste au demeurant, des galères tu en connaitras comme certains d'entre nous, la vie n'est pas finie pour autant.
Remontes tes manches, bats toi et trouves des solutions qu'elles soient dans l'ostéopathie ou non.
Si tu as besoin d'aide, je suis certain si besoin est, que chacun ici qui se sent concerné est prêt à t'épauler.

Pleurer ne sert qu'à mouiller les mouchoirs ou arroser les plantes, c'est à toi de choisir.


+1
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Mer Mar 14, 2012 2:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

BrunoT a écrit:
Je ne dis pas ça en pleurant et j'ai eu de très bons conseils en mp niveau reconversion.
Je trouve que tout ça c'est du cinéma, le nombre d'ostéos est tellement gigantesque que je trouve ça "marrant" de vouoir (en théorie, sur le papier car en vrai...) niveller vers le haut...
qiuand y'a pas de débouchées... un master ça le fait sur la carte de visite mais bon les patients s'en foutent, le banquier aussi... Avec un ostéo à tous les coins de rue, etre DO payera de moins en moins... Alors faire rever les lycéens ou echoués du PACES d'un master (même pas en ostéopathie) dans des écoles de médecine générale manuelle... ça a un côté très ridicule.
Autant faire kiné non? D'ailleurs tu l'es.
Mais sortir du bac, faire une école ostéo avec liens masters ou non, c'est aller droit dans le mur... Si ce n'est se servir du master pour déguerpir vers une autre filière... mais quelle perte de temps et d'euros dans ce parcours.

J'ai décidé de me reconvertir et je mets tous mes espoir là dedans, mais ça ne m'empeche pas de pester contre les écoles.


Tu veux manger et apres tu parles de temps... Le master te permettra enormement de chose et la double competence MsC et PhD te laissera la possibilité de faire autre chose... Tu t'ais fait fourré par ton école, mais comme dis thierry, releve le nez et avance, tu seras surpris du resultat.
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Viper
Passionné


Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 373

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
Les balbutiements de l'excellence sont en train de se mettre en place.

C'est beau de rêver...
Tu sais ce qu'il va rester des ostéopathes dans 15 ans ? Et bien il restera ceux qui peuvent faire actuellement de la concurrence déloyale.

Parce que master ou pas... si pas de client... cabinet fermé.
Et le kiné-ostéo d'à côté, qui lui n'aura aucun problème à vivre de sa clientèle de kiné, il sera toujours là et le master d'ostéopathie il en a rien à f... lui !

à méditer.


Dernière édition par Viper le Jeu Mar 15, 2012 7:22 pm; édité 1 fois
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 6:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Viper a écrit:
cajgfinger a écrit:
Les balbutiements de l'excellence sont en train de se mettre en place.

C'est beau de rêver...
Tu sais ce qu'il va rester des ostéopathes dans 15 ans ? Et bien il restera ceux qui peuvent faire actuellement de la concurrence déloyale.

Parce que master ou pas... si pas de client... cabinet fermé.
Et le kiné-ostéo d'à côté, qui lui n'aura aucun problème à vivre de sa clientèle de ciné, il sera toujours là et le master d'ostéopathie il en a rien à f... lui !

à méditer.


Même si effectivement, tous les curseurs ne sont pas au vert, je ne serai pas aussi pessimiste.
C'est comme tout, l'exercice peut être difficile voir compliqué pour certains, parfois sans rapport avec leur qualité, plus positif pour d'autres.
Certes, les ostéopathes en sont pour partie responsables, si chacun n'avait pas joué cavalier seul, on en serait sans doute pas là, d'un autre côté c'est à chacun de se battre ou au pire de muter.

Dans ce contexte multifactoriel, tout dépendra bien entendu de l'efficience de nos responsables en adéquation avec la chose politique.
Ceci dit, l'ostéopathie est suffisamment ancrée auprès de la population pour y persister.

Tu as surement raison sur le fait qu'un ex kiné pourra toujours ressortir son diplôme au cas où, là est la grande différence dans le déroulé...

Maintenant, en ce qui concerne le Master et sa reconnaissance universitaire pour l'instant réduite au confidentiel, il aura ses lettres de noblesse le jour où cette situation entrera dans le commun soit pas la petite porte soit par la grande.
Suivant l'un de ces prismes, l'expression de l'ostéopathie pourra évoluer ou pas, il est encore trop tôt pour le savoir.

On en reparle dans 15 ans.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 7:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:


Même si effectivement, tous les curseurs ne sont pas au vert, je ne serai pas aussi pessimiste.
C'est comme tout, l'exercice peut être difficile voir compliqué pour certains, parfois sans rapport avec leur qualité, plus positif pour d'autres.
Certes, les ostéopathes en sont pour partie responsables, si chacun n'avait pas joué cavalier seul, on en serait sans doute pas là, d'un autre côté c'est à chacun de se battre ou au pire de muter.

Dans ce contexte multifactoriel, tout dépendra bien entendu de l'efficience de nos responsables en adéquation avec la chose politique.
Ceci dit, l'ostéopathie est suffisamment ancrée auprès de la population pour y persister.

Tu as surement raison sur le fait qu'un ex kiné pourra toujours ressortir son diplôme au cas où, là est la grande différence dans le déroulé...

Maintenant, en ce qui concerne le Master et sa reconnaissance universitaire pour l'instant réduite au confidentiel, il aura ses lettres de noblesse le jour où cette situation entrera dans le commun soit pas la petite porte soit par la grande.
Suivant l'un de ces prismes, l'expression de l'ostéopathie pourra évoluer ou pas, il est encore trop tôt pour le savoir.

On en reparle dans 15 ans.


Je salut tes participations le plus souvent tres pertinente tout comme celle-ci, mais ne penses-tu pas que tout ce que tu decris, c'est comme mettre toute sa mise en "one shot", super risque, car si tu as raison, c'est tant mieux pour beaucoup d'entre nous mais si jamais cela devie a peine, c'est enterrer des 100aines de confreres...

Il y a une autre chose, master ou pas (et j'en suis pour) cela ne resoudra malheureusement en rien deux facteurs:
- La recherche dans le milieu et/ou les ecoles qui est inexistante et comme l'osteo ne rentre pas en fac cela veut dire aucun changement
- La surpopulation car le mal est deja fait...

Pour finir, n'est-ce pas une fuite en avant, meme si elle est vitale j'en conviens.
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le master universitaire c'est très bien, mais ne nous emballons pas : c'est un M1 (celui que j'ai vu, gonzales, j'ai pas regardé autour, question de temps, je me trompe p-ê.).
Et d'autre part, comme l'a dit Yannick, sans recherche, réelle recherche, ca n'aura pas aux yeux de ceux qui comptent une vraie valeur.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 8:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

yannick a écrit:


Je salue tes participations le plus souvent très pertinentes tout comme celle-ci, mais ne penses-tu pas que tout ce que tu decris, c'est comme mettre toute sa mise en "one shot", super risque, car si tu as raison, c'est tant mieux pour beaucoup d'entre nous mais si jamais cela dévie à peine, c'est enterrer des 100aines de confrères...


Je n'ai pas ce dilemne parce que j'ai eu la faculté d'exercer la kinésithérapie, de fait ma position et mon point de vue sont influencés.
J'ai eu la chance de me servir de ma situation pour évoluer en ostéopathie puis dans l'ostéopathie, pour réussir à influencer les organisations médicales qui m'entouraient. Il y a bien entendu eu des revers et pas des moindres.
Aujourd'hui, je considère, certainement comme d'autres de pouvoir me faire plaisir dans mon exercice quand bien même ce n'est pas toujours simple dans le contexte actuel.
J'ai été là au bon moment de l'ostéopathie et c'est une véritable aubaine.
Ce qui est sur, c'est que le jour où tu baisses les bras, tu meurs et personne ne viendra pleurer en dehors de tes proches.
Que l'on veuille ou non, la sélection sera d'ordre "naturelle", il faut être au mieux dans tous les horizons pour pouvoir anticiper et y survivre.
D'autres n'auront pas ces possibilités, quelques fois par naïveté, par insouciance ou par tromperie de personnes qui ne pensent qu'à leur portefeuille.
C'était à nos ASP de réagir en temps en heure mais la division en a voulu autrement.
On constate malheureusement que l'urgence n'est pas la même pour tout le monde.
Quelque part, personne ne serait étonné si l'on nous disait que par ici ou par là on attend que le système implose pour justifier des actes futurs.
On verra.
En attendant chacun ne peut que compter que sur lui-même, là est le drame, et des drames il y en a déjà...mais c'est aussi un fait de société !


yannick a écrit:

Il y a une autre chose, master ou pas (et j'en suis pour) cela ne resoudra malheureusement en rien deux facteurs:
- La recherche dans le milieu et/ou les ecoles qui est inexistante et comme l'osteo ne rentre pas en fac cela veut dire aucun changement
- La surpopulation car le mal est deja fait...

Pour finir, n'est-ce pas une fuite en avant, meme si elle est vitale j'en conviens.


Je ne sais absolument pas comment va évoluer l'enseignement dans sa globalité, comment réagir devant ce nombre explosif d'écoles, ces investisseurs, ces emplois, ces étudiants futurs sans emploi voir précaires ?
Ce qui est certain, c'est qu'il est indispensable de tirer les éléments vers le haut, d'une part pour se rapprocher au mieux de l'expertise au sens noble du terme, et de la recherche (ou vice et versa), d'autre part d'une manière horizontale pour dissiper un savoir conséquent et reconnu, qu'il soit théorique ET pratique.
Ce master lié, entre autres, avec l'Université de Nantes est à prendre comme "un prémisse à...", s'il fait ses preuves et je n'en doute pas à la lecture de quelques mémoires de Master ayant eu des jurys universitaires de choix, la recherche suivra.
Et puis, indubitablement, un Master implique un cahier des charges très serré à tout points de vues, s'il devient un standard, certaines écoles pourront et d'autres ne pourront y accéder.
Qui plus est, si la filière se retrouve un jour placée sous contrat avec l'Etat, il y a fort à parier que la trémie sera plus que fine.
Il y a des gens qui se battent tous les jours pour cela et nous ne devons de les respecter au lieu de critiquer sans cesse, Paris ne s'est pas fait en un jour, pourquoi l'ostéopathie serait-elle différente.

Le paradoxe est que l'ostéopathie n'a jamais autant été portée par les média que depuis qu'elle souffre et cette "souffrance" vécue différemment suivant le niveau, motive des ardeurs anonymes ou non dans les justifications, qui s'en plaindrait !!!
il n'y a donc pas de fuite à vouloir progresser....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 8:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto a écrit:
Le master universitaire c'est très bien, mais ne nous emballons pas : c'est un M1 (celui que j'ai vu, gonzales, j'ai pas regardé autour, question de temps, je me trompe p-ê.).
Et d'autre part, comme l'a dit Yannick, sans recherche, réelle recherche, ca n'aura pas aux yeux de ceux qui comptent une vraie valeur.


Si je ne me trompe pas M1 c'est avant M2,...et avant d'apprendre à marcher on a tous appris à faire le 4 pattes !
Aussi laissons les choses se poser de manière ordonnée, il faut d'abord convaincre pour évoluer et bien sur avoir les outils ad hoc.
Au rythme des formats d'enseignements, cela se compte sur plusieurs années..
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si je ne me trompe pas il y a un fossé entre M1 et M2.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 9:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et il y a urgence..

DO 90 donne des cours particuliers d'ostéopathie..

http://cgi.ebay.fr/cours-dOsteopathie-pour-therapeute-/130662008662?pt=LH_DefaultDomain_71&hash=item1e6c100756#ht_500wt_1267
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum La vie des écoles Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved