Partagez cette page : Prise en charge, nombre de séances

Prise en charge, nombre de séances
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Juil 13, 2013 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je leur dit 1 à 2 fois par an en préventif, et sinon quand ils sentent que la douleur commence, ne pas la laisser s'installer en croyant que "ça va passer" mais venir me voir, car sinon "on risque de devoir faire plusieurs séances au lieu d'une seule". Ça ça marche bien (étonnant non).
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 11:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Ouai je vois l'idée. Why not, 1 ou 2 x / an, mais de là à dire à un patient j'vous revois tous les mois en contrôle... y'a une marge...

Ta voiture tu la donnes à réviser tous les mois???


Non non pour la prévention je conseille entre 1 et 2 fois par an et 3 ou 4 fois, ça varie en fonction du patient.

Cela dit j'avais déjà travaillé en 1 fois mensuel pour un sportif et le bilan était très positif.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 3:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai un gros problème "métanpsychique" comme disait Salvador Dali...
C'est quoi la prévention en ostéopathie???!!!
Un patient vient me voir et me dit je vais bien, je dors bien, je mange équilibré, je digère bien, je vais bien du corps...je fais du sport régulièrement, je n'ai mal nulle part mais je veux que vous regardiez si tout va bien. Autrement dit il me demande un bilan.
Je l'examine, je le teste et je trouve des dysfonctions parce que je vais toujours en trouver... Que dois-je faire...Les corriger au risque de déséquilibrer ce patient bien adapté ou le laisser aller comme il est en lui donnant quelques conseils mais lesquels puisque tout va bien...
Si je le traite sur ce que j'ai trouvé ou crois avoir trouvé et que le lendemain il m'appelle en me disant "je ne sais pas ce que vous m'avez fait, mais je suis bloqué pour la première fois de ma vie"...La faute à qui...À la prévention...
Prévenir cela veut dire faire en sorte que cela n'arrive pas mais quoi...
Même les vaccins qui sont préventifs ne le sont pas à 100%
Pour moi la seule vraie "prévention" se fait chez le nouveau né pour lui permettre la meilleure évolution possible mais on n'en jamais sur...
Chez l'adulte il n'y a pas de prévention en ostéopathie, il n'y a que du curatif et essayant de faire en sorte que le problème présenté revienne le moins souvent possible ou encore pas du tout mais ce n'est en rien de la prévention.
Il y a des mythes comme celui-là qu'il faut abattre.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 4:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne fais de la prévention que depuis que je travaille à 100% en "tissulaire" (je pose les mains sans considérer être au niveau articulaire, ligt, muscu..et je suis le mouvement).
Quitte à être un charlatan, autant en être un à 100%.

Les dysfonctions ne m'indiquent qu'une obligation du corps à s'adapter.

De plus, mon travail pour être terminé nécessite selon moi plus de séances que les 2 ou 3 habituelles. Mais les finances sont souvent un frein à cette pratique. J'utilise alors les séances de "prévention" pour continuer à travailler sur le problème qui ne s'exprime plus vraiment selon le patient mais qui est toujours là selon mes sensations.

Après tu as sans doute plus d'expérience que moi mais j'ai l'impression que c'est utile. Et je l'applique pour moi donc je ne vois pas pourquoi je ne le conseillerais pas à mes patients.

Je rajoute que pour l'instant rares sont les gens à le faire, par contre j'ai l'impression que certains patients reviennent avant d'être complètement bloqué, lorsqu'ils sentent que ça ne fonctionne pas bien.
Du coup je dois les traiter ou je leur dis que c'est pas sur que ça se bloque et que donc on avisera ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doug
Impliqué


Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 78

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 4:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
J'ai un gros problème "métanpsychique" comme disait Salvador Dali...
C'est quoi la prévention en ostéopathie???!!!
Un patient vient me voir et me dit je vais bien, je dors bien, je mange équilibré, je digère bien, je vais bien du corps...je fais du sport régulièrement, je n'ai mal nulle part mais je veux que vous regardiez si tout va bien. Autrement dit il me demande un bilan.
Je l'examine, je le teste et je trouve des dysfonctions parce que je vais toujours en trouver... Que dois-je faire...Les corriger au risque de déséquilibrer ce patient bien adapté ou le laisser aller comme il est en lui donnant quelques conseils mais lesquels puisque tout va bien...
Si je le traite sur ce que j'ai trouvé ou crois avoir trouvé et que le lendemain il m'appelle en me disant "je ne sais pas ce que vous m'avez fait, mais je suis bloqué pour la première fois de ma vie"...La faute à qui...À la prévention...
Prévenir cela veut dire faire en sorte que cela n'arrive pas mais quoi...
Même les vaccins qui sont préventifs ne le sont pas à 100%
Pour moi la seule vraie "prévention" se fait chez le nouveau né pour lui permettre la meilleure évolution possible mais on n'en jamais sur...
Chez l'adulte il n'y a pas de prévention en ostéopathie, il n'y a que du curatif et essayant de faire en sorte que le problème présenté revienne le moins souvent possible ou encore pas du tout mais ce n'est en rien de la prévention.
Il y a des mythes comme celui-là qu'il faut abattre.


Donc si ce sportif présente, par exemple, une dysfonction marquée de L4 en inclinaison latérale G, vous n'avez pas peur que dans quelques semaines, lors d'un effort de soulèvement son nucléus pulposus décide de se barrer à toute allure du côté D?
C'est un exemple parmi tant d'autres mais même si le patient ne se plaint pas (notons que nous avons tous des seuils de douleurs différents) je ne trouve pas bon de le laisser avec des restrictions de mobilité.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Autre question: "qu'est-ce qu'un travail terminé" ? Une maison "terminée" bouge et vieillit en permanence, le corps humain aussi.
Vous mettez votre patient dans un "bonhomme Michelin" et il ne bouge plus... Eh bien non, il continue à vivre, à vieillir, à prendre des coups, à avoir du stress etc... Peut être va t'il mieux encaisser tous les aléas de la vie car le travail que vous avez fait va permettre aux fonctions de régulations de mieux gérer tout cela mais jusqu'à quand...Tout va dépendre du terrain et des capacités du corps à rejeter les diverses agressions de la vie jusqu'au moment ou une goutte d'eau non prévue fera déborder le vase et tout repartira au même endroit ou ailleurs. Donc ta prévention "tissulaire" ne fait que libérer provisoirement des tensions qui peuvent se reproduire 5 minutes après que ton patient soit sorti de chez toi décontracté, ou quelques jours plus tard au hasard des évènements de sa vie. Or tout le monde a des tensions en permanence et elles sont souvent nécessaires à la bonne adaptation du corps à son environnement. Je ne veux pas te décourager sur la notion de "prévention" mais c'est tout comme. Une dernière réflexion, si c'était vraiment de la prévention tu devrais pouvoir dire vous n'aurez jamais tel ou tel problème parce que ce que je vous fais est de la prévention contre ce problème... Nous sommes des thérapeutes donc des personnes qui soignent avec une thérapie...qui en l'occurence est l'ostéopathie...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Doug,
Et qui dit que si vous traitez cette restriction, il ne va pas aussi faire "sa" hernie discale et cette fois-ci juste en se penchant devant son lavabo... donc sans faire d'effort.
Tout le monde a des restrictions de mobilité, moi le premier, mais sont elles parlantes par rapport au problème présenté. Des restrictions adaptatives tout le monde en présente et elles ne sont pas les mêmes tous les jours...
Le problème n'est pas là, il est pour moi de savoir jusqu'où il ne faut pas aller trop loin dans un traitement et est-ce que je vais faire ne va pas déstabiliser l'équilibre dans lequel ce patient se trouve.
PS: en plus si c'est une lombaire je me méfierais encore plus et j'irais voir au dessous et au dessus dans les courbures primaires ce qui se passe...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 5:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Autre question: "qu'est-ce qu'un travail terminé" ? Une maison "terminée" bouge et vieillit en permanence, le corps humain aussi.
Vous mettez votre patient dans un "bonhomme Michelin" et il ne bouge plus... Eh bien non, il continue à vivre, à vieillir, à prendre des coups, à avoir du stress etc... Peut être va t'il mieux encaisser tous les aléas de la vie car le travail que vous avez fait va permettre aux fonctions de régulations de mieux gérer tout cela mais jusqu'à quand...Tout va dépendre du terrain et des capacités du corps à rejeter les diverses agressions de la vie jusqu'au moment ou une goutte d'eau non prévue fera déborder le vase et tout repartira au même endroit ou ailleurs. Donc ta prévention "tissulaire" ne fait que libérer provisoirement des tensions qui peuvent se reproduire 5 minutes après que ton patient soit sorti de chez toi décontracté, ou quelques jours plus tard au hasard des évènements de sa vie. Or tout le monde a des tensions en permanence et elles sont souvent nécessaires à la bonne adaptation du corps à son environnement. Je ne veux pas te décourager sur la notion de "prévention" mais c'est tout comme. Une dernière réflexion, si c'était vraiment de la prévention tu devrais pouvoir dire vous n'aurez jamais tel ou tel problème parce que ce que je vous fais est de la prévention contre ce problème... Nous sommes des thérapeutes donc des personnes qui soignent avec une thérapie...qui en l'occurence est l'ostéopathie...




Un travail est selon moi terminé lorsque la zone douloureuse semble fonctionnelle. Et surtout les forces qui influencent cette zone sont dissipées. Attention je vous ai dit un vrai charlatan hein.

Plus sérieusement c'est pour ça que j'initie ce post.
Le patient va effectivement repartir se recharger en stress, mais il pourra beaucoup mieux l'encaisser suite à ma prévention. C'est comme ça que je le conçois.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Lun Juil 15, 2013 7:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et, cela veut dire quoi "fonctionnel"...Donc à la finale vous êtes d'accord avec moi.
Notre différence c'est que moi j'ai une boite à outils qui ne comporte pas que le tissulaire...
J'ai eu la chance d'être éduqué avec toutes les techniques possibles et imaginables parce qu'à mon époque on était éduqué, on n'étudiait pas. Je sors de ma boite à outils ceux qui me semblent être les plus adaptés au problème et aux tissus du patient que j'ai devant moi mais aussi à son état physique, physiologique et psychologique du moment. Il est vrai que j'ai plus de 40 ans de métier et que j'ai sans doute développé une expérience et un feeling qui me permettent peut être d'être relativement efficace grâce à tout cela.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Mar Juil 16, 2013 3:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
Pour Doug,
Et qui dit que si vous traitez cette restriction, il ne va pas aussi faire "sa" hernie discale et cette fois-ci juste en se penchant devant son lavabo... donc sans faire d'effort.
Tout le monde a des restrictions de mobilité, moi le premier, mais sont elles parlantes par rapport au problème présenté.


+1
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Mar Juil 16, 2013 9:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il est vrai que j'ai plus de 40 ans de métier et que j'ai sans doute développé une expérience et un feeling qui me permettent peut être d'être relativement efficace grâce à tout cela.


Pour l'instant je n'ai pas ça. Au moment où la technique se termine, j'ai soit la sensation que c'est redevenu fonctionnel (détente, et surtout travail avec les autres tissus (comme vous le voyez je rame pour verbaliser cela)) soit que j'ai fait une connerie ahah (détente mais ne fonctionne pas du tout Smile)

Concernant la hernie, rien ne me dit non plus que si je ne le traite pas le patient ne va pas morfler dans une semaine.

Et du coup pour les bébés tu fais quoi? Car il y a tout de même beaucoup de prévention non ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Mer Juil 17, 2013 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
J'ai un gros problème "métanpsychique" comme disait Salvador Dali...
C'est quoi la prévention en ostéopathie???!!!
Un patient vient me voir et me dit je vais bien, je dors bien, je mange équilibré, je digère bien, je vais bien du corps...je fais du sport régulièrement, je n'ai mal nulle part mais je veux que vous regardiez si tout va bien. Autrement dit il me demande un bilan.
Je l'examine, je le teste et je trouve des dysfonctions parce que je vais toujours en trouver... Que dois-je faire...Les corriger au risque de déséquilibrer ce patient bien adapté ou le laisser aller comme il est en lui donnant quelques conseils mais lesquels puisque tout va bien...
Si je le traite sur ce que j'ai trouvé ou crois avoir trouvé et que le lendemain il m'appelle en me disant "je ne sais pas ce que vous m'avez fait, mais je suis bloqué pour la première fois de ma vie"...La faute à qui...À la prévention...
Prévenir cela veut dire faire en sorte que cela n'arrive pas mais quoi...
Même les vaccins qui sont préventifs ne le sont pas à 100%
Pour moi la seule vraie "prévention" se fait chez le nouveau né pour lui permettre la meilleure évolution possible mais on n'en jamais sur...


Slt,
Ce qui me gêne dans ton discours, c'est que c'est pareil chez des nourrissons.
Des parents nous les amènes alors que tout va bien et parfois, intérieurement, c'est pas la même chose.
J'ai eu le cas de parents m'amenant un enfant qui allait parfaitement bien avant de voir un confrère, et qui dès le soir de la consult, ne dormait plus et régurgitait...

osteoretraité a écrit:
Chez l'adulte il n'y a pas de prévention en ostéopathie, il n'y a que du curatif et essayant de faire en sorte que le problème présenté revienne le moins souvent possible ou encore pas du tout mais ce n'est en rien de la prévention.
Il y a des mythes comme celui-là qu'il faut abattre.

Je ne suis pas tout à fait de ton avis.
Un exemple, ce matin avec une patiente qui à régulièrement des douleurs Sacro-Iliaque.
A l'examen, tout converge vers sa cicatrice d'appendicite.
Celle-ci est très indurée et adhérente, et on à l'impression d'avoir un capuchon de stylo sous les doigts.
Elle me confirme alors, après y avoir réfléchit, que l'apparition de ces douleurs correspond avec son appendicectomie.
Bref, l'iliaque est tracté à cause de cette cicatrice.
Bien évidemment, je lui ai donné des conseils et je l'ai renvoyée vers un kiné pour travailler cette cicatrice, mais ne penses-tu pas que de notre côté, travailler cette cicatrice, en lui donnant un max de souplesse ainsi qu'en ajustant les compensation liées à cette cicatrice, n'est pas un rôle préventif, sur ces futures douleurs.
En tout cas, elle qui consultait tous les 2 mois, pour ces douleurs, avec "son bassin bloqué", n'est revenue me voir que 5 mois après la première consultation et ce matin cela faisait 9 mois depuis la seconde séance, sans se sentir complétement bloqué. (Je l'ai vu donc 3 fois en 14 mois, contre 7 habituellement).
Je n'irais pas dire que je suis seul responsable, mais je pense, que le travail en collaboration ici est un travail préventif, afin de lui éviter d'avoir de trop grandes restrictions tissulaires sur cette zone, avec le temps.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Mer Juil 17, 2013 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas d'accord avec toi osteoretraité.
Trop de personnes viennent completement bloqué en disant "j'ai rien fait, je me suis levé ce matin, ou j'ai mis ma chaussette et jai entendu crack (ou pas) et je suis resté bloqué"....

Je pense trés sincerement que c'est uniquement la goutte d'eau qui a fait déborder le vase...et que avant il y avait déjà pas mal de desequilibre...

Le coté préventif en ostéo intervient pour éviter ça justement. En gros, Pour éviter que la zone lombaire par exemple ne travaille trop jusqu'a ne plus en pouvoir (apparition du lumbago), il y a d'autres zones en hypomobilité et le coté preventif permet justement de redonner de la mobilité aux structures ou il y en a pas pour éviter la saturation (lumbago, arthrose etc...)

Regarde, ce matin, un jeune de 30 tout va bien a part torticolis vient me voir et me dit que suite a une chute en ski, il c'est fait les croisés du genou D et que parfois il sent son genou G "bizarre", il a fait une radio et il a une arthrose avancé du genou G..a seulement 30 ans !!
Je lui explique que pour que cela passe du genou D au G, ça a forcement transité par le bassin et peut donner des grosses douleurs lombaires plus tard...bah pour moi c'est DEJA de la prevention ! Smile (+ reequilibrage semelles, bilan podo etc..)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Mer Juil 17, 2013 8:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien ce que je dis, vous avez fait du curatif puisque votre patient avait un motif de consultation que vous avez traité.
Grâce à ce traitement vous avez permis pour Sbob de faire en sorte que ces problèmes reviennent moins souvent ou pas du tout...
Donc vous n'avez pas fait du préventif stricto sensu. C'est comme un médecin qui traite une pathologie et qui essaye à travers ce traitement de faire en sorte qu'elle ne réapparaisse pas ou moins souvent.
Par contre quand il administre un vaccin ou quand il recommande le préservatif pour éviter le SIDA, çà c'est de la prévention car pour quelque chose qui n'existe pas encore chez ce patient à risque il essaye faire en sorte que cela ne lui arrive pas.
Quant à l'enfant c'est effectivement là où je pense que le travail effectué le plus tôt possible est susceptible, mais nous n'en aurons jamais la preuve, de permettre un développement, une maturation la meilleure possible.
Rafi, tu m'as mal lu je dis exactement la même chose que toi...Ton patient il a fait une chute à ski donc si tu estimes que son torticolis est du à ce trauma, tu fais du curatif, j'en suis désolé mais c'est comme cela. Peut être permettra tu à ce qu'il n'en fasse pas d'autres mais à mon sens ce n'est pas de la prévention.
La prévention comme son nom l'indique c'est prévenir que quelque chose qui n'est jamais arrivé n'arrive pas...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 5:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tu joues un peu sur les mots, quand même
Laughing
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved