Partagez cette page : OSTEOPATHE AVEC PARFOIS MAINS A DISTANCE DU CORPS

OSTEOPATHE AVEC PARFOIS MAINS A DISTANCE DU CORPS
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Sam Juil 21, 2012 2:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

juzza a écrit:

C'est pas ce que je veux. Mais si c'est le cas et que ça aide des gens, je ne vois pas le mal. A la limite ce qui me dérange le plus c'est de ne pas se l'avouer.

Complètement d'accord. Je préfère 100 fois ton discours à celui qui ne se l'avoue pas c'est clair. On est d'accord sur le fait que le but est d'améliorer le patient, après si on fait du placebo et que ça marche, c'est cool, mais il faut avoir conscience qu'on a fait du placebo. Tu en as conscience, mais beaucoup de ceux qui font du "magénitsmico-énergétique" n'en ont pas conscience, c'est bien là le problème.
Après peut-on se satisfaire de faire du placebo? Le placebo est à la portée de tout le monde...
Citation:

Ne penses-tu pas que si tu prends un beau parleur et que tu lui montre 3 techniques structurelles le mec obtient aussi des résultats ?

Je dirais oui et non, mais tu as raison sur le fond c'est le même problème. Mon but n'est pas de dire structurel > all, mais un peu comme hernesto c'est d'évaluer ce qu'on fait. Si on fait des études qui me montrent que ce que je fais c'est de la merde, bah je dirais ok, j'ai pas un ego sur-dimensionné, donc je me plierais sans soucis. Par contre certains charlatans, même si tu leur prouves qu'ils font n'imp's ils resteront persuadés de leurs techniques...

Donc oui et non, et non car pour maitriser une technique structurelle je pense que c'est un peu plus compliqué. Or une technique énergétique non maitrisée, extérieurement, tu ne fais pas la différence. Un ostéo qui a les mains sur les pieds, il peut te dire "là je travaille le foie, ou là je travaille l'épaule gauche", t'as aucun moyen d'aller le vérifier"...
En structurel tu agis de manière nettement plus focale quand même.
Par contre la question peut se poser sur l'effet placebo du thrust...?!


Dans tous les cas, si un beau parleur obtient les mêmes résultats que le meilleur des manipulateurs ou le meilleurs des gourous mais dont le discours est pourrie, alors là faudra ranger nos armes ^^, et faudra partir dans des études de commerciaux et de manipulation verbale plus que vertébrale Very Happy

Citation:

Structurel ou magnétisme il y a du placebo, je ne vois pas pourquoi il serait forcément plus important pour l'un que pour l'autre dans la mesure où le praticien juge de manière subjective la densité des tissus ou la perte de mobilité, et que le patient lui confirme de manière subjective s'il se sent mieux ou pas.

Pas tout à fait.
Avec le structurel il est bien plus facile de faire un test, exemple pour cervical:
=> rotation gauche / rotation droite en actif du patient. Il décrit une douleur sur tel amplitude (mesurable car on est dans un mouvement global).
=> manip isolée ou 2, 3 manips
=> test rotation : amplitude et douleur? Si amélioration de l'amplitude c'est très facilement objectivable, pour la douleur elle est certes subjective, mais il n'a pas fallu attendre 1h pour voir un résultat.
Idem pour une "épicondylite". Tu peux prendre un objet (ton tabouret), demander au patient de le tenir, le tourner. Manip. Re-test. Tout ça est rapidement objectivable. Je doute qu'avec une technique magnétique tu puisses réaliser ces tests. Et là on va me répondre que c'est un traitement global, certes ok, dans ce cas fait test avant, séance d'1h, test après, mais rien ne te dit que t'as passer 59 minutes à pisser dans un violon...


Citation:
Je ne comprends pas pourquoi c'est si compliqué pour les ostéopathes de dire qu'ils ne savent pas tout et que l'ostéopathe qui travaille différemment n'est pas forcément moins bon.

Loin de moi cette prétention. Et je te rejoins complètement, mais les ostéos persuadés de leur toute force et leur savoir absolu on en retrouve dans les 2 "camps"

Citation:

Sur le fait que certains n'ont que des sportifs, d'autres que des femmes de 50 ans, ce n'est pas qu'une question de pratique. Quoi que tu fasses tu as une patientèle qui te correspond dans l'ensemble, donc au final je ne vois pas le problème.

Oui, ça n'avait rien de péjoratif quand je disais ça.
Là où je voulais en venir, c'est que si la femme de 50 ans se fait soigner par un traitement ostéo-psy, alors c'est peut-être pas l'ostéo qui l'a soigné, mais ce le soutien psy. Vous allez me dire "c'est la grande force de l'ostéopathie". Et je confirme. Aller chez un psychologue ça fait culpabiliser les gens. Allez chez un ostéo qui joue au psy, ça fait bien. Et l'ostéo a cette grande force de la "globalité", et d'écouter le patient.
Rien que poser la question "avez-vous eu des problèmes dans votre enfance / à votre naissance", ça impressionne , mais on est dans du psy... est-ce encore de l'ostéo?
Là encore tant mieux si la patiente est soulagée, mais dans ce cas, encore une fois, ne nous faisons pas chier à apprendre l'anatomie, la bioméca, la physio, etc... faisons directement des études de soutiens psychologiques et posons les mains sur des zones agréables... Ca nous prendra moins de temps, nous coûtera moins chèr... ah merde, ça rapportera moins aux $écoles$ donc c'est pas demain la veille...

Citation:
Les osteopathes pensent savoir des choses mais font beaucoup de magie autour. Le niveau de crédibilité n'est vraiment pas à la hauteur, d'ou l'importance de passer cet science au crible histoire de pouvoir se renouveller et progresser.

+10000! La fameuse masturbation intellectuelle, manque de modestie toussa toussa...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Sam Juil 21, 2012 4:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Après peut-on se satisfaire de faire du placebo? Le placebo est à la portée de tout le monde...


Je suis toujours entre les 2 en fait. Dire que c'est que du placebo ou que ce n'est que de la technique,à l'heure actuelle(car ça changera sans doute au cours des années, peut-être même après cette discussion) je pense que c'est pas malin. Dire qu'il y a les 2 (et j'espère vraiment que c'est beaucoup plus de technique sinon effectivement au revoir les études) et du coup essayer d'améliorer ce placebo comme on améliore sa technique, toujours dans le but de mieux soigner les gens, je ne pense pas que ce soit un crime non plus.


Citation:
Pas tout à fait.
Avec le structurel il est bien plus facile de faire un test, exemple pour cervical:
=> rotation gauche / rotation droite en actif du patient. Il décrit une douleur sur tel amplitude (mesurable car on est dans un mouvement global).
=> manip isolée ou 2, 3 manips
=> test rotation : amplitude et douleur? Si amélioration de l'amplitude c'est très facilement objectivable, pour la douleur elle est certes subjective, mais il n'a pas fallu attendre 1h pour voir un résultat.
Idem pour une "épicondylite". Tu peux prendre un objet (ton tabouret), demander au patient de le tenir, le tourner. Manip. Re-test. Tout ça est rapidement objectivable. Je doute qu'avec une technique magnétique tu puisses réaliser ces tests. Et là on va me répondre que c'est un traitement global, certes ok, dans ce cas fait test avant, séance d'1h, test après, mais rien ne te dit que t'as passer 59 minutes à pisser dans un violon...


Je pense que cela est également testable avec des techniques non structurelles. La douleur du patient c'est subjectif. Au final ça revient au même point que de faire une démonstration avec un bracelet en plastique améliorant les performances sportives.

Surtout que l'un des problèmes selon moi c'est de faire rentrer l'ostéopathie dans le cadre des études scientifiques. Pour tes cervicales tu ne fais jamais craquer juste 2 cervicales, toujours les mêmes de la mêmes façon avec les mêmes résultats. Justement sinon ce n'est plus de l'ostéopathie. A la limite l'amplitude ça peut se discuter, et encore...Si vous tournez la tête 10 fois à droite je pense qu'au bout d'un moment ça va aller un peu plus loin.

Citation:
Par contre la question peut se poser sur l'effet placebo du thrust...?!


Oui je parle même de l'effet placebo du "crack"



Citation:
"avez-vous eu des problèmes dans votre enfance / à votre naissance"


En fait le problème c'est ce qu'on en fait je pense. Plus que le fait de traiter sans poser les mains, le problème réside selon moi beaucoup plus dans le discours du type je régule votre grande marée/chakra/énergie avec du fluide magique qui vient de l'univers. Le penser c'est une chose (chacun a son schéma qui lui permet de comprendre les choses), le dire au patient je pense que c'est autre chose.

Je pense que le côté psy a forcément une incidence, donc face à l'apparition d'un symptôme sans explication "mécanique" du patient, je demande souvent si il l'associe à un problème plus psy, un évènement qui correspond au niveau des dates. Si la réponse est positive, je lui dit que si il a besoin d'en parler je l'écoute, et éventuellement je lui demande si il a la possibilité de parler à des gens. Mais pour moi le patient a un blocage articulaire qu'il faut enlever.

Je précise que je suis un très très jeune ostéopathe, ce qui ne veut pas dire que j'ai tord, mais juste que dans 2 ans je penserai peut-être autre chose.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoboy
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 27 Mar 2011
Messages: 463

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 1:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

ca me fait hurler ces histoires de grandes marées, marées basses hautes ou autre peu importe....
enfin ça me fait halluciner qu'un ostéo puisse tenir ce genre de discours.... les gens qui tombent sur ce forum en voulant se renseigner sur l'ostéopathie doivent se dire mais mon dieu je n'irai pas voir ce genre d'allumés.
et je n ai vraiment pas envie d'être réduit à ça.
je comprend que certains médecins nous rigolent à la figure...
apres si le fait de traiter des patients à distance leur convient, tant mieux, mais appeler ça de l'ostéopathie je ne suis pas d'accord.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

juzza a écrit:

Je pense que cela est également testable avec des techniques non structurelles. La douleur du patient c'est subjectif. Au final ça revient au même point que de faire une démonstration avec un bracelet en plastique améliorant les performances sportives.


Nan mais il est évident que si on teste l'efficacité de la manip cervicale par exemple, on va la tester versus autre chose, versus placebo.
Tout comme le bracelet, il a pas fallu bien longtemps pour faire un test du power balance versus bracelet "neutre" en disant au patient que c'était un PB, et on a vite vu que les résultats positifs étaient similaires => placebo pur.

Citation:

Surtout que l'un des problèmes selon moi c'est de faire rentrer l'ostéopathie dans le cadre des études scientifiques. Pour tes cervicales tu ne fais jamais craquer juste 2 cervicales, toujours les mêmes de la mêmes façon avec les mêmes résultats. Justement sinon ce n'est plus de l'ostéopathie. A la limite l'amplitude ça peut se discuter, et encore...Si vous tournez la tête 10 fois à droite je pense qu'au bout d'un moment ça va aller un peu plus loin.

Là encore évidemment on comparera et prendra en compte une différence significative d'amplitude ET de douleur.
Et oui 2 ou 3 manips isolées peuvent améliorer nettement une symptomatologie. Je dis pas , après il faut surement faire d'autres choses pour "maintenir" les corrections, mais à force de refuser le sélectif on pourra jamais rien évaluer... commençons par le commencement...



Citation:

En fait le problème c'est ce qu'on en fait je pense. Plus que le fait de traiter sans poser les mains, le problème réside selon moi beaucoup plus dans le discours du type je régule votre grande marée/chakra/énergie avec du fluide magique qui vient de l'univers. Le penser c'est une chose (chacun a son schéma qui lui permet de comprendre les choses), le dire au patient je pense que c'est autre chose.

C'est exactement ce que je reproche aux "gourous". Qu'ils pensent réguler la marée ou ce qu'ils veulent est une chose, mais raconter au patient de telles choses, ça peut devenir grave et après quand ils racontent ça aux médecins, j'te dis pas le crédit de l'ostéopathie... sincèrement on peut pas dire n'importe quoi à des gens qui viennent en toute confiance nous voir, c'est du mensonge que de dire ce genre de trucs, et c'est nuisible pour tout le monde...
Le patient sera content, et un jour il finira par comprendre qu'on s'est foutu de sa gueule depuis des années... ô lourde chute!

Citation:

Je pense que le côté psy a forcément une incidence, donc face à l'apparition d'un symptôme sans explication "mécanique" du patient, je demande souvent si il l'associe à un problème plus psy, un évènement qui correspond au niveau des dates. Si la réponse est positive, je lui dit que si il a besoin d'en parler je l'écoute, et éventuellement je lui demande si il a la possibilité de parler à des gens. Mais pour moi le patient a un blocage articulaire qu'il faut enlever.

Oui bah tant que c'est ça, ça me gêne pas. Tu joues pas au psy. Tu restes pragmatique : mais certains vont aller chercher un traumatisme dans l'enfance ou dans la période embryonnaire pour expliquer les douleurs d'aujourd'hui... là faut arrêter. Par contre si la patiente vient de perdre son mari et que depuis elle a mal, là ok, je conçois le soutien "psy", mais on est pragmatique...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 4:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoboy a écrit:
ca me fait hurler ces histoires de grandes marées, marées basses hautes ou autre peu importe....
enfin ça me fait halluciner qu'un ostéo puisse tenir ce genre de discours.... les gens qui tombent sur ce forum en voulant se renseigner sur l'ostéopathie doivent se dire mais mon dieu je n'irai pas voir ce genre d'allumés.
et je n ai vraiment pas envie d'être réduit à ça.
je comprend que certains médecins nous rigolent à la figure...
apres si le fait de traiter des patients à distance leur convient, tant mieux, mais appeler ça de l'ostéopathie je ne suis pas d'accord.


C'est soit car tu ne connais ni Becker, ni Duval ni toute cette branche qui descend en ligne direct de Sutherland soit que tu réfutes complètement cet aspect vitaliste et croit plutôt en la "lignée Littlejohn"

Dans l'ostéopathie, il n'y a pas de soins à distance.

Après il faut juste se positionner sur ce qu'on est. Personnellement, je me qualifie de thérapeute tout court. J'applique des techniques manuelles, contente le patient s'il désire tel genre ou tel genre de technique dans e meilleur
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 4:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoboy a écrit:
ca me fait hurler ces histoires de grandes marées, marées basses hautes ou autre peu importe....
enfin ça me fait halluciner qu'un ostéo puisse tenir ce genre de discours.... les gens qui tombent sur ce forum en voulant se renseigner sur l'ostéopathie doivent se dire mais mon dieu je n'irai pas voir ce genre d'allumés.
et je n ai vraiment pas envie d'être réduit à ça.
je comprend que certains médecins nous rigolent à la figure...
apres si le fait de traiter des patients à distance leur convient, tant mieux, mais appeler ça de l'ostéopathie je ne suis pas d'accord.


C'est soit car tu ne connais ni Becker, ni Duval ni toute cette branche qui descend en ligne direct de Sutherland soit que tu réfutes complètement cet aspect vitaliste et croit plutôt en la "lignée Littlejohn"

Dans l'ostéopathie, il n'y a pas de soins à distance.

Après il faut juste se positionner sur ce qu'on est. Personnellement, je me qualifie de thérapeute tout court. J'applique des techniques manuelles, contente le patient s'il désire tel genre ou tel genre de technique dans le meilleur des cas; et je n'hésite pas à leur faire prendre des remèdes bidons pour maximiser le tout ( style granion cuivre + Vit C trois fois par jour pendant 3 jours).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 4:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
Citation:
moi ça me gêne moins un gars qui touche pas le patient et qui pense avoir des résultats


Ca montre bien là la mentalité d'aujourd'hui. Le fameux primum non nocere est devenu tellement puissant que par peur du risque, on se réjouit presque de notre inefficacité (ou de notre effet placebo).

Le problème de l'effet placebo, si ta technique l'est, c'est que dans ce cas je vais pas me faire chier à faire des études d'ostéo, je vais faire des études de commercial ou de psy, savoir "manipuler verbalement" les gens, leur raconter de supers discours flatteurs, puis poser mes mains un peu au hasard, faisant semblant d'agir sur tel ou tel structure (un contact d'une main chaude sur une table étant toujours agréable), et mes "patients" iront mieux. Sincèrement ça pourrait aussi faire l'objet d'une étude : prendre un commercial super fort en communication, lui montrer grosso merdo une dizaine de techniques "douces", qu'il referait sur tous les "patients", leur sortant un magnifique discours, et voyons le résultat. Si c'est ça que tu veux, c'est ton droit.

Si je ne m'abuse l'ostéopathie est quand même censée être un travail manuel avant tout . Le verbal aura de l'importance, mais tout baser sur le verbal..................... Et je dis pas qu'il ne faut pas sortir de discours au patient , je dit juste que si c'est uniquement le discours (ou à 90% le discours) qui fait le traitement, alors changeons de métier, et ouvrons des écoles de "commercial en ostéopathie"



Le primum no nocere EST le leitmotiv de tout thérapeute qui se respecte. En tout cas je crois beaucoup à ca. L'effet placebo est un don. C'est ton corps qui se guérit de lui même, et nullement un abus de confiance.
Je suis certain que le "commercial" aura donc des résultats proche de nous. MAIS il ne maitrisera que la technicité, sera donc potentiellement plus dangereux car non formé à reconnaitre un red flag. Voila une grznde différence
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 4:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

nico93 a écrit:
osteoboy a écrit:
ca me fait hurler ces histoires de grandes marées, marées basses hautes ou autre peu importe....
enfin ça me fait halluciner qu'un ostéo puisse tenir ce genre de discours.... les gens qui tombent sur ce forum en voulant se renseigner sur l'ostéopathie doivent se dire mais mon dieu je n'irai pas voir ce genre d'allumés.
et je n ai vraiment pas envie d'être réduit à ça.
je comprend que certains médecins nous rigolent à la figure...
apres si le fait de traiter des patients à distance leur convient, tant mieux, mais appeler ça de l'ostéopathie je ne suis pas d'accord.


C'est soit car tu ne connais ni Becker, ni Duval ni toute cette branche qui descend en ligne direct de Sutherland soit que tu réfutes complètement cet aspect vitaliste et croit plutôt en la "lignée Littlejohn"

Dans l'ostéopathie, il n'y a pas de soins à distance.

Après il faut juste se positionner sur ce qu'on est. Personnellement, je me qualifie de thérapeute tout court. J'applique des techniques manuelles, contente le patient s'il désire tel genre ou tel genre de technique dans le meilleur des cas; et je n'hésite pas à leur faire prendre des remèdes bidons pour maximiser le tout ( style granion cuivre + Vit C trois fois par jour pendant 3 jours).


quand on parle de croyance, on peut commencer à enlever les mains du corps...

nico93 a écrit:
Vapocrackeur a écrit:
Citation:
moi ça me gêne moins un gars qui touche pas le patient et qui pense avoir des résultats


Ca montre bien là la mentalité d'aujourd'hui. Le fameux primum non nocere est devenu tellement puissant que par peur du risque, on se réjouit presque de notre inefficacité (ou de notre effet placebo).

Le problème de l'effet placebo, si ta technique l'est, c'est que dans ce cas je vais pas me faire chier à faire des études d'ostéo, je vais faire des études de commercial ou de psy, savoir "manipuler verbalement" les gens, leur raconter de supers discours flatteurs, puis poser mes mains un peu au hasard, faisant semblant d'agir sur tel ou tel structure (un contact d'une main chaude sur une table étant toujours agréable), et mes "patients" iront mieux. Sincèrement ça pourrait aussi faire l'objet d'une étude : prendre un commercial super fort en communication, lui montrer grosso merdo une dizaine de techniques "douces", qu'il referait sur tous les "patients", leur sortant un magnifique discours, et voyons le résultat. Si c'est ça que tu veux, c'est ton droit.

Si je ne m'abuse l'ostéopathie est quand même censée être un travail manuel avant tout . Le verbal aura de l'importance, mais tout baser sur le verbal..................... Et je dis pas qu'il ne faut pas sortir de discours au patient , je dit juste que si c'est uniquement le discours (ou à 90% le discours) qui fait le traitement, alors changeons de métier, et ouvrons des écoles de "commercial en ostéopathie"



Le primum no nocere EST le leitmotiv de tout thérapeute qui se respecte. En tout cas je crois beaucoup à ca. L'effet placebo est un don. C'est ton corps qui se guérit de lui même, et nullement un abus de confiance.
Je suis certain que le "commercial" aura donc des résultats proche de nous. MAIS il ne maitrisera que la technicité, sera donc potentiellement plus dangereux car non formé à reconnaitre un red flag. Voila une grznde différence


entre tout baser sur le placebo et savoir que le placebo existe, tu fais comment le distinguo sans évaluation objective des pratiques professionnelles ?
il est là l'abus de confiance, abus envers le patient et pire : abus envers soit-même... j'en parle consciemment, j'ai été comme ça, et je le suis encore trop Confused
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

nico93 a écrit:


Le primum no nocere EST le leitmotiv de tout thérapeute qui se respecte. En tout cas je crois beaucoup à ca. L'effet placebo est un don. C'est ton corps qui se guérit de lui même, et nullement un abus de confiance.



Bien sûr qu'il l'est, mais dans ce cas, la meilleure méthode de ne pas nuire à ton patient, c'est encore de ne pas le toucher... là tu prendras aucun risque Wink
Citation:

Je suis certain que le "commercial" aura donc des résultats proche de nous. MAIS il ne maitrisera que la technicité, sera donc potentiellement plus dangereux car non formé à reconnaitre un red flag. Voila une grznde différence


Lol, bah revoyons nos études alors... apprenons les "dangers", et apprenons surtout le "beau-parler", la manipulation verbale, on sera dans ce cas bien + efficace...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est fou l'importance que vous donnez à l'effet Placebo et à la "personnalité" du praticien !!! A croire que certains ne crois pas beaucoup à l'efficacité de l'ostéopathie et à ses nombreux champs d'application. A moins que ce ne soit en leur efficacité et en leurs compétences qu'ils ne croient pas ? Le placebo existe, c'est vrai. Autant que le nocebo. Et entre les deux ??? Personnellement, c'est là où j'essaye de me situer : être soi avec ses compétences et son expérience, ses certitudes et ses doutes, faire ce qu'on sait faire sans se soucier de l'effet placebo ou nocebo éventuel. Et je pense que c'est la place de l'ostéopathie. Le reste n'est que mensonge et en aucun cas de l'ostéopathie : mensonge vis à vis de soi en tant que pseudo-thérapeute et mensonge vis à vis des patients.

Pour le sujet du topic, je me demande sincèrement si c'est encore de l'ostéopathie, mais cela ne me dérange pas tant que l'on ne promet rien aux patients, qu'on ne cherche pas à les "manipuler". Bref, si on reste honnête avec soi et avec les autres.
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 8:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

stephosteo a écrit:
C'est fou l'importance que vous donnez à l'effet Placebo et à la "personnalité" du praticien !!! A croire que certains ne crois pas beaucoup à l'efficacité de l'ostéopathie et à ses nombreux champs d'application. A moins que ce ne soit en leur efficacité et en leurs compétences qu'ils ne croient pas ? Le placebo existe, c'est vrai. Autant que le nocebo. Et entre les deux ??? Personnellement, c'est là où j'essaye de me situer : être soi avec ses compétences et son expérience, ses certitudes et ses doutes, faire ce qu'on sait faire sans se soucier de l'effet placebo ou nocebo éventuel. Et je pense que c'est la place de l'ostéopathie. Le reste n'est que mensonge et en aucun cas de l'ostéopathie : mensonge vis à vis de soi en tant que pseudo-thérapeute et mensonge vis à vis des patients.


Encore une fois, le problème n'est pas de faire du placebo, si ça marche tant mieux. Le problème c'est de savoir qu'on en fait, et dans quelle mesure... Et si on fait 90% de placebo, alors revoyons les programmes des écoles d'ostéo...

Il ne s'agit pas de "manque de confiance". Mais oui le "douter de soi", c'est ce qui fait avancer, enfin il s'agit plus de remettre en doute sa pratique en permanence que de douter de soi-même , de sa petite personne... Ca s'appelle l'évaluation des pratiques professionnelles, et ça fait avancer le schmilblick comme dirait l'autre...

Citation:

Pour le sujet du topic, je me demande sincèrement si c'est encore de l'ostéopathie, mais cela ne me dérange pas tant que l'on ne promet rien aux patients, qu'on ne cherche pas à les "manipuler". Bref, si on reste honnête avec soi et avec les autres.


Enfin le patient te paye au moins une 50aine d'euros , donc il attend quelque chose en retour... Mais après tout si le patient est content de payer 50e la position allongée pendant que l'autre gus joue au solitaire sur son pc, why not...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 8:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
stephosteo a écrit:
C'est fou l'importance que vous donnez à l'effet Placebo et à la "personnalité" du praticien !!! A croire que certains ne crois pas beaucoup à l'efficacité de l'ostéopathie et à ses nombreux champs d'application. A moins que ce ne soit en leur efficacité et en leurs compétences qu'ils ne croient pas ? Le placebo existe, c'est vrai. Autant que le nocebo. Et entre les deux ??? Personnellement, c'est là où j'essaye de me situer : être soi avec ses compétences et son expérience, ses certitudes et ses doutes, faire ce qu'on sait faire sans se soucier de l'effet placebo ou nocebo éventuel. Et je pense que c'est la place de l'ostéopathie. Le reste n'est que mensonge et en aucun cas de l'ostéopathie : mensonge vis à vis de soi en tant que pseudo-thérapeute et mensonge vis à vis des patients.


Encore une fois, le problème n'est pas de faire du placebo, si ça marche tant mieux. Le problème c'est de savoir qu'on en fait, et dans quelle mesure... Et si on fait 90% de placebo, alors revoyons les programmes des écoles d'ostéo...

Il ne s'agit pas de "manque de confiance". Mais oui le "douter de soi", c'est ce qui fait avancer, enfin il s'agit plus de remettre en doute sa pratique en permanence que de douter de soi-même , de sa petite personne... Ca s'appelle l'évaluation des pratiques professionnelles, et ça fait avancer le schmilblick comme dirait l'autre...

Citation:

Pour le sujet du topic, je me demande sincèrement si c'est encore de l'ostéopathie, mais cela ne me dérange pas tant que l'on ne promet rien aux patients, qu'on ne cherche pas à les "manipuler". Bref, si on reste honnête avec soi et avec les autres.


Enfin le patient te paye au moins une 50aine d'euros , donc il attend quelque chose en retour... Mais après tout si le patient est content de payer 50e la position allongée pendant que l'autre gus joue au solitaire sur son pc, why not...


Nous sommes complètement d'accord, excepté que moi ça me fait chier des ostéos qui jouent au psy. Pourtant il m'arrive de travailler en émotionnel quand j'estime que c'est nécessaire, mais sans jamais faire verbaliser... Excepté quelques questions précises lors de séance suivante pour vérifier les tests réalisés (la précision est parfois étonamment redoutable...). Et surtout sans jamais rien promettre ! (lire Patrick varlet pour ceux qui auraient des questions). Et quand je fais ca, je ne sais pas si c'est de l'ostéo. Juste que c'est un travail tissulaire avec, quand je ne me suis pas trompé et que j'ai visé juste, une modification des tests de mobilité dans la foulée (c'est la seule chose qui m'intéresse). Mais surtout, je ne promet rien et ne laisse rien croire à mes patients.
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 8:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
nico93 a écrit:


Le primum no nocere EST le leitmotiv de tout thérapeute qui se respecte. En tout cas je crois beaucoup à ca. L'effet placebo est un don. C'est ton corps qui se guérit de lui même, et nullement un abus de confiance.



Bien sûr qu'il l'est, mais dans ce cas, la meilleure méthode de ne pas nuire à ton patient, c'est encore de ne pas le toucher... là tu prendras aucun risque Wink


Pour moi cela va plus loin : J'étends la notion "ne pas nuire" à l'ensemble du patient et pas uniquement son intégrité physique. Si le patient se sent pris pour un con quand tu lui imposes les mains alors tu lui nuis d'une certaine façon. Si la personne est très croyante, elle peut avoir peur de l'imposition des mains--->effet nocebo!


Le corollaire de "ne pas nuire" serait " accueillir les patients pour ce qu'ils sont et avec bienveillance inconditionnelle"
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 8:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Si le patient se sent pris pour un con quand tu lui imposes les mains alors tu lui nuis d'une certaine façon.


Et ne pas toucher un patient qui te paye 50e, c'est nuir à son portefeuille et le prendre pour un con à mon humble avis...
Après évidemment, généralement avec le temps les patients qui viennent te voir savent comment tu bosses, donc y'a déjà de bonnes chances qu'ils ressortent satisfait de la séance car ils auront eu ce qu'ils venaient chercher... et c'est justement ça le placebo, et c'est ça qu'on veut évaluer... s'il s'agit juste de faire plaisir au patient, dans ce cas je pense que être "esthéticienne avec finition" peut suffire à le satisfaire...

Evidemment que si le patient a horreur des manips, tu vas pas le manipuler, mais dans ce cas il viendra pas te voir, mais c'est pas le problème du débat...


Citation:
Le corollaire de "ne pas nuire" serait " accueillir les patients pour ce qu'ils sont et avec bienveillance inconditionnelle"

On peut ouvrir un salon de thé aussi, ils seront bien accueillis aussi (2nd degré, je précise)

En gros l'idée pour évaluer nos pratiques, ce serait justement d'avoir un patient qui ne te dit pas ce qu'il attend de toi, qu'il te dise simplement son/ses symptômes.
Après nos fameuses mains et les fameux "ce sont les tissus qui m'indiquent le type de traitement" fera le reste (ou pas...)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2012 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
En gros l'idée pour évaluer nos pratiques, ce serait justement d'avoir un patient qui ne te dit pas ce qu'il attend de toi, qu'il te dise simplement son/ses symptômes.
Après nos fameuses mains et les fameux "ce sont les tissus qui m'indiquent le type de traitement" fera le reste (ou pas...)


Allons juqu'au bout alors, pourquoi pas. Quel intérêt de connaitre le/les symptômes ? Et le praticien avec les yeux bandés et des boules quies pour ne pas être influencé. Mais quelle serait alors la part du placebo ou du nocebo selon vous dans une telle situation ???

Il faut être réaliste. D'abord valider nos tests de mobilité spécifique (je ne parle pas de mobilité active mais d'un test tissulaire passif ou provoqué précis). Si une articulaire gauche de C2 est fixée en convergence, si une JDJ est spasmée, si une sphéno-pétreuse est impactée, etc... Nous avons tous le devoir d'arriver au bon diagnostic. Ensuite...
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved