Partagez cette page : Prise en charge, nombre de séances

Prise en charge, nombre de séances
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 8:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

La prévention dite "primaire" sert à éviter l'apparition d'un problème ou d'une maladie, tandis que la "secondaire" est de pouvoir prévenir les rechute d'un problème déjà arrivé une fois;

L'ostéopathie se trouve généralement plutôt du côté de la prévention "secondaire" . Car la première consultation est souvent motivée par un problème quelconque.

Dans de rare cas une personne veut un bilan disant qu'elle n'a rien, mais on finit fréquemment par trouver quelque chose ( le sommeil, le stress, des céphalées etc).

La prévention primaire concerne les enfants et les nourrissons c'est vrai, enfin c'est du bon sens car à ma connaissance le prouver devient vite difficile. Et encore cela reste dans des domaines très précis car un gamin qui fait otite sur otite et qui est soigné par ostéopathie relève de la prévention secondaire des épisodes aigus mais curatif de la pathologie "otite chronique"

Donc chez l'adulte osteoretraité quand tu limites la rechute d'un problème tu fait de la prévention secondaire.

La prévention primaire c'est pour beaucoup l'hygiène de vie et l'adoption de bonnes habitudes alimentaire, posturales, gestion du stress .
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Moi je leur dit 1 à 2 fois par an en préventif, et sinon quand ils sentent que la douleur commence, ne pas la laisser s'installer en croyant que "ça va passer" mais venir me voir, car sinon "on risque de devoir faire plusieurs séances au lieu d'une seule". Ça ça marche bien (étonnant non).


Nan mais avec ce discours, le problème c'est que on a tous des douleurs très régulière... t'imagines si j'me lève le matin j'"ai mal aux pieds, bah j'vais chez l'ostéo, j'ai mal ici j'y vais aussi... bref pour le coup ce serait bon pour le business mais n'oublions pas que, fort heureusement, la plupart des douleurs sont bénignes et passent en qqes minutes/heures... alors après ouai on peut toujours mysthifier le truc et dire "ah bah oui mais vous allez le payer un jour, faut faire de l'ostéo"... mais ça c'est surtout une vision non objective imho...
Citation:

Je ne fais de la prévention que depuis que je travaille à 100% en "tissulaire" (je pose les mains sans considérer être au niveau articulaire, ligt, muscu..et je suis le mouvement).
Quitte à être un charlatan, autant en être un à 100%.

Nous v'la bien... Nan mais là on va loin quand même! j'en reviens à ma théorie... c'est qu'avec ce genre de raisonnement tu peux voir ton patient toutes les semaines tu trouveras toujours du travail "tissulaire", et soyons fou tu peux même le voir tous les jours et même 2x/jour que tu trouveras toujours du travail tissulaire à faire... Ca se base sur rien d'autre que TON ressenti, pour peu que tu te persuades que y'a du travail et tu peux être sûr d'en avoir!

Citation:
certains patients reviennent avant d'être complètement bloqué, lorsqu'ils sentent que ça ne fonctionne pas bien.

Ces patients là sont du pain béni! Un fond de commerce. Et en + ce sont eux qui flattent le plus notre égo, et dieu sait qu'un ostéo ça a de l'ego!

Citation:
Donc si ce sportif présente, par exemple, une dysfonction marquée de L4 en inclinaison latérale G, vous n'avez pas peur que dans quelques semaines, lors d'un effort de soulèvement son nucléus pulposus décide de se barrer à toute allure du côté D?

Le jour où t'arriveras à avoir un test reproductible intra et surtout inter-opérateur que y'a bien une dysfonction L4 en inclinaison lat G, alors oui tu auras raison... ce jour n'est pas arrivé... Et encore faudra-t-il prouver que c'est ça qui a causé la hernie, mais on admettra Wink

Bref je dis pas que tout ce qu'on fait c'est de la merde, mais restons humble et simple. Je ne dis pas qu'il ne faut pas faire de tissulaire ou autre. Arrêtons la masturbation intellectuelle, on en sortira grandi. Apportons ce qu'on peut apporter aux patients, mais dans les limites du raisonnable et du crédible. Ou alors restons dans notre monde à nous satisfaire nous-même...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 10:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vapocrackeur a écrit:
Nous v'la bien... Nan mais là on va loin quand même! j'en reviens à ma théorie... c'est qu'avec ce genre de raisonnement tu peux voir ton patient toutes les semaines tu trouveras toujours du travail "tissulaire", et soyons fou tu peux même le voir tous les jours et même 2x/jour que tu trouveras toujours du travail tissulaire à faire... Ca se base sur rien d'autre que TON ressenti, pour peu que tu te persuades que y'a du travail et tu peux être sûr d'en avoir!

Tu peux le revoir toutes les semaines en structurel aussi tu trouveras du travail.

Vapocrackeur a écrit:
Ces patients là sont du pain béni! Un fond de commerce. Et en + ce sont eux qui flattent le plus notre égo, et dieu sait qu'un ostéo ça a de l'ego!

Tout à fait, et sans flatter l'égo.
Ces patients ont compris que leur santé, ne se limite pas à calmer un mal aigüe.
Bien souvent ces mêmes patients repensent leurs habitudes de vie et modifient leur comportement, alimentaires, sommeil etc...
Ils modifient leur façon d'aborder les choses et ça fait plaisir.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 11:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Nous v'la bien... Nan mais là on va loin quand même! j'en reviens à ma théorie... c'est qu'avec ce genre de raisonnement tu peux voir ton patient toutes les semaines tu trouveras toujours du travail "tissulaire", et soyons fou tu peux même le voir tous les jours et même 2x/jour que tu trouveras toujours du travail tissulaire à faire... Ca se base sur rien d'autre que TON ressenti, pour peu que tu te persuades que y'a du travail et tu peux être sûr d'en avoir!


Nan mais attends, avec le structurel ou n'importe quelle autre technique ça dépend pas de ton ressenti ? Commence pas à partir la dessus en fonction des techniques que j'utilise. Je pourrais faire que de la biodynamique ou que du structurel il n'empêche que c'est toujours fonction de mon ressenti. Donc là c'est pas honnête de ta part.
Je dis que c'est depuis que j'utilise le tissulaire car avant je faisais que du niromathé et l'éducation faite pendant cette formation disait pas de prévention. Et j'ai trouvé que ça limitait énormément nos résultats.

Est-ce que je trouverais toujours quelque chose à faire ? Oui je pense, tant que le travail n'est pas finit. Est-ce que j'en trouverais moins que la fois d'avant ? En général oui.


Citation:
Ces patients là sont du pain béni! Un fond de commerce. Et en + ce sont eux qui flattent le plus notre égo, et dieu sait qu'un ostéo ça a de l'ego!


J'ai pas dit que j'avais raison, je donne juste ma façon de voir les choses. Et vous noterez que je débarque pas en disant que ceux qui font que du structurel sans prévention sont des ânes qui ne valent pas mieux qu'un doliprane. Soyez sympa de pas être à deux doigts de me dire que je vole mes patients en les prenants pour des débiles le tout pour me faire mousser l'égo.
Quoi que vous fassiez les patients consultent en général une fois par an je pense. Moi je ne trouve pas ça débile que mon patient vienne avant d'être bloqué.

Mais je pourrais aussi dire que ne pas faire de la prévention permet au patient de se bloquer et donc de venir chez vous parfois pour peut-être plus de séances que si le problème avait été pris à temps. Donc au niveau fond de commerce et honnêteté on pourrait en discuter aussi.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doug
Impliqué


Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 78

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 2:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
Pour Doug,
Et qui dit que si vous traitez cette restriction, il ne va pas aussi faire "sa" hernie discale et cette fois-ci juste en se penchant devant son lavabo... donc sans faire d'effort.
Tout le monde a des restrictions de mobilité, moi le premier, mais sont elles parlantes par rapport au problème présenté. Des restrictions adaptatives tout le monde en présente et elles ne sont pas les mêmes tous les jours...
Le problème n'est pas là, il est pour moi de savoir jusqu'où il ne faut pas aller trop loin dans un traitement et est-ce que je vais faire ne va pas déstabiliser l'équilibre dans lequel ce patient se trouve.
PS: en plus si c'est une lombaire je me méfierais encore plus et j'irais voir au dessous et au dessus dans les courbures primaires ce qui se passe...


Je pars du principe que si les contraintes mécaniques que subit le disque sont réparties de la façon la plus égale possible sur toute sa surface, on limite très nettement le risque de lésion discale, notamment sur le long-terme! Or ce n'est pas le cas si on laisse une dysfonction déséquilibrer cette répartition ou bien si le patient se penche dans son lavabo (ce que je conseille de faire avec la plus grande prudence). D'ailleurs se pencher dans le lavabo c'est ne pas faire d'efforts? Pas d'accord, le tronc fait son poids quand même!
Après, bien entendu qu'il faut regarder les courbures primaires et le reste allons...

Quand je parle de prévention, c'est juste de minimiser les risques, on évitera jamais rien
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doug
Impliqué


Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 78

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rafi a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec toi osteoretraité.
Trop de personnes viennent completement bloqué en disant "j'ai rien fait, je me suis levé ce matin, ou j'ai mis ma chaussette et jai entendu crack (ou pas) et je suis resté bloqué"....

Je pense trés sincerement que c'est uniquement la goutte d'eau qui a fait déborder le vase...et que avant il y avait déjà pas mal de desequilibre...

Le coté préventif en ostéo intervient pour éviter ça justement. En gros, Pour éviter que la zone lombaire par exemple ne travaille trop jusqu'a ne plus en pouvoir (apparition du lumbago), il y a d'autres zones en hypomobilité et le coté preventif permet justement de redonner de la mobilité aux structures ou il y en a pas pour éviter la saturation (lumbago, arthrose etc...)


Regarde, ce matin, un jeune de 30 tout va bien a part torticolis vient me voir et me dit que suite a une chute en ski, il c'est fait les croisés du genou D et que parfois il sent son genou G "bizarre", il a fait une radio et il a une arthrose avancé du genou G..a seulement 30 ans !!
Je lui explique que pour que cela passe du genou D au G, ça a forcement transité par le bassin et peut donner des grosses douleurs lombaires plus tard...bah pour moi c'est DEJA de la prevention ! Smile (+ reequilibrage semelles, bilan podo etc..)


CQFD
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vapocrackeur
Passionné


Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu Juil 18, 2013 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tu peux le revoir toutes les semaines en structurel aussi tu trouveras du travail.


Complètement d'accord Wink j'ai jamais dit l'inverse Wink

Citation:
Nan mais attends, avec le structurel ou n'importe quelle autre technique ça dépend pas de ton ressenti ? Commence pas à partir la dessus en fonction des techniques que j'utilise. Je pourrais faire que de la biodynamique ou que du structurel il n'empêche que c'est toujours fonction de mon ressenti. Donc là c'est pas honnête de ta part.

Là aussi complètement d'accord, structurel ou tissulaire ou sensoriel ou ce que tu veux c'est pareil effectivement Wink
Citation:

car avant je faisais que du niromathé

Oups... je comprends que ça limitait beaucoup de choses... (je chambre mais avec un gros fond de vérité!)

Citation:
Est-ce que je trouverais toujours quelque chose à faire ? Oui je pense, tant que le travail n'est pas finit. Est-ce que j'en trouverais moins que la fois d'avant ? En général oui.

Faisons le test, c'est très simple. Tu traites un patient. Le lendemain je te rammène ce même patient en aveugle pour toi, tu ne sais donc pas qu'il s'agit de lui (pour brouiller les pistes je le fonds parmi 10 autres patients). On verra si sur ce patient tu trouves effectivement moins de choses que la veille, voire plus rien...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
juzza
Passionné


Inscrit le: 07 Fév 2010
Messages: 205

MessagePosté le: Ven Juil 19, 2013 1:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Oups... je comprends que ça limitait beaucoup de choses... (je chambre mais avec un gros fond de vérité!)


Honnêtement les résultats sont tout à fait "normaux". Même chose selon moi qu'avec le structurel, le patient revient encore et encore avec le même problème.


Citation:
Faisons le test, c'est très simple. Tu traites un patient. Le lendemain je te rammène ce même patient en aveugle pour toi, tu ne sais donc pas qu'il s'agit de lui (pour brouiller les pistes je le fonds parmi 10 autres patients). On verra si sur ce patient tu trouves effectivement moins de choses que la veille, voire plus rien...


Pour le lendemain c'est trop proche. Mais disons une semaine après ? Cela dit pour ce qui est des patients en prévention j'en ai aucune idée, vu que je ne les vois jamais 2 fois d'affilée.

De toute façon comme je te dis, il y a 7 mois je ne faisais que niromathé,avant ça je faisais de tout, maintenant du tissulaire. Bref autant dans 6 mois je ne fais plus aucune prévention si j'ai l'impression que c'est inutile.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Dim Juil 21, 2013 3:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour revenir au sujet de la "prévention"
Je ne connaissais pas la notion de prévention primaire, secondaire et même après recherche tertiaire.
L'OMS en donne une définition très précise à savoir:

La prévention est l'ensemble des mesures visant à éviter ou à réduire le nombre et la gravité des maladies ou des accidents.
L'Organisme Mondiale de la Santé (O.M.S.) a proposé la distinction, aujourd'hui classique, en prévention primaire, secondaire et tertiaire.
La prévention primaire comprend tous les actes destinés à diminuer l'incidence d'une maladie dans une population, donc à réduire le risque d'apparition de cas nouveaux.
Elle fait appel à des mesures de prévention individuelle (hygiène corporelle, alimentation, activité physique et sportive, vaccinations…) et collective (distribution d'eau potable, élimination des déchets, salubrité de l'alimentation, vaccinations, hygiène de l'habitat et du milieu de travail). Cette conception traditionnelle de la prévention débouche inévitablement sur un programme très vaste d'amélioration de la qualité de la vie et de réforme des institutions sociales.
La prévention secondaire comprend «tous les actes destinés à diminuer la prévalence d'une maladie dans une population, donc à réduire la durée d'évolution de la maladie».
Elle prend en compte le dépistage précoce et le traitement des premières atteintes.
La prévention tertiaire comprend tous les actes destinés à diminuer la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives dans une population, donc à réduire au maximum les invalidités fonctionnelles consécutives à la maladie.
Cette conception étend la prévention au domaine de la réadaptation : elle cherche à favoriser la réinsertion professionnelle et sociale.

Donc à mon sens nous pouvons peut être dire que nous rentrons pour partie dans le cadre de la troisième catégorie.
Je maintiens mon point de vue et pour mon ami Sbob, je ne joue pas sur les maux...ni avec d'ailleurs car je suis un thérapeute donc quelqu'un qui applique une thérapie, qui soigne au sens de "curare" en latin d'où le terme "curatif".
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved