Partagez cette page : ostéopathie douce Poyet

ostéopathie douce Poyet
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Formation en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Mer Oct 17, 2012 8:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
Intéressant votre discussion.
Les muscles manducateurs sont faits pour mouvoir la mandibule car ils prennent point fixe sur des os du crâne: le sphénoïde en particulier et pas point fixe sur la mandibule pour faire "bouger le sphénoïde...sans cela il faudrait que nous soyons bouche fermée et serrée. Or nous vivons la gueule ouverte en permanence sauf quand nous déglutissons. Ils ne sont dons pas réversibles comme certains autres muscles en fonctions de leur point fixe.
C'est de la physiologie articulaire de base.
Romano, quant au MRP et à Fryette qui a dit qu'il fallait les ranger au rayon des souvenirs. Quelques uns surement mais où sont les preuves scientifiques à part des discours et l'article d'un dénommé Hartmann.
"trop souvent les savants croient que ce qui ne peut être prouve n'existe pas" (Albert Szent-prix Nobel de Médecine...)Je n'en veux pour preuve que le dernier prix Nobel de Physique (Physique Quantique) ou le fait que quelques illuminés il y a plus de 20 ans aient parlé de possibilité de reproduction des cellules souches et aujourd'hui un prix Nobel couronne cette absurdité...


En même temps, même en inversant le point fixe, un ptérygoïdien interne pourrait il être considéré comme un muscle moteur de la SSB celui-ci n'ayant aucune insertion sur l'occiput ?!? Question con que je ne me suis jamais posé jusqu'à cet instant mais qui peut éventuellement valoir le coup d'être étudiée...
Rassuré par les précisions de Romano, malgré ses imprécisions de langage, je suis ravi d'avoir enrichi ta soirée par la richesse de cette conversation. Wink
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nico93
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 527
Localisation: 77

MessagePosté le: Jeu Oct 18, 2012 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Il n'y a pas de muscles moteurs de la SSB. Le mouvement perçue serait l'expression du MRP qui est un mécanisme involontaire. La transmission de ce mécanisme via les sutures les MTR, le LCR etc est ce qui est enseigné généralement dans les écoles d'ostéo, à tord comme étant "des composants" voir l'origine du MRP" mais qui ne sont en fait que des adaptations du corps face au MRP. Le moteur du MRP, le "breathe of life" serait pour moi d'origine spirituelle.

Libérer des temporaux ou une SSB via les techniques enseignées ( fluidique ou "orthopédiques" n'aurait donc pas de sens hors cas traumatique, car cela ne traite que des conséquences.

Du coup j'ai lâcher cette approche car j'y comprends rien... et je préfère doguer les patients

Razz Razz
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
darouine
Impliqué


Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 109

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2012 2:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis loin d'être un grand ostéopathe. Néanmoins, ce que j'ai appris en école d'ostéopathie n'est pas différent. Je suis même un exclus du MRP, car pas( encore) dans mes mains.

Enfin, il n'est pas nouveau d'apprendre qu'on est physiquement ce qu'on psychiquement. Il existe des tas de grilles de lectures à ce propos (Rollin Rocker par exemple). Nénamoins, rapporter toutes les dysfonctions à la seule psychée me parait excessif.

Rien de nouveau donc au niveau de la conceptualisation.

Je me pose néanmoins des questions sur la volonté de proposer des protocoles de traitement en ostéopathie. C'est antinomique même. Puisque chaque individu est différent, a ses propres schémas lésionnels, en ce qui concerne le somato-émotionnel, comment appliquer systématiquement des protocoles de traitement indépendamment du patient?
l'incidence sur le DIV L5S1 est important chez les manutentionnaires de charges lourdes. La mécanique lésionnelle qui en découle est intangible, et les protocoles de soins idem.
Sinon, l'employé devant son pc à longueur de journée, qui est en prise de tête avec son/sa conjoint(e), comment faire la différence entre une cervicalgie d'origine TMS, ou purement psy? mon réflexe premier, en tant que biomécanicien, c'est la TMS. Le levier psy sur ce coup (^^) là ne me parait pas pertinent.
Mais que dire d'un patient névrosé par exemple, en dépression, ou en burn out? Certes il a une histoire. Mais est-ce que cette histoire provoque systématiquement une chaîne lésionnelle précise que l'on retrouve chez tous les patients ayant vécu les même traumatismes familiaux ect? modifier son schéma lésionnel le "guérira" t'il pour autant de sa pathologie psychique? le transgénérationnel, en ostéopathie ne me parle pas. L'ostéopathie n'est pas une psychothérapie il me semble, même si la sphère psychique est prise en compte.

Cependant, je reste ouvert, l'ostéopathie n'est pas fermée, certes
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yanny
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 11 Oct 2012
Messages: 15

MessagePosté le: Mer Avr 03, 2013 8:03 am    Sujet du message: De la particularité du mrp de certaines vertèbres Répondre en citant

Bonjour à tous,

ces pages ont pour but de mieux connaitre la méthode Poyet.
Voila une expérience que je propose aux personnes qui le souhaitent.
Elle constitue une approche du premier niveau d'organisation du corps, que j'ai préalablement évoqué.

Si vous êtes passionné par les écoutes MRP du corps, cette expérience peut vous intéresser :
1/ prenez un ami ou un patient et écouter l'ensemble du MRP de son bassin, membres supérieurs et membres inférieurs. Noter vos écoutes.
2/ écoutez l'ensemble des vertèbres du rachis en partant par exemple de L5 à T1. Notez celles qui ont une bonne motilité et celles qui sont bloquées en flexion ou extension.
Ceci étant fait,
3/ tentez de relancer la motilité de chaque vertèbre du rachis en partant de L5 à T1.
Pour cela, posez votre majeur sur l'épineuse de chaque vertèbre et faites une dizaine de va-et-vient rapide céphalique-caudale en terminant vers la flexion.
Vous constaterez que les vertèbres bloquées dans leur motilité en flexion ou en extension " repartiront " quelques instants puis se bloqueront de nouveau comme à l'origine.
TOUTES ? NON !
et c'est là la première découverte de Maurice Poyet, que vous pouvez tester vous même.
4/ en effet le MRP de T1, C4, T4 et L3, pris dans cette ordre, ne s’arrête pas à nouveau mais " tient ".
Ces 4 vertèbres sont différentes et ont une fonction différente.

Pour relancer la motilité de la vertèbre, placez votre majeur sur l'épineuse de T1 ( bloqué par exemple en extension ) et relancez là comme expliqué précédemment.
Une dizaine d’aller-retour très rapide pour stimuler la vertèbre en terminant par une flexion, comme si vous lanciez la vertèbre.
( Vous pourrez ressentir la vertèbre s'antérioriser un peu, signe qu'elle est relancée ).
faites de même ensuite dans l'ordre pour C4, puis T4 et L3.

Vous constaterez que ces 4 vertèbres sont différentes des autres sur le plan de la motilité MRP car une fois relancées, leur MRP tient, contrairement à toutes les autres vertèbres.
5/ Après avoir relancés T1,C4,T4 et L3, écoutez de nouveau la motilité du bassin, des membres inférieurs et supérieurs.
SURPRISE: les informations ont changé !

Par exemple un os iliaque en rotation externe à gauche est maintenant en rotation interne, ..., d'autres lésions apparaissent !
Pourquoi ?

C'est ce que Poyet et le groupe Artémis, réunissant de nombreux médecins et ostéopathes tels que André Brunel, un des pionniers de l'ostéopathie en France, ont tenté de comprendre.
Ces 4 vertèbres jouent le rôle de mécanisme de survie en cas de traumatismes physiques ( et parfois émotionnel ).
C'est ce mécanisme qui permet par exemple à un mammifère gravement blessé de pouvoir fuir en cas de besoin, un peu comme un système de sauvegarde.
Ce système cache les vrais lésions primaires.
C'est pour cela que dans notre pratique, nous devons au besoin faire " lâcher " ce système de survie pour faire apparaître les lésions primaires.

La groupe Artémis a appelé ce système de protection les fusibles, car ils fonctionnent en effet comme des fusibles.

Faites l'expérience, après avoir relancé ces 4 vertèbres, relancez une vertèbre du rachis bloqué en flexion en extension, ou faîtes une erreur de relance du MRP d'un os du corps :
les 4 vertèbres 1443 s’arrêteront de nouveau, comme un système de sauvegarde, cela pour éviter que les lésions perturbent de trop l'équilibre du système.
Ainsi tout au long d'une séance, nous veillerons à vérifier que le 1443 est bon; Sinon cela signifie que nous avons fait une erreur dans nos corrections.
Le fusible nous renseigne donc dans notre bonne pratique, il est un témoin fidèle et sanctionne chaque erreur.
Si il y erreur, nous relançons ces 4 vertèbres pour reprendre le travail là où il a été sanctionné. Pratique.

Pour finir, Poyet a découvert 2 autres fusibles, le CO2/23 et le Inn-trang et Vernet en a découvert un nouveau.
L'écoute et la relance de ces mécanismes appelés fusibles, à défaut d'autres termes, constituent le premier niveau d'organisation du corps selon le protocole Poyet.

La méthode Poyet est jeune, d'autres découvertes viendront.
Nous devons, nous praticiens Poyet fidèles au protocole, à Maurice Poyet le fruit de 30 années de recherches et découvertes sur le MRP.

Je vous remercie pour votre lecture.
Faites le test si les découvertes de Poyet vous intéressent.
Car pour nous praticiens manuels, la Vérité est dans nos mains.

Salutations **
yann yvinec
yvinec@yahoo.com
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Avr 03, 2013 9:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, sauf que la fiabilité inter et intra examinateur est nulle. Egale au hasard. Alors à partir du moment où le diagnostique est eronné, comment peut-on traiter de cette façon??
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ostéomat
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Mar 2006
Messages: 1153

MessagePosté le: Mer Avr 03, 2013 12:04 pm    Sujet du message: Re: De la particularité du mrp de certaines vertèbres Répondre en citant

Très bon texte pour la sieste.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Mer Avr 03, 2013 3:57 pm    Sujet du message: Re: De la particularité du mrp de certaines vertèbres Répondre en citant

Juste quelques questions :


yanny a écrit:
Bonjour à tous,

1/ prenez un ami ou un patient et écouter l'ensemble du MRP de son bassin, membres supérieurs et membres inférieurs. Noter vos écoutes.


Ecoute ? Avec l'oreille ? Vous ne voulez pas plutôt parler de palpation ?
Le MRP, est un Mécanisme, c'est l'expression du mécanisme, qui est palpable. Qu'entendez vous par "ensemble du MRP de son bassin, membres supérieurs et inférieurs ?

yanny a écrit:

2/ écoutez l'ensemble des vertèbres du rachis en partant par exemple de L5 à T1. Notez celles qui ont une bonne motilité et celles qui sont bloquées en flexion ou extension.

Si elles ne sont ni en Flexion, ni en Extension, on fait quoi ?

yanny a écrit:

3/ tentez de relancer la motilité de chaque vertèbre du rachis en partant de L5 à T1.
Pour cela, posez votre majeur sur l'épineuse de chaque vertèbre et faites une dizaine de va-et-vient rapide céphalique-caudale en terminant vers la flexion.

Pourquoi relancer vers la Flexion ?
L'expression du MRP, étant l'Expansion/Rétraction, pourquoi relancer vers un systéme en dysfonction, tel que la Flexion ?

yanny a écrit:

4/ en effet le MRP de T1, C4, T4 et L3, pris dans cette ordre, ne s’arrête pas à nouveau mais " tient ".

Qu'entendez-vous, par le MRP "tient" ?

yanny a écrit:

Pour relancer la motilité de la vertèbre, placez votre majeur sur l'épineuse de T1 ( bloqué par exemple en extension ) et relancez là comme expliqué précédemment.
Une dizaine d’aller-retour très rapide pour stimuler la vertèbre en terminant par une flexion, comme si vous lanciez la vertèbre.
( Vous pourrez ressentir la vertèbre s'antérioriser un peu, signe qu'elle est relancée ).
faites de même ensuite dans l'ordre pour C4, puis T4 et L3.

Ça c'est pour les dysfonctions physiologiques. Que faites vous des dysfonctions suivant les axes traumatiques ?
Là, vous ne sembler tenir compte compte que de l'orientation, mais pas de la position, qui est bcp plus traumatique pour le corps où les tissus.

yanny a écrit:

Vous constaterez que ces 4 vertèbres sont différentes des autres sur le plan de la motilité MRP car une fois relancées, leur MRP tient, contrairement à toutes les autres vertèbres.

Pourquoi ?


yanny a écrit:

Par exemple un os iliaque en rotation externe à gauche est maintenant en rotation interne, ..., d'autres lésions apparaissent !
Pourquoi ?

Peut-être car vous traitez des lésions physiologiques et non des traumatiques ?

Merci, @+
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yanny
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 11 Oct 2012
Messages: 15

MessagePosté le: Dim Avr 07, 2013 10:06 am    Sujet du message: hommage aux mages Répondre en citant

Bonjour,

merci Sbob pour votre échange.
Dans notre école nous parlons d'écoute et non de palpation.
Notre touché est très léger, de 5 grammes de pression en moyenne, et les relances sont informationnelles.
Personnellement je préfère le terme d'écoute car il englobe la notion de focus que l'on place dans nos mains, pour écouter une suture sphéno-pétreuse ou une suture pétro-jugulaire par exemple qui ne peut être palper.
Chaque école a son jargon, en fait seuls les termes changent pour une même réalité.
Je ne prétends pas être ostéopathe mais thérapeute manuel.

pour vous répondre, dans la pratique du Poyet, nous équilibrons bien-sur d'abord une vertèbre dans ses axes traumatiques ( compression/ant-post/latéralité/fryettes ) avant de passer aux axes physiologiques, à savoir la motilité MRP de la vertèbre.

Pour ce qui est des 4 vertèbres évoquées T1,C4,T4,L3, elles jouent un rôle de fusible énergétique.
Pour la correction, seul le travail des axes physiologiques suffit à corriger, à relancer dans notre jargon, ce fusible énergétique.

Ce fusible joue un rôle de protection. une fois ces 4 vertèbres " relancées " apparaissent en local des lésions traumatiques comme physiologiques qui n'apparaissaient pas auparavant.
C'est ce que je vous propose d’expérimenter par vous-même si vous le souhaitez.

" pourquoi relancer vers un système en dysfonction, tel que la Flexion ? "
En embryologie, le développement membranaire se fait dans la flexion: lors de la neurulation avec le nœud de Hensen par exemple ou le sens de développement des arcs branchiaux où l'on retrouvera la future flexion MRP des os concernés.
On relance donc ces 4 vertèbres sur un mode énergétique en terminant par une flexion car la flexion correspond au sens de l'évolution membranaire.

Pour aller plus loin, dans notre pratique, les corrections des lois de fryettes se feront elles aussi par simple relances informationnelles dans le sens de la flexion, toujours vers le haut, sinon la vertèbre n'est pas équilibrée dans ces axes de rotation et latéro-flexion.

J'ai écris auparavant que Maurice Poyet fut à l'origine des découvertes de la méthode comme les fusibles, comme aussi une nouvelle méthode d'équilibration du sacro-crâne, les somatotopies et aussi les 8 chaînes linéaires, qui permettent à partir d'un point du sacrum d'équilibrer les axes traumatiques et physiologiques d'un ensemble de 3 vertèbres, os et organes du corps.

En fait, c'est avec André Brunel, le pionnier de l'ostéopathie française, qu'il a élaboré sa méthode !!
quelle belle équipe !
je rends donc hommage à ces deux grands chercheurs français qui ensemble ont contribué à l'essor des thérapeutiques manuelles.
le lien :
http://www.osteopathie-france.net/lettres-news/necrologie/1173-brunel

Salutations *
yann yvinec
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
romano
Impliqué


Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 66

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 11:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

ca doit vraiment être de la bonne ......
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 11:41 am    Sujet du message: Re: hommage aux mages Répondre en citant

yanny a écrit:
Bonjour,

Bonjour, mais je reste TANNÉ d'entendre vos stupidités...


merci Sbob pour votre échange.
Dans notre école nous parlons d'écoute et non de palpation.
Notre touché est très léger, de 5 grammes de pression en moyenne, et les relances sont informationnelles.

1ère ânerie, vous savez ce que c'est 5 grammes ??? Prenez un pèse lettre ou un pèse-légumes au supermarché et essayer de mettre 5 grammes de pression continue et de la maintenir tout en essayent de sentir quoi que ce soit... Je vous souhaite bien du courage.

Au moins maintenant grâce à vous je sais d'où vient la connerie des 5 grammes...


Personnellement je préfère le terme d'écoute car il englobe la notion de focus que l'on place dans nos mains, pour écouter une suture sphéno-pétreuse ou une suture pétro-jugulaire par exemple qui ne peut être palper.
Chaque école a son jargon, en fait seuls les termes changent pour une même réalité.
Quelle réalité, 5 grammes, l'écoute plutôt que la palpation ???

Je ne prétends pas être ostéopathe mais thérapeute manuel.
Merci pour nous, ouf, j'ai eu peur.

pour vous répondre, dans la pratique du Poyet, nous équilibrons bien-sur d'abord une vertèbre dans ses axes traumatiques ( compression/ant-post/latéralité/fryettes ) avant de passer aux axes physiologiques, à savoir la motilité MRP de la vertèbre.

Pour ce qui est des 4 vertèbres évoquées T1,C4,T4,L3, elles jouent un rôle de fusible énergétique.
Pourriez-vous me détailler par quel moyens physiologiques, s'il vous plait ?


Pour la correction, seul le travail des axes physiologiques suffit à corriger, à relancer dans notre jargon, ce fusible énergétique.

Ce fusible joue un rôle de protection (...)
On relance donc ces 4 vertèbres sur un mode énergétique en terminant par une flexion car la flexion correspond au sens de l'évolution membranaire.
La aussi je demanderais de la physiologie, autre qu'un ersatz d'ostéopathie, s'il vous plait.

Pour aller plus loin, dans notre pratique, les corrections des lois de fryettes se feront elles aussi par simple relances informationnelles dans le sens de la flexion, toujours vers le haut, sinon la vertèbre n'est pas équilibrée dans ces axes de rotation et latéro-flexion.

J'ai écris auparavant que Maurice Poyet fut à l'origine des découvertes de la méthode comme les fusibles, comme aussi une nouvelle méthode d'équilibration du sacro-crâne, les somatotopies et aussi les 8 chaînes linéaires, qui permettent à partir d'un point du sacrum d'équilibrer les axes traumatiques et physiologiques d'un ensemble de 3 vertèbres, os et organes du corps.

Ouahhh, je suis impressionné, le pire c'est que vous avez l'air d'y croire... Les ostéo/ thérapeutes manuels ne peuvent-ils pas faire autre chose que se référer au créateur pour s'exprimer ??? Il n'y a pas si longtemps quelqu'un postait sur le sujet l'ostéopathie est-elle une religion ??? Je pense que par ce phénomène de pseudo retour aux sources, c'est clairement un mode de fonctionnement sectaire... Heureusement que Still n'a pas prévu la fin du monde, nous serions alors tous enfermés Embarassed

En fait, c'est avec André Brunel, le pionnier de l'ostéopathie française, qu'il a élaboré sa méthode !!
quelle belle équipe !

Quelle méthode coué !!!

je rends donc hommage à ces deux grands chercheurs français qui ensemble ont contribué à l'essor des thérapeutiques manuelles.

Chercheurs ???? Mis à part un deux bouquins pour présenter la méthode et faire des formations, qu'ont-ils publiés ? Car l'éthique de la recherche c'est de publier ses résultats.


le lien :
http://www.osteopathie-france.net/lettres-news/necrologie/1173-brunel

Salutations *
Pareillement
yann yvinec

_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Yannick, je n'aurais pas dit mieux Cool

Pas étonnant que certains médecins pour ne citer qu'eux nous traitent de branquignoles. Heureusement que certains ont l'esprit qui reste ouvert malgré les "âneries" débitées en thérapie manuelle.
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yanny
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 11 Oct 2012
Messages: 15

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 2:52 pm    Sujet du message: Les aventures de Don quichotte Répondre en citant

Bonjour,

Chacun sait que les propos d'une personne reflète le fond d'une personne.
Psychologue de formation, je reprends les termes employés par ce cher monsieur yannick:
peurs, stupidités, connerie, fin du monde, religion, créateur, sectaire...
Complètement hors sujet.

Ces pages ont pour but de mieux connaitre les recherches du tandem Poyet/Brunel.
Elles n'ont pas pour but de servir de cours de récréation pour personne à tendances névrotico-mystiques.
Vos propos sont infantiles, vulgaires et hors de propos:
" Heureusement que Still n'a pas prévu la fin du monde, nous serions alors tous enfermés ".

Je vous souhaite de trouver la clef qui ouvrira votre sens du dialogue à des notions de respect et de dignité, valeurs dont vous avez probablement manqué dans votre prime enfance.

Plus sérieusement, j'ai voulu partager des découvertes concernant le MRP et je ne doute pas que certains lecteurs passionnés par la recherche tenteront en leur temps l'expérience que j'ai proposé.
Humblement, simplement.
Pour constater par eux-même, dans leur main, que la palpation du MRP garde encore bien des surprises. Et c'est tant mieux n'est-ce pas ?

Bien présomptueux l'homo sapiens actuel qui oserait affirmer tout connaitre du MRP et des mécanismes qui l'animent.

J'aimerais vous parler d'autres découvertes du tandem Poyet/Brunel. Le somatotopies par exemple, facile à expérimenter.
Comme aussi des découvertes les plus récentes de la méthode, comme celle des correspondances os crâniens et os du pied.
Actuellement les sutures du crâne peuvent être libérées à partir du pied.
Cela semble incroyable mais c'est pourtant le cas.
Vous voulez tenter une expérience en toute honnêteté ?
Si oui, demandez moi une suture en particulier et je vous indiquerai comment la libérer à partir du pied.
Si cela ne vous intéresse pas, aucun problème.

Mais sachez respecter ceux qui ont le courage de mettre les mains à la pâte et qui veulent découvrir en pratique la méthode Poyet à travers ces page. Car c'est cela avoir le sens de la recherche.


Salutations *
yann yvinec
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
ostéomat
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Mar 2006
Messages: 1153

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 3:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé mon pote, à mon oreille ce que tu nous chante sonne comme ça :

Evangile selon St Marc, chapitre 16, 15-20

Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ; ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 7:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alexandra a écrit:
Merci Yannick, je n'aurais pas dit mieux Cool

Pas étonnant que certains médecins pour ne citer qu'eux nous traitent de branquignoles. Heureusement que certains ont l'esprit qui reste ouvert malgré les "âneries" débitées en thérapie manuelle.

Tu voulais dire en Poyet...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 7:13 pm    Sujet du message: Re: Les aventures de Don quichotte Répondre en citant

yanny a écrit:


Plus sérieusement, j'ai voulu partager des découvertes concernant le MRP et je ne doute pas que certains lecteurs passionnés par la recherche tenteront en leur temps l'expérience que j'ai proposé.
Humblement, simplement.

Parlons decouverte alors, mais vous la dites supportee par de la recherche... LAQUELLE ? Votre background de psychologue ne vous empeche pas d'avoir un sens critique, peut-etre meme avez vous des notions en recherche ?
Ce que vous decrivez n'y ressemble pas, tout au plus de l'auto persuasion


Pour constater par eux-même, dans leur main, que la palpation du MRP garde encore bien des surprises. Et c'est tant mieux n'est-ce pas ?

Bien présomptueux l'homo sapiens actuel qui oserait affirmer tout connaitre du MRP et des mécanismes qui l'animent.

Bien credule l'homo sapiens persuade de la simple existence de ce mecanisme, on pas mal tous d'accord pour dire que le modele n'a pas de realite physiologique> Dans le meilleur des cas le modele est faux et dans le pire, rien de tout cela n'existe


J'aimerais vous parler d'autres découvertes du tandem Poyet/Brunel. Le somatotopies par exemple, facile à expérimenter.
Comme aussi des découvertes les plus récentes de la méthode, comme celle des correspondances os crâniens et os du pied.
Actuellement les sutures du crâne peuvent être libérées à partir du pied.
Cela semble incroyable mais c'est pourtant le cas.

Alors allons y je souhaite juste un peu de physiologie, les anglophones diraent "Where is the beef ?" Sous entendu ou est la viande, la substance ?

Vous voulez tenter une expérience en toute honnêteté ?
Si oui, demandez moi une suture en particulier et je vous indiquerai comment la libérer à partir du pied.
Si cela ne vous intéresse pas, aucun problème.

Mais sachez respecter ceux qui ont le courage de mettre les mains à la pâte et qui veulent découvrir en pratique la méthode Poyet à travers ces page. Car c'est cela avoir le sens de la recherche.

Ah nous y voila, de recherche nous passons a sens de la recherche, petite nuance qui a son sens... Je suis desole mais au nom de tout, on ne peut dire n'importe quoi>
La recherche c'est aussi de l'ethique (notion qui je suis sur est abordee en psycho), mais avant tout de la connaissance et un proce3ssus de confirmation d'hypothese nulle...
Vous en voulez une autre d'experience, aller sur un pese-legume de supermarche et essayer de mettre 5g de pression continue tout en gardant votre kinesthesie intacte.




Salutations *
yann yvinec

_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Formation en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved