Partagez cette page : Etudiants de l'ESO de Champs-sur-Marne (77)

Etudiants de l'ESO de Champs-sur-Marne (77)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rivera
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 22
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très franchement, quand je vois le discours des "professionnels" présents sur le forum, il y'en a tellement qui sont définitivement certains de ce qu'il disent que s'en est bien dommage.

Je me suis lancé l'année dernière dans les études en totale reconversion.

Aujourd'hui, après ma première année, le constat est le suivant:

- Il y'a, sans aucun doute possible, assez de plaques "Ostéopathe DO" en France à ce jour.

- Il est tout aussi certains qu'il manque des ostéopathes...

Position assez paradoxale mais qui me semble assez vraie: Comprendrons ceux qui voudront!

Maintenant ne nous leurrons pas, même diplômés, les "bons" ne représentent (après de longues discussions avec des pros, profs, étudiants, médecins, etc) que 1 ostéo sur 3 (effrayant, n'est-ce pas?)

La problématique est donc de savoir si l'on fera parti de cette élite et cela ne sera marqué ni sur une plaque, ni sur une diplôme; seule votre personne, votre expérience feront la différence face à un patient.

Je me rends compte que se lancer dans cette formation est un coup de roulette russe, se projeter en tant que praticien est impossible et ca l'est encore plus quand on est un jeune bachelier!
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 12:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La seule différence, c'est que nous, nous vivons une situation au jour le jour, que vous ne faites, vous, qu'imaginez...

Comprendra qui voudra ! Wink
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivera
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 22
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai vraiment pas le sentiment d'imaginer quoi que ce soit...

Alors certes, ceux qui doivent imaginer existent, et forment probablement une majorité, mais les autres existent. C'est un peu rapide de faire un cas une généralité?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, mais si une majorité de pros s'inquiète.

Si la totalité des ASP d'ostéo s'inquiète.

Si toutes les études démographique nous envoient dans le mur.

C'est vrai c'est complétement sortit de notre imagination, c'est certain.
Maintenant, vous êtes libres.
Mais à l'avenir, vous ne pourrez pas dire, "on ne nous à pas prévenus" !

Après c'est certain, vous pourrez toujours être bon et vous démarquer.

Mais n'oublier pas qu'un des facteurs essentiels dans notre profession est l'expérience.
Et aussi bon vous serrez, vous aurez toujours un retard sur vos confrères installés depuis 10,20,30 ans.

En tous cas bon courage.
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 3:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

et je rajoute que ta vision d'étudiant en fin de 1ère année n'est pas objective...

comment peux-tu être certain de ce que tu avances?

nous avons + de recul que toi c'est indéniable, et heu nous aussi on discute avec des profs/médecins/ostéo etc....

malheureusement les étudiants ont une vision utopique des choses, normal, si on est dans ces études, ça fout les boules de se dire qu'on va attérir dans cette jungle qu'on vous décrit....

moi avant j'encourageai quand même ceux qui sont motivés.... à présent j'ai un autre discours, parce que je le vois au jour le jour...

l'argument des "ostéos d'élite" ha ha ha ça ne tient plus cher riviera, il y a toujours eu des bons et des mauvais ostéo, c'est pas pour celà que ça fait une différence en terme de nombre de patients....
il n'y a qu'à voir les ostéo sur groupon qui récoltent à la pèle des "patients"....
il n'y a qu'à regarder la situation dans Paris (si tu réponds pas que t'as une place dans les 3h ils vont voir ailleurs, s'en doutent de ta compétence, veulent une qualité de service, pas une qualité de praticien, nuance)...

et puis alors le pompom c'est le truc du décret avec le nombre d'heures d'études....

les ostéo diplômés en 3 ans vont faire de l'usine à patients, génial....

bref, on vous met en garde, mais on sait très bien que dans votre situation on se trouve des points positifs (MOI je ferai en sorte que, j'ai un plan, si je suis bon ça ira, je vais me faire des contacts, je connais un médecin qui va m'envoyer des patients etc etc).
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 3:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On va reprendre le raisonnement autrement, en partant sur votre réflexion aujourd'hui "1 ostéo sur 3 est bon" (bien qu'on ne sache pas ici ce qu'est un bon ostéopathe ?), qu'en sera t'il demain si :

- malgré un besoin annuel de 700 nouveaux diplômés, au minimum 2000 sortent des écoles ?
- A ce jour, nous ne sommes pas encore dans le flux maxi des sortants, comptez encore un ou 2 ans
- d'ici 5 ans la population d'ostéopathes aura doublé pour atteindre les 20 000 praticiens !!!
- la saturation démographique abaisse le ratio patient vers moins de 3000 habitants/ostéopathe
- on observe des propositions de séances à moins de 20 € (cf Groupon.com)
- des cabinets d'ostéopathes ferment ou pire déposent le bilan
- je connais des cabinets pluripraticiens ( de 3 ou 4 ostéos) qui perdent entre 50 à 100 consultations par mois par rapport à 2010..
- etc....

Après cela, si vous êtes toujours persuadés d'y parvenir, alors foncez mais gare à la perte de contrôle sur cette voie plus que glissante....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Rivera
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 22
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 4:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
et je rajoute que ta vision d'étudiant en fin de 1ère année n'est pas objective...

comment peux-tu être certain de ce que tu avances?

nous avons + de recul que toi c'est indéniable, et heu nous aussi on discute avec des profs/médecins/ostéo etc....


Qui peut prétendre à une objectivité absolu? Bien présomptueux sera le client!

Maintenant être certain, ce n'est, la aussi, pas possible. Néanmoins, les expériences et les rencontres permettent de part leurs quantités de se forger un avis qui peut se rapprocher d'une forme de "Vérité". Donc point d'absolu, juste un cumul d'expérience.

Maintenant le recule... Certes je n'en ai pas en tant qu'ostéopathe, mais j'ai quand même pas mal bossé et il y'a une constante: (passes moi l'expression) mais il faut faire la puxx et ce dans tous les domaines!!! Il n'y a pas de place pour tout le monde.

Après, tu fais allusion à la situation sur Paris et à une demande de service plus qu'à une recherche de qualité de soin. Je ne vais pas te contredire puisque de nos jours, les soins de manière générale ressemblent à du service plus qu'à une relation patients malades. A quand le chèque emploi-service bon pour les infirmière ou ostéo? lol

"Dans notre situation, on se trouve des points positifs..." C'est malsain de se comporter de la sorte? Il faut bien se trouver des points positifs pour faire des études longues.

Maintenant, je veux bien comprendre qu'il existe tout un tas d'arguments vrais pour ne pas aller dans cette voie. Au bout de 5 ans, on n'est pas indépendant, etc... Ce sont des statistiques et j'ai deux connaissances (1 à Paris et un sur Tours) qui ont rempli leur cabinet en une dizaine de mois. Des exceptions, je veux bien y croire. Mais dans le cas de Tours, installation dans un premier cabinet, 6 mois... Rien ou presque. Déménagement de 600m et ca se met à marcher... Quelqu'un peut expliquer cela?

Après une petite évocation sur le perte de consultation en 2010.
La crise, c'était en 2007, blablabla.... La vraie crise, elle n'a pas encore eu lieu et elle arrive. Les populations n'ont plus d'argent à consacrer à leur santé (moi le premier, je suis obligé de faire des choix comme tout le monde) et c'est là que le coté qualité prendra le dessus sur le service. Le système déconne, les gens ne s'en rendent pas trop compte mais ca ne saurait tarder (d'ici 2 à 3 ans). Je ne pense donc pas que les pertes de consultations soient à imputer au nombre de praticiens mais bel et bien au porte monnaie des ménages.

NB: J'ai été ingénieur dans le secteur de la finance.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah bah on est rassuré, si un pseudo économiste s'est penché sur le sujet ^^

Comme dit plus haut, tu penses ce que tu veux, rdv dans 5 ans, voire 7 ans si tu montes un cabinet.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivera
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 17 Avr 2010
Messages: 22
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je lâche l'affaire quand on essaie de discuter avec des personnes qui n'ont pas envie...

Les arguments du type:"les chiffres parlent d'eux meme..." sont bien gentils.
On fait dire absolument n'importe quoi à des chiffres.
Les statistiques ne donnent que des tendances et jamais des lignes directrices.

Je vais retourner à ma finance, j'y gagnerais surement plus....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteorp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 891

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rivera a écrit:


Je vais retourner à ma finance, j'y gagnerais surement plus....


Oui.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est étrange c'est que tu sembles dire que nous caricaturons la situation.
Mais toi, ne le fais tu pas avec tes 2 exemples ? ? ?

Moi, dans ma ville depuis mon installation, j'ai 5 confrères qui se sont installés.
2 sont partis au bout d'un an, les 2 derniers.
Le troisième à changer pour aller dans la ville à côté, ou le marché est encore plus saturé... Shocked
Un arrête complétement.
Un est devenu "esthéticien".

J'ai été assistant dans une école.
Je connais 2 promotions, très bien.
Et bien, je peux t'assurer, que malgré leur enseignement qui à été très bon à mon avis, la majorité galère.
Sur une centaine d'élève, après 3 ans, si une quinzaine s'en sort correctement, c'est un grand maxi.
A mon sens le rapport n'est pas de 1 pour 3, mais plus de 1 pour 6.
Et ça cette année.
Qu'en sera t'il dans 5 ans ?
_________________
"Notre plus grand danger, le seul danger qui peut en fait menacer le futur de l'ostéopathie réside dans les erreurs de ceux qui se prétendent nos amis"
A.T.Still
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rafi
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 1314

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2011 7:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le chiffre de 1 sur 3,voir 1 sur 6, n'est ce pas finalement le taux de personnes vraiment motivés dans une promo? Ceux qui viennent en cours, qui sont pas en retard, qui lisent des livres d'osteos, font des stages, questionnent des profs, vont sur les forums, s'interessent a l'actualité de leur metier, manifestent....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Sam Avr 16, 2011 5:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rivera a écrit:
Je lâche l'affaire quand on essaie de discuter avec des personnes qui n'ont pas envie...

Les arguments du type:"les chiffres parlent d'eux meme..." sont bien gentils.
On fait dire absolument n'importe quoi à des chiffres.
Les statistiques ne donnent que des tendances et jamais des lignes directrices.

Je vais retourner à ma finance, j'y gagnerais surement plus....


Posez vous la question dans l'autre sens sans être persuadé de détenir la vérité vraie,.... pour quelles raisons sommes nous aussi négatifs ? :

- peur de la concurrence,...... vu l'ancienneté de ceux qui vous parlent, on pourrait s'afficher "sorcier avec son balai", que cela ne changerait pas grand chose pour nos patients
- volonté de faite baisser les futurs candidats, ....surement
- volonté d'une formation de meilleure qualité,.... surement
- manifestation d'un ras le bol général, ....bien volontiers

Il est certain que dans le pool des jeunes diplômés qui sortiront chaque année, certains parviendront à émerger du lot et à gagner décemment leur vie,...mais dans quelles proportions et conditions ?

J'irai même plus loin, que vous soyez issue d'une école top ten ou d'une autre ne changera pas grand chose dans les premiers temps, le ramé sera sans doute moins puissant pour quelques uns mais en attendant il faudra vivre et payer ses charges !

N'est-ce pas de notre responsabilité de faire comprendre à ces "jeunes" que le risque de finir dans le trou est largement plus probable que de s'en sortir ?

Nous sommes légion à constater sur le terrain, les dérives diverses et variées de notre exercice, augmentation de la démographie des praticiens installés à grande vitesse, low cost des séances, tricherie des kinésithérapeutes (enfin de certains), manipulations symptomatiques en 10 mn, procès d'intentions de la part de certains médicaux, lobbying puissant des écoles, activités de désinformations subtiles et efficaces, ...etc, ...etc, tant la liste et longue.

Paradoxalement, cela renforce la volonté d'expertise de praticiens qui souhaitent prouvés et éprouvés notre art mais cela suffira t'il à lutter contre le terrain miné qui est celui d'aujourd'hui ?

Personnellement j'en doute fort temps que que les ASP n'arriveront pas à parler d'une seule voix.
Attendre l'échéance de 2012 est certes un sursis, mais je ne crois pas à un changement de direction politique ou sociale, le lobbying étant médicale et paramédicale de droite comme de gauche...

Alors que faire ?
A ce jour, je ne sais pas, je ne sais plus......

Mais ce qui est certain, c'est que je ne proposerai à personne de s'engager dans cette voie, quelques soient les plaisirs thérapeutiques qu'il puisse y avoir....
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
osteorp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 891

MessagePosté le: Sam Avr 16, 2011 7:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Puisque vous etiez ingénieur dans la finance, ce dont tout le monde vous parle c'est une sorte de "risk/reward"....ça vous parlera mieux.Et là ce ratio n'est pas très élevé...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Avr 16, 2011 8:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rafa tu parle d'ostéo motivés faisant des stages etc....

je constate que ça n'a rien à voir avec ceux qui s'en sortent ou pas malheureusement!

tu peux avoir un mec qui ne s'interresse pas plus que ça, qui remplira son cabinet car il va s'installer en campagne avec un généraliste qui lui adresse tous ses patients, et à l'inverse la nana super studieuse qui va à tous les séminaires possibles, mais qui n'est pas commerciale lol, et qui du coup se plante au bout de 2 ans....

après c'est clair une fois dans cette voix faut rester motivé!

j'ai toujours été à fond motivée, mais là je prends beaucoup de recul (je bosse plus depuis un mois cause grossesse) et je peux te dire que le constat est un peu lourd quoi.... je regarde autour de moi, je vois des gens qui galèrent, je vois ma situation qui n'est pas trop mal par rapport à eux, mais pour moi pas extraordinaire non plus, et puis je vois des gens qui ont bac+2, bien gagner leur vie avec un boulot interressant... bon! alors je me dit: pourquoi de jeunes vont s'engager dans cette galère, prendre le risque de pas en vivre pendant de nombreuses années? c'est dommage d'en arrivé là c'est certain!
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 8 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved