Partagez cette page : IRFOR nouvelle école

IRFOR nouvelle école
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Actualités
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
NicolasJ
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 30

MessagePosté le: Sam Fév 18, 2012 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Atm a écrit:
Sbob a écrit:
Qu'entends tu par univers loin du notre ?

-- Merci d'avoir "recentré"....
Je parle du sujet de ce post, une formation comprenant ostéopathie, rebouthérapie...

Il me semble que nous sommes dans une position qui ne permet pas ou plus d'amalgames.
Les mko, les méd ostéo (olé-olé ou pas), les infirmières ostéo etc...sont de plus en plus présents sur le terrain et de plus en visible (tant mieux, tanpis là n'est pas le sujet), si on rajoute les ostéos-rebouteux on a pas fini.
-- il ne s'agit pas de mettre "rebouteux" sur la plaque!
mais que les ostéos connaissent ces méthodes est important!!! Se limiter à l'articulaire alors qu'il reste simplement tout le reste du corps.....
C'est comme si on interdisait aux kinés de connaître la gymnastique posturale globale ou le drainage......
il n'y a aucun amalgame, seulement certains qui en savent plus que les autres.
Notez bien que nos élèves, ainsi que ceux qui telechargent les vidéos associées au cours sur notre site ne le font que pour mieux soigner leurs patients.
Au cours de la séance, ces méthodes sont inclues dans la séance d'ostéo sans dire que c'est ceci ou cela.....vous prévenez avant votre patient que vous allez lui faire en direct une hanche en add decubitus latéral???...je ne pense pas....alors aucun intérêt d'annoncer une technique rebouteux du tfl ensuite....
Le seul intérêt est pour le praticien ))
Je dis qu'entretenir un flou permanent dans la tête des patients "nouveaux", ou pas, n'est pas bon.
Encore moins sous le terme associé de rebouteux (connu pour leurs ttt miraculeux), ou autre.

Après pour les techniques ostéopathiques, chaque praticien à sa conception de l'anamnèse, du diag, du ttt... nn?

Chacun fait le choix de dire qu'il s'oriente++ dans une méthode, dans un métier ayant pour devise la globalité.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Freak
Passionné


Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 233
Localisation: Quelque part dans le cul de sac recto-utérin

MessagePosté le: Sam Fév 18, 2012 9:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le probleme ne vient pas (encore que, ne connaissant pas je serais méfiant) de votre enseignement, de sa qualité, mais -en ce qui me concerne- de son appellation.

Si je crée une ecole d'osteopathie que je nomme "Ecole Francaise d'Osteopathie Astrologique Fluidique Esotérique", meme si l'enseignement de cette école ne se base que sur de l'anatomie a faire palir Franck Netter, vous ne pourrez pas empecher les autres professionnels de santé de penser que vous êtes bon à enfermer.

En ce qui me concerne, je n'ai jamais manifesté la moindre animosité envers telles ou telles structures, mais d'un point de vue personnel, ça m'emmerde royalement qu'on me foute dans la case des rebouteux et autre conjureurs de brûlures. Donc de mon coté j'ai fait le choix de m'éloigner de toute pratique ésotérique/rebouteuse, et ce même si certains vont me dire qu'a la base de l’ostéopathie il y a les rebouteux etc..., et vous vous arrivez avec une école qui insiste bien sur le terme "rebouteux", histoire qu'on comprenne encore plus qu'on vient de là.

Rappel: Rebouteux ou médecine non conventionnelle.

Citation:
L'expression médecine non conventionnelle désigne en Occident une grande variété de méthodes de traitement issues de traditions parfois séculaires ou de pratiques ayant émergé aux environs du xixe siècle, en général avant l’avènement de la méthode scientifique.


AVANT L’AVÈNEMENT DE LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE.

Les médecines non conventionnelles sont pour cette raison globalement considérées comme pseudo-scientifiques par une grande partie de la communauté médicale.[/quote]

...et donc si on veut être reconnu par le plus grand nombre, c'est a dire les patients bien sûr (souvent désespérés, prêt à faire et à croire n'importe quoi pour soulager leurs maux), mais aussi tous les acteurs du monde médical. Et mes patients, même si la majorité viennent d'eux mêmes, viennent parce que leurs médecins leur a conseillé de consulter un ostéopathe. Donc encore un fois, on a besoin d'eux, donc si on peut éviter de se discréditer à travers le nom d'une école - même si l'enseignement que vous prodiguez est de qualité- qui rappelle combien nous sommes attachés à des concepts datant "d'avant l’avènement de la méthode scientifique".

Personnellement, je ne souhaite qu'une chose, être considéré comme différent de la masse osteopathique qui traitent des pathos articulaires diverses par l'apposition des mains ou autres techniques fumeuses.

C'est un choix, que j'assume, et qui me satisfait pleinement. Moi, mes collègues médecins, et ma banquière.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Fév 18, 2012 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

NicolasJ a écrit:

il n'y a rien de plus cartésien que les méthodes de reboutement que l'on enseigne.
Je n'ai aucun mal à expliquer pourquoi j'ai traité telle ou telle chaîne, et pourquoi un blocage à tel ou tel endroit pouvait se normaliser par cette technique.


Comme certains profs d'ostéopathie crânienne n'ont aucun mal pour justifier leur pratique basée sur des théories fantaisistes.
Encore une fois, il vous manque un vrai sens logique et scientifique, c'est pas ça être cartésien si votre modèle est invalide, on peut tout expliquer : que le soleil tourne autour de la terre c'est pour cela qu'il y a une alternance de jours et de nuits. Pourtant c'est faux.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NicolasJ
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 30

MessagePosté le: Sam Fév 18, 2012 11:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Freak a écrit:
Le probleme ne vient pas (encore que, ne connaissant pas je serais méfiant) de votre enseignement, de sa qualité, mais -en ce qui me concerne- de son appellation.

Si je crée une ecole d'osteopathie que je nomme "Ecole Francaise d'Osteopathie Astrologique Fluidique Esotérique", meme si l'enseignement de cette école ne se base que sur de l'anatomie a faire pâlir Franck Netter, vous ne pourrez pas empêcher les autres professionnels de santé de penser que vous êtes bon à enfermer.
-- Votre post est intéressant et intelligent, je vous en remercie. cela me change un peu des quelques posts de début....
Je vais resituer un peu les choses:
Nous ne nous adressons qu'à des personnes déjà formées en ostéopathie, et donc qui sont diplômés.
l'astrologie et le reste ne nous intéresse pas, nous sommes des fans de l'anatomie.
La moitié du temps de nos stages sont basés sur l'anat palpatoire car pour bien réussir c'est indispensable. Bien des ostéos diplomés sont heureux de ces rappels ou nouveautés.
En ce qui me concerne, je n'ai jamais manifesté la moindre animosité envers telles ou telles structures, mais d'un point de vue personnel, ça m'emmerde royalement qu'on me foute dans la case des rebouteux et autre conjureurs de brûlures. Donc de mon coté j'ai fait le choix de m'éloigner de toute pratique ésotérique/rebouteuse, et ce même si certains vont me dire qu'a la base de l’ostéopathie il y a les rebouteux etc..., et vous vous arrivez avec une école qui insiste bien sur le terme "rebouteux", histoire qu'on comprenne encore plus qu'on vient de là.
--Je suis désolé, mais un medecin reste un medecin, un ostéo reste un ostéo, même si il a fait une formation rebouteux chez nous. Ce n'est pas un diplome, mais une connaissance en plus, même s'il peut s'en servir de façon quotidienne.
Rappel: Rebouteux ou médecine non conventionnelle.
--Rappel : Ostéo= medecine non conventionnelle....
Citation:
L'expression médecine non conventionnelle désigne en Occident une grande variété de méthodes de traitement issues de traditions parfois séculaires ou de pratiques ayant émergé aux environs du xixe siècle, en général avant l’avènement de la méthode scientifique.


AVANT L’AVÈNEMENT DE LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE.
-- C'est très bien tout ça, mais en attendant beaucoup de professionnels avancent....le reboutement, la posturologie......le reveil de certains risque d'être douloureux, d'autant plus que le nombres de professionnels semble croître....))
Seuls ceux qui seront "bons" vont survivre, c 'est un peu notre raison d'exister......

Les médecines non conventionnelles sont pour cette raison globalement considérées comme pseudo-scientifiques par une grande partie de la communauté médicale.

--C'est parce que certaines personnes considèrent "globalement" que certaines méthodes ne sont pas valables, que la médecine classique ( hormis diagnostic médical pur" avec son florilège de remboursements nous ferons place, nous les travailleurs "sans filet"...
...et donc si on veut être reconnu par le plus grand nombre, c'est a dire les patients bien sûr (souvent désespérés, prêt à faire et à croire n'importe quoi pour soulager leurs maux), mais aussi tous les acteurs du monde médical. Et mes patients, même si la majorité viennent d'eux mêmes, viennent parce que leurs médecins leur a conseillé de consulter un ostéopathe. Donc encore un fois, on a besoin d'eux, donc si on peut éviter de se discréditer à travers le nom d'une école - même si l'enseignement que vous prodiguez est de qualité- qui rappelle combien nous sommes attachés à des concepts datant "d'avant l’avènement de la méthode scientifique".
--Encore une fois, ce sont des formations post-grade!
Les méthodes évoluent, certains oublis sont mis à jour en médecine également.
Notre méthode de travail inclue les connaissances anatomiques et palpatoires requises, aucun travail énergétique, aucun travail par imposition etc...magnétisme nul...))
je serai ravi de vous inviter à une de nos journées de stage, seulement et si seulement si vous relatez sur ce forum l'esprit et le corps de ces journées.
1/ condition 1; vous n'êtes pas formateur comme beaucoup de ceux qui nous ont dénigrés
2/ condition 2; donnez votre avis après ce jour de formation
3/ me faites un mail et remplissez les conditions d'inscriptions pour tout stagiaire

Personnellement, je ne souhaite qu'une chose, être considéré comme différent de la masse osteopathique qui traitent des pathos articulaires diverses par l'apposition des mains ou autres techniques fumeuses.
-- à vous de juger maintenant
C'est un choix, que j'assume, et qui me satisfait pleinement. Moi, mes collègues médecins, et ma banquière.[/quote]
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
NicolasJ
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 30

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 12:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto a écrit:
NicolasJ a écrit:

--il n'y a rien de plus cartésien que les méthodes de reboutement que l'on enseigne.
Je n'ai aucun mal à expliquer pourquoi j'ai traité telle ou telle chaîne, et pourquoi un blocage à tel ou tel endroit pouvait se normaliser par cette technique.


Comme certains profs d'ostéopathie crânienne n'ont aucun mal pour justifier leur pratique basée sur des théories fantaisistes.
--Dites moi donc quelle méthode utilisez-vous au quotidien???
--Quel a été votre enseignement pour être si vindicatif?
--J'espère que votre savoir ne sera pas heurté par de nouvelles théories à l'avenir....
Encore une fois, il vous manque un vrai sens logique et scientifique, c'est pas ça être cartésien si votre modèle est invalide, on peut tout expliquer : que le soleil tourne autour de la terre c'est pour cela qu'il y a une alternance de jours et de nuits. Pourtant c'est faux.

Vous ne pouvez rien dire de notre sens logique et scientifique, nous montrons le contraire à chaque stage, nos cours et vidéos vont bientôt vous faire suer...car je pense que de votre part, ce n'est que de la jalousie
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 12:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est juste génial, c'est qu'un simple "crac" donne un aspect "scientifique" à certaines de nos techniques aux yeux de certains médecins. De ce "simple" fait, quelques ostéopathes se "complaisent" dans ces techniques en estimant qu'elles sont plus "scientifiques" que d'autres parce qu'elles font du bruit et qu'elles "déplaisent" moins à certains médecins alors qu'aucune étude scientifique digne de ce nom ne montre la "supériorité" du "crac" par rapport aux autres techniques ostéopathiques.... Et ces quelques ostéopathes rejettent les autres techniques ostéopathiques ni plus ni moins validées "scientifiquement", que ce soit au niveau des tests ou au niveau des manoeuvres de "normalisation"....

Il n'y a pourtant rien de scientifique là dedans... en revanche, sans doute beaucoup d'émotionnel ?! Smile Smile Smile
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 1:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

NicolasJ a écrit:
hernesto a écrit:
NicolasJ a écrit:

--il n'y a rien de plus cartésien que les méthodes de reboutement que l'on enseigne.
Je n'ai aucun mal à expliquer pourquoi j'ai traité telle ou telle chaîne, et pourquoi un blocage à tel ou tel endroit pouvait se normaliser par cette technique.


Comme certains profs d'ostéopathie crânienne n'ont aucun mal pour justifier leur pratique basée sur des théories fantaisistes.
--Dites moi donc quelle méthode utilisez-vous au quotidien???
--Quel a été votre enseignement pour être si vindicatif?
--J'espère que votre savoir ne sera pas heurté par de nouvelles théories à l'avenir....
Encore une fois, il vous manque un vrai sens logique et scientifique, c'est pas ça être cartésien si votre modèle est invalide, on peut tout expliquer : que le soleil tourne autour de la terre c'est pour cela qu'il y a une alternance de jours et de nuits. Pourtant c'est faux.

Vous ne pouvez rien dire de notre sens logique et scientifique, nous montrons le contraire à chaque stage, nos cours et vidéos vont bientôt vous faire suer...car je pense que de votre part, ce n'est que de la jalousie

ah? Mais il faut savoir que je n'ai aucune action dans aucune école, que ma vie ne sera pas changée même si vous faites fortune..
Disons que si votre justification scientifique se fait sur les chaines musculaires... je continue de penser ce que je dis.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 1:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

stephosteo a écrit:
Ce qui est juste génial, c'est qu'un simple "crac" donne un aspect "scientifique" à certaines de nos techniques aux yeux de certains médecins. De ce "simple" fait, quelques ostéopathes se "complaisent" dans ces techniques en estimant qu'elles sont plus "scientifiques" que d'autres parce qu'elles font du bruit et qu'elles "déplaisent" moins à certains médecins alors qu'aucune étude scientifique digne de ce nom ne montre la "supériorité" du "crac" par rapport aux autres techniques ostéopathiques.... Et ces quelques ostéopathes rejettent les autres techniques ostéopathiques ni plus ni moins validées "scientifiquement", que ce soit au niveau des tests ou au niveau des manoeuvres de "normalisation"....

Il n'y a pourtant rien de scientifique là dedans... en revanche, sans doute beaucoup d'émotionnel ?! Smile Smile Smile


Les rares recherches qui valent le coup d'être lues sont majoritairement sur l'aspect HVT. Maintenant cela ne veut pas dire que la manipulation des viscères ou autres est à jeter (contrairement à ce que tu penses, je n'ai jamais rejeté ces techniques, juste que certaines d'entre elles (HVT comme autres) sont vraiment délirantes au vu de la neurophysiologie, de ce que l'on sait actuellement et de comment les choses se voient dans les résultats (pour celles qui ont bénéficié d'une étude). Juste que l'excès inverse de dire que l'ostéopathie fluidique c'est le "graal" de l'ostéo, moi ca me fait doucement marrer, les résultats aussi.

Par contre stephosteo, a lire tes remarques sur les statistiques dans les autres sujets, je m'abstiendrai de pouvoir juger de la valeur d'une étude Wink))
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 1:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

stephosteo a écrit:
Ce qui est juste génial, c'est qu'un simple "crac" donne un aspect "scientifique" à certaines de nos techniques aux yeux de certains médecins. De ce "simple" fait, quelques ostéopathes se "complaisent" dans ces techniques en estimant qu'elles sont plus "scientifiques" que d'autres parce qu'elles font du bruit et qu'elles "déplaisent" moins à certains médecins alors qu'aucune étude scientifique digne de ce nom ne montre la "supériorité" du "crac" par rapport aux autres techniques ostéopathiques.... Et ces quelques ostéopathes rejettent les autres techniques ostéopathiques ni plus ni moins validées "scientifiquement", que ce soit au niveau des tests ou au niveau des manoeuvres de "normalisation"....

Il n'y a pourtant rien de scientifique là dedans... en revanche, sans doute beaucoup d'émotionnel ?! Smile Smile Smile


Mais t'es un gros malin toi Shocked
Essaye juste comme ça de taper, osteopathic manipulative treatment sur medline (et achète les articles au lieu de te contenter des abstracts).

Quand à essayer d'étudier les effets des techniques viscérales il y a beaucoup de gens intéressés, crois moi (j'ai des contacts, tu as juste à te bouger)... Tu sais le problème ? Les ostéos qui essayent de vendre leurs soupes, sauf qu'un universitaire chercheur n'est pas prêt à l'avaler sans le tester (et pour cause c'est l'un des fondements de la science)

Je rejoins Hernesto la dessus, c'est sûr qu'avec un niveau aussi misérable dans la façon de lire et de te faire une idée sur les études publiées, je finis par comprendre tes interventions.
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

yannick a écrit:
Je rejoins Hernesto la dessus, c'est sûr qu'avec un niveau aussi misérable dans la façon de lire et de te faire une idée sur les études publiées, je finis par comprendre tes interventions.


Il semble que non. Je ne parle pas de viscéral ou autre mais juste d'étude "structurel VS fonctionnel" pour une même dysfonction articulaire par exemple. Si vous avez des références d'études de ce type je suis preneur...

Pour le reste de vos propos en réaction à mon post, je ne les commenterai pas, ceux-ci étant conséquents à l'émotion ressentie par le fait qu'on puisse remettre en cause votre cheminement intellectuel et votre impérieuse quête de reconnaissance auprès du "monde médical" aux dépends de notre art...

Bonne journée Wink
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 10:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que vous êtes bien sévère même si je comprends votre raisonnement.
L'ostéopathie a eu un parcours difficile que tout le monde ici connait par coeur, cependant ses lettres de noblesses sont encore à conquérir.

L'heure de la "rigueur" scientifique à la Darwin a certes sonné, cependant nous n'avons à ce jour que peu d'enseignants de niveau universitaire et encore moins les structures tant d'enseignements que de recherches qui s'y accoleraient.
Qui plus est, comme vous le dites si bien, pour ce qui nous concerne dans la majorité, nous n'avons pas été "calibré" pour ce genre de démarches.

Aussi, autant on peut s'autoproclamer en droit de critiquer les uns et les autres, autant on ne devrait le faire non sans proposer des solutions concrètes voir de l'eau au moulin de cette évolution.
A force de brouiller du noir, on finira toujours pas n'y trouver que cette couleur, alors bougeons nous et voyons ce que l'on peut y apporter de positif...
Au moins on montrerait l'exemple à notre niveau, ce qui ne serait déjà pas mal Smile

Pour le reste, j'admet que l'on souhaite systématiquement apporter de la preuve à notre efficience et c'est tant mieux, cependant on peut certainement s'y accomplir dans des techniques ciblées, mais il ne faut pas oublier que nous travaillons sur l'humain tant le contenu que le contenant et que parfois l'irrationnel est de la partie.
Non qu'il faille partir dans des délires diverses et variés, mais y entrer toutes les constantes du patient et en cela l'art y est à la fois complexe et enrichissant que ce soit tant pour le soignant que pour le soigné...

Je ne saurai trop vous indiquer de lire "A l'écoute du vivant" de Mr De Duve (prix Nobel 1974 de médecine)...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 12:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:
Je trouve que vous êtes bien sévère même si je comprends votre raisonnement.
L'ostéopathie a eu un parcours difficile que tout le monde ici connait par coeur, cependant ses lettres de noblesses sont encore à conquérir.

L'heure de la "rigueur" scientifique à la Darwin a certes sonné, cependant nous n'avons à ce jour que peu d'enseignants de niveau universitaire et encore moins les structures tant d'enseignements que de recherches qui s'y accoleraient.

Darwin est plus vraiment un exemple Very Happy
Concernant le reste, les rares bonnes volontés se font généralement jeter.. j'ai le souvenir d'un prof de biochimie qui bossait pour une école qui s'est fait envoyer sur les roses sans autre raison...
Citation:

Qui plus est, comme vous le dites si bien, pour ce qui nous concerne dans la majorité, nous n'avons pas été "calibré" pour ce genre de démarches.

Je parle au nom de ceux qui ont plutôt une vision "scientifique", nous non plus n'avons pas été calibrés, a mon niveau c'est plutôt même le contraire.
Citation:

Aussi, autant on peut s'autoproclamer en droit de critiquer les uns et les autres, autant on ne devrait le faire non sans proposer des solutions concrètes voir de l'eau au moulin de cette évolution.
A force de brouiller du noir, on finira toujours pas n'y trouver que cette couleur, alors bougeons nous et voyons ce que l'on peut y apporter de positif...
Au moins on montrerait l'exemple à notre niveau, ce qui ne serait déjà pas mal Smile

Pour le reste, j'admet que l'on souhaite systématiquement apporter de la preuve à notre efficience et c'est tant mieux, cependant on peut certainement s'y accomplir dans des techniques ciblées, mais il ne faut pas oublier que nous travaillons sur l'humain tant le contenu que le contenant et que parfois l'irrationnel est de la partie.
Non qu'il faille partir dans des délires diverses et variés, mais y entrer toutes les constantes du patient et en cela l'art y est à la fois complexe et enrichissant que ce soit tant pour le soignant que pour le soigné...

Je ne saurai trop vous indiquer de lire "A l'écoute du vivant" de Mr De Duve (prix Nobel 1974 de médecine)...

Je suis d'accord, mais toute la médecine travaille sur le vivant aussi.. L'idée en effet est d'abord de prouver l'effet et après de voir une comparaison.

Stephosteo > Si tu comprends un peu comment les choses marchent je voulais te demander si :
Il valait mieux prouver pour une maladie lambda que la chirurgie est plus efficace que le traitement médicamenteux, puis prouver que la chirurgie est efficace?

Ou prouver que la chirurgie est efficace, et que les médicaments le sont aussi (ou si l'un des deux ne l'est pas? ca peut faire partie des possibilités) puis de trouver SI BESOIN une hierarchie.
Le plus intelligent à mon sens serait de trouver quelles sont les indications de chaque technique.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
stephosteo
Passionné


Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 384

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme tu le dis :

hernesto a écrit:
Les rares recherches qui valent le coup d'être lues sont majoritairement sur l'aspect HVT.


C'est bien sur intéressant. Le problème est que toi et d'autres ici basent tout leur raisonnement et toutes leur réflexions sur ces "rares recherches" et rejettent en bloc tout le reste. En tout cas c'est ce qu'il ressort des débats sur ce forum... Et je suis désolé mais je trouve cette démarche intellectuelle trop restrictive et dangereuse pour l'ostéopathie qui ne s'arrête heureusement pas à ces quelques techniques. Je ne suis pas un défenseur de telle ou telle technique mais plutôt de la richesse de "notre arsenal thérapeutique" puisant quotidiennement dans cet arsenal avec parfois des techniques qui peuvent être considérée "olé olé" ou esotheriques par certains mais qui permettent parfois de trouver une ou la solution pour permettre aux patients de retrouver une meilleure santé. Et cette richesse me parait bien plus épanouissante pour le thérapeute, comme pour les patients, plutôt que de rechercher à tout prix une reconnaissance quelconque du corps médical, qui m'apparait bien secondaire même si elle a une certaine légitimité.

Pour ta question, je te rejoins volontiers et je pense que nous sommes tous d'accord. Seule petite nuance qui apporte des limites à cette réflexion, c'est que nous ne soignons pas des maladies mais essayons juste de permettre à nos patients de conserver la santé ou de recouvrer un meilleur état de santé. Nous ne sommes pas médecins, juste ostéopathes. Nous n'avons donc pas à penser comme des médecins mais comme des ostéopathes... Et j'ai parfois l'impression que certains l'oublient, encore une fois aux dépends de notre art.
_________________
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don." (Albert Einstein)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NicolasJ
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 30

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 3:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

stephosteo a écrit:
Comme tu le dis :

hernesto a écrit:
Les rares recherches qui valent le coup d'être lues sont majoritairement sur l'aspect HVT.


C'est bien sur intéressant. Le problème est que toi et d'autres ici basent tout leur raisonnement et toutes leur réflexions sur ces "rares recherches" et rejettent en bloc tout le reste. En tout cas c'est ce qu'il ressort des débats sur ce forum... Et je suis désolé mais je trouve cette démarche intellectuelle trop restrictive et dangereuse pour l'ostéopathie qui ne s'arrête heureusement pas à ces quelques techniques. Je ne suis pas un défenseur de telle ou telle technique mais plutôt de la richesse de "notre arsenal thérapeutique" puisant quotidiennement dans cet arsenal avec parfois des techniques qui peuvent être considérée "olé olé" ou esoteriques par certains mais qui permettent parfois de trouver une ou la solution pour permettre aux patients de retrouver une meilleure santé. Et cette richesse me parait bien plus épanouissant pour le thérapeute, comme pour les patients, plutôt que de rechercher à tout prix une reconnaissance quelconque du corps médical, qui m'apparaît bien secondaire même si elle a une certaine légitimité.

Pour ta question, je te rejoins volontiers et je pense que nous sommes tous d'accord. Seule petite nuance qui apporte des limites à cette réflexion, c'est que nous ne soignons pas des maladies mais essayons juste de permettre à nos patients de conserver la santé ou de recouvrer un meilleur état de santé. Nous ne sommes pas médecins, juste ostéopathes. Nous n'avons donc pas à penser comme des médecins mais comme des ostéopathes... Et j'ai parfois l'impression que certains l'oublient, encore une fois aux dépends de notre art.

Bravo, c'est à ce genre de posts qu'on voie que l'ostéopathie a de l'avenir...
Prenons le meilleur de chacun et avançons ensemble!!!
La médecine , je veux dire le milieu des médecins généralistes a évolué en sens inverse, ce sont de très bons chimistes, mais il n'y a plus de palpation dans l'ensemble.
là est notre place! Nous sommes des mécanos du corps et devons accepter la place de l'ingénieur quio coordonne les soins.
C'est cela pratiquer les techniques diverses de l'ostéopathie.
Si tous les praticiens s'engagent à être dans cet état d'esprit, il n' y aura plus de guerre entre profession....
Par contre ceux qui veulent pouvoir prescrire des anti-infl et anti-doul ne sont pas dans le train de la paix.
Utilisons le système de santé que l'on a , le temps qu'il durera...
Pas de guerre ouverte!!!
Nous= mécanos
medecins = ingénieurs
Tout le monde fonctionne correctement comme cela.

PS; le problèmes c'est que certains mécanos voudraient se voir ingénieurs
et peu d'ingénieurs voudraient être en même temps ùmécanos...;
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

stephosteo a écrit:
Comme tu le dis :

hernesto a écrit:
Les rares recherches qui valent le coup d'être lues sont majoritairement sur l'aspect HVT.


C'est bien sur intéressant. Le problème est que toi et d'autres ici basent tout leur raisonnement et toutes leur réflexions sur ces "rares recherches" et rejettent en bloc tout le reste. En tout cas c'est ce qu'il ressort des débats sur ce forum... Et je suis désolé mais je trouve cette démarche intellectuelle trop restrictive et dangereuse pour l'ostéopathie qui ne s'arrête heureusement pas à ces quelques techniques.


Disons que si on démarre comme ça, on a qu'a tout laisser tomber, vu que de toute façon il faut bien commencer chichement.
Autant utiliser préférentiellement ce pour quoi tu es sur d'avoir une action, et une action que tu comprends. (Pour toi, mais l'honnêteté intellectuelle n'est pas forcément obligatoire pour tous, mais surtout pour tes patients et tes collègues. Je dois avoir autour de moi un ensemble de niche de patients et de collègues qui sont étranges car ils aiment bien qu'on leur explique simplement avec des concepts "back to earth" ce que l'on fait, sans expliquer des choses que l'on ne sait pas en les mettant comme des vérités (coucou les auteurs francais adeptes du "c'est comme ça car je l'ai décrété moi Mr. xxx Ostéopathe DO à xxx).

Je ne suis pas contre le reste, mais le rasoir d'Ockham est toujours à préférer, pourquoi parler de rotations d'organes dans des plans, chose compliquée, surtout que les etudes en échographie n'ont pas montré de mouvement en ce sens particulierement, mais pourquoi ne pas parler de manipulation neuro-végétative, vasculaire, déplacement de selles dans le tube ? Pourquoi vouloir forcément compliquer les choses, s'enrouler dans des vêtements d'apparat pour expliquer une chose qui peut l'être plus simplement? Le modèle de rotations internes/externes est un modèle qui a vécu, et qui montre des signes de faiblesses surtout devant les nouvelles approches qui s'offrent à nous.

Le recours à l'ésotérie est tout de même quelquechose d'assez récurrent chez beaucoup d'ostéopathes, qui souvent, ne vont pas au devant d'une recherche de ce qu'ils font mais qui essaient de tricoter (aucune attaque..) autour de ce qu'ils imaginent, en essayant de contraster un peu comme nicolasJ la médecine :
Citation:
La médecine , je veux dire le milieu des médecins généralistes a évolué en sens inverse, ce sont de très bons chimistes, mais il n'y a plus de palpation dans l'ensemble.


Encore une fois, que connais-tu d'eux? Le retour de tes patients qui ont vu que l'ostéo traitait un lumbago, alors qu'un médecin avait plus de mal?
Nous n'avons pas le même métier, et si le médecin devait prendre 45 minutes pour débloquer un lumbago (admettons qu'ils soient tous formés à cela), le prix que vous trouvez déjà cher pour 10 min d'avis et de consultation exploserait. Ce n'est pas son rôle.
Je reviens encore une fois sur le fait que je connaisse beaucoup de bons généralistes, mais qui sont ouverts à une explication rationnelle de ce que l'on fait, et les chaines musculaires, ca n'est pas forcément très rationnel pour eux. (à raison/tort? c'est un autre débat)

NicolasJ > L'ostéopathie a de l'avenir? Vraiment?
Il y a un moment il faudrait peut être avancer ensemble autour d'un projet commun, pas de faire de la rebouterie/osteo, ni de rejeter en bloc ce que les autorités étatiques, médicales demandent car "l'ostéopathie c'est trop fin pour les statistiques médicales, d'ailleurs il y a encore des gens qui meurent de cancer en France, preuve que c'est pas au point leur truc!". Je grossis le trait, mais prenons un peu exemple sur nos confrères chiropracteurs qui ont eu l'intelligence d'avoir de suite encadré cette pratique par les études et de sortir nombre de papiers intéressants sur leur pratique.

(Si j'étais MG, je préférerai dire à un patient d'aller voir un chiro car je connais leur formation et pour la plupart leur rigueur (malgré des dérives parfois), plutôt qu'un ostéo, car je sais qu'il peut tomber facilement sur un mec qui fait de l'astrologie, qui soigne avec de la lithothérapie, a distance.. )

une perle :
Citation:

Si tous les praticiens s'engagent à être dans cet état d'esprit, il n' y aura plus de guerre entre profession....

Autant il y a 50-60 ans je dis pas, aujourd'hui si ces conflits persistent c'est souvent du à un vocabulaire spécieux des ostéos, et a un manque d'ouverture flagrant (a vous lire, si on essaie de montrer ce que l'on fait en des termes compris d'une majorité d'esprits médicaux scientifiques, on se "vend" on "brade notre """ art """ ", et on est plus ostéopathes mais thérapeute manuel, mais où va-t-on? Tu m'étonnes que les médecins n'aient pas confiance en certains... !)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Actualités Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved