Partagez cette page : Etudes d'ostéopathie en Belgique

Etudes d'ostéopathie en Belgique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Registre, syndicat, règlementation...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
aurelia
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 05 Mar 2006
Messages: 1

MessagePosté le: Dim Mar 05, 2006 4:55 pm    Sujet du message: Etudes d'ostéopathie en Belgique Répondre en citant

J'aimerais savoir si lorsque l on a passé ses diplomes en belgique il est necessaire de repasser un examen pour pouvoir exercer en France.
merci d'avance pour votre réponse.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marco Gabutti
Passionné


Inscrit le: 22 Oct 2005
Messages: 277
Localisation: Granville (Manche)

MessagePosté le: Lun Mar 06, 2006 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sache qu'actuellement en France, en raison de l'absence de réglementation, tout le monde, et absolument tout le monde peut s'installer en tant qu'ostéopathe.

Nous espérons que la réglementation mettra fin à cette jungle.

Par contre, il est quand même sage d'avoir une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) et pour celà, en général, les compagnies te demandent un diplôme ou certificat digne de ce nom.

Le mieux, ce serait que tu contactes une des associations sosio-professionelles genre la sfdo ou l'ufof et que tu leur pose la question.

A+
Marco
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yves
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 32

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 10:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Qu'est-ce qui a changé pour les français étudiant dans des écoles belges ?

La Belgique, en légalisant la profession d’ostéopathe a initié un mouvement qui a vu la création d’une commission de travail visant à la reconnaissance de l’ostéopathie et abouti en France aux décrets du 27 mars 2007. Les futurs arrêtés d’exécution belges seront très certainement calqués sur les français.

La nouvelle réglementation en France semble nous interdire l’exercice de l’ostéopathie à l’issue des formations temps partiel dispensées en Belgique.
Certains intitulés de cours ne rendent en effet pas compte de la matière qui y est effectivement étudiée. L’ostéopathie viscérale, qui vient compléter notre formation risque d’être confondue avec des techniques pratiquées et enseignées en France par des profs qui sont seuls à sentir ce qu'ils expliquent, techniques soutenues par un discours prétendument scientifique auquel tous ne souscrivent pas. Le mot viscéral ne rend pas compte des précautions oratoires, de la méthodologie particulière utilisée, de l’intrication de l'ostéopathie dite viscérale avec le musculo-squelettique, de l’humilité nécessaire quand on aborde le patient (à part le bord du foie, et une ou deux autres structures, on ne peut pas être sûr de grand chose). On cherche - avec rigueur - à mobiliser des structures voisines de celles sur lesquelles on prétend agir. Le terme fascial ou encore « l’exploration palpatoire du tronc » semblent donc plus appropriés et permettent de lever l’ambiguïté.

Pour s’adapter à la nouvelle réglementation, faudra t'il remplacer les cours qui ne sont pas spécifiques à l’ostéopathie par ceux qui sont exigés en France et sans doute, le seront prochainement en Belgique ?

Nous ne pouvons pas présumer d’une souplesse particulière des autorités françaises envers les ostéopathes formés à l’étranger. La France, durant des années, en dépit des règlements européens, a exigé stages ou examens pour les kinésithérapeutes issus des écoles belges. La Suisse réserve pratiquement aux ostéopathes d’une seule école l’exercice de l’ostéopathie.

J'aimerais connaître les conséquences des décrets pour les étudiants français formés en Belgique.
Nous ne sommes pas venus chercher en Belgique un papier, mais une formation de qualité que nous ne trouvions pas en France. Néanmoins, eu égard au coût des études et aux sacrifices qu’elles nécessitent, nous souhaitons qu’elle débouche sur une autorisation d’exercice. Devrons-nous avoir un contenu de formation similaire à celui exigé dans les écoles françaises ? Ceux qui ont une autorisation d'exercice de l'ostéopathie en Belgique (à savoir tout le monde, y compris mon friturier s'il décide demain de changer de métier ) seront-ils acceptés en France ? Ou l'homologation sera t'elle réservée aux ostéopathes reconnus par la Société Belge d'oséopathie ? Quid alors de ceux, nombreux, qui ont suivi tout le cursus mais n'ont pas présenté leur mémoire et ne sont pas DO ? Légalement, les écoles de la CE qui ne sont pas sur le territoire français peuvent-elle demander directement l'agrément ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Registre, syndicat, règlementation... Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved