Partagez cette page : Mémoire ostéopathie et autisme

Mémoire ostéopathie et autisme
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Coraline_line
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 01 Mai 2015
Messages: 2

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2015 2:05 pm    Sujet du message: Mémoire ostéopathie et autisme Répondre en citant

Bonjour,

Étudiante en quatrième année d'ostéopathie je suis en recherche d'un sujet de mémoire.

J'ai fait le choix de partir sur l'ostéopathie et l'autisme; par contre beaucoup de sujets sont possibles.Je me suis dit que vous pourriez peut-être m'aider à orienter mon choix de sujet afin qu'il soit utile pour le syndrome autistique et le métier d'ostéopathe.

Je ne souhaite pas faire un mémoire pour dire que j'en ai fait un; je souhaiterais qu'il soit intéressant, utile.

Je suis bien consciente que l'ostéopathie ne soignera jamais l'autisme mais par contre pourquoi ne pas améliorer leur quotidien au maximum.

Je me suis mise en contact avec un autiste (avec qui j'ai passé quelques années à l'école) qui est atteint du syndrome d'asperger afin de voir avec lui ce qui pourrait être le plus intéressant à travailler dans le but de lui améliorer son quotidien. La chose dont il m'a parlé en premier est l'hypersensibilité auditive qui le gène dans son intégration sociale, je me suis donc dit pourquoi ne pas partir là-dessus par exemple...

Je ne sais pas si je dois m'orienter sur un sujet type "place de l'ostéopathie dans la prise en charge thérapeutique d'un autiste" ou bien plus sur un symptôme de l'autisme dans l'espoir d'atténuer ce dernier avec un traitement ostéopathique.

C'est la raison pour laquelle je demande vos conseils.

J'ai écris à plusieurs associations, plusieurs ostéopathes, aucune réponse. J'espère avoir plus de chance ici, je compte sur vous Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2015 4:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hello
Quel est le substratum qui te fait penser qu'un ostéo peut avoir un effet sur l'hypersensibilité auditive?
De quelle nature est cette hypersensibilité? Par altération de la chaine ossiculaire? Par trouble neuropsychiatrique ?

Je pense qu'il faut déjà penser à cela.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Coraline_line
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 01 Mai 2015
Messages: 2

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2015 4:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
C'était une idée, j'essaie de ne pas me fermer de porte afin de trouver un sujet qui soit réalisable au maximum, je fais des recherches sur plusieurs pistes, celle la en était une.
Je m'étais dit que peut être via l'ostéopathie crânienne et les nerfs crâniens on pouvait atténuer cette hypersensibilité, c'est peut-être utopique...
Cette hypersensibilité, que ce soit auditive, tactile ou visuelle chez l'autisme serait d'après les dernières études lié à une hyperactivité de certaines zone (cortex sensoriel primaire et complexe amygdalien) ainsi qu'au fait qu'ils n'arrivent pas à réguler ces stimuli.
Mais je suis ouverte à tous type d'idée Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2015 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout effet autre que la détente d'un bon massage de crâne (identique à celui de chez le coiffeur, 50 euros en moins et une coupe de cheveux en plus!) n'a jamais été prouvé ni même pressenti.

L'idée ca viendra de toi, mais c'est plus que casse gueule que d'imaginer que tu auras un effet sur les jolis petits neurones de ton cortex avec des massages crâniens..

Je ne sais pas si tu connais le forum, il y a un peu deux écoles. Ceux qui pensent que l'ostéo doit passer par l'evidence based medicine (EBM) et ceux qui pensent que still et consors savaient tout, que tout est cause de la conséquence de la cause etc . (ils t'en parleront mieux que moi, tu dois ressentir de quelle école je me définis).

Je pense que les BONS mémoires sont ceux qui sont des bases à des études cliniques, voire peuvent être des études publiées (avec beaucoup de boulot). Donc selon moi, plutôt que de te pignoler sur 3 cadavres pour tenter d'isoler un recessus anatomique que personne n'a jamais vu (haha la blague, mais j'en connais un qui y croit dur comme fer), ou de se **** sur les écrits de still, becker en essayant d'y voir un 8ème sens caché, il vaut mieux se baser sur des scores internationaux et faire des évaluations le plus objectif possible. Ca c'est nouveau, ca c'est sexy, ca c'est beau.
(Après trouve toi un maitre de mémoire qui a un diplôme UNIVERSITAIRE (et pas d'école d'ostéo) si possible avec un M2 au minimum pour apprendre auprès de lui les bases de la recherche scientifique).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Lun Mai 04, 2015 6:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un peu rude mais c'est vrai. Je rajoute que dans le pire des cas tu peux toujours faire un case report encore faut-il savoir les écrire et surtout ne pas partir tête baissée puis à mi-chemin se dire m*** j'ai pas mesuré ce truc ci ou celui là car dans ce cas là le case report est à recommencer. D'où le conseil d'hernesto de t'encadrer de quelqu'un qui sait faire ce genre d'étude voire de papier.
Bon courage
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 11:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui je suis d'accord avec ce qui a été dit plus haut (oui, je suis d'accord avec hernesto Shocked Shocked Shocked ).

Je rajoute que le syndrome d'Asperger n'est pas du tout représentatif des autistes, d'un syndrome autistique plus faible, bref, c'est pas une population facile à choisir.

De plus je soulève un point: si tu pars dans une expérimentation, sache que certains autistes ne se font pas toucher comme ça, il faut le prendre en compte. Et puis comment tu vas recruter ta population de patients?

Et pour finir ma première pensée rejoint Hernesto (oui oui!!!): de la détente et un bon massage du crâne vont forcément améliorer le quotidien à court terme...

Voilà, je trouve cela un peu casse-gueule comme sujet de mémoire...
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 12:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Casse gueule...ça dépend...est ce qu'il faut produire quelque chose de valable scientifiquement ou plaire aux examinateurs?Le but premier étant d'avoir son DO,non?
Je sais pas comment ça marche dans son école...mais on a généralement meilleur temps de se conformer à ce qui se fait dans sa propre école...pour grossir le trait si c'est une école gelatino-mystique et qu'elle fait de"l'EBM" pas sur qu'elle ai une bonne note.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

le jury est-il interne ou externe ?
le risque de tomber sur un EBM est-il plus grand qu'un "gélatino-mystique" dans le jury ?
Quand j'évalue un mémoire (kinési, jamais fait en ostéo), la démarche scientifique ET l'intérêt pour le futur praticien d'avoir fait le travail doivent ressortir. Il faut montrer qu'on a des compétences de praticien et aussi que la démarche de recherche biblio, de réflexion etc. sont présentes.

Ce n'est pas non plus un papier scientifique où là j'évalue la démarche scientifique.
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alexandra
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 946
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 3:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans ce cas coraline il faut que tu en parles avec des profs, pour tater le terrain. Mais c'est toi seule qui devra recruter tes patients, attention à ça.

Une copine à fait un mémoire sur la cicatrice d'opé du canal carpien, elle a eu... 7 patients.
_________________
Ostéopathe DO installée à Paris
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mai 05, 2015 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

raslesp a écrit:
Casse gueule...ça dépend...est ce qu'il faut produire quelque chose de valable scientifiquement ou plaire aux examinateurs?Le but premier étant d'avoir son DO,non?
Je sais pas comment ça marche dans son école...mais on a généralement meilleur temps de se conformer à ce qui se fait dans sa propre école...pour grossir le trait si c'est une école gelatino-mystique et qu'elle fait de"l'EBM" pas sur qu'elle ai une bonne note.


Ah oui, mais étant donné que le mémoire ne conditionne pas (si je ne me trompe pas) ton diplôme d'ostéo "légal" à quoi bon?
Elle voulait juste un mémoire bien. Les rares mémoires que j'ai vu qui m'ont plus c'était ceux où ca se rapprochait d'une démarche clinique.

Si c'est bien le cas.. avoir un DO pour avoir un DO.. quel est le but?
Si on veut faire un travail intéressant, sanctionné par un DO et qui peut t'ouvrir des portes, moi je penche sur l'EBM.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Mer Mai 06, 2015 8:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto a écrit:
raslesp a écrit:
Casse gueule...ça dépend...est ce qu'il faut produire quelque chose de valable scientifiquement ou plaire aux examinateurs?Le but premier étant d'avoir son DO,non?
Je sais pas comment ça marche dans son école...mais on a généralement meilleur temps de se conformer à ce qui se fait dans sa propre école...pour grossir le trait si c'est une école gelatino-mystique et qu'elle fait de"l'EBM" pas sur qu'elle ai une bonne note.


Ah oui, mais étant donné que le mémoire ne conditionne pas (si je ne me trompe pas) ton diplôme d'ostéo "légal" à quoi bon?
Elle voulait juste un mémoire bien. Les rares mémoires que j'ai vu qui m'ont plus c'était ceux où ca se rapprochait d'une démarche clinique.

Si c'est bien le cas.. avoir un DO pour avoir un DO.. quel est le but?
Si on veut faire un travail intéressant, sanctionné par un DO et qui peut t'ouvrir des portes, moi je penche sur l'EBM.

Ok je ne savais pas que le mémoire ne conditionnait pas la réussite au DO...en même temps à quoi bon se casser le c.... Alors que ceux qui devrait produire du savoir EBM en osteo ne le font pas...notamment les enseignants,formateurs en tout genre?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yannick
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 2363
Localisation: la belle province

MessagePosté le: Mer Mai 06, 2015 11:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

raslesp a écrit:

Ok je ne savais pas que le mémoire ne conditionnait pas la réussite au DO...en même temps à quoi bon se casser le c.... Alors que ceux qui devrait produire du savoir EBM en osteo ne le font pas...notamment les enseignants,formateurs en tout genre?


Ralesp, je t'aime bien mais moins quand tu nous prends pour des jambons!!!
Tu ne savais pas que le DO n'était pas conditionné au mémoire ? Je ne doute pas que tu as lu convenablement les décrets. De plus, penses-tu que les formations en temps pratiel de 4 à 6 week-end par an comprenaient le dépôt d'un mémoire ? Tout tient sur le nombre d'heure, heureusement ou pas.
Maintenant ta question de fond se tient parfaitement ceux qui devraient produire de la science ostéopathique ne le font pas, car ils ne savent ni n'ont appris à le faire. La seule façon de renverser la vapeur serait une dynamique de formation des cadres ailleurs que dans des DU voire une mise sous tutelle de l'ostéo par l'université.
_________________
Osteopathe D.O
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mai 06, 2015 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

raslesp a écrit:
hernesto a écrit:
raslesp a écrit:
Casse gueule...ça dépend...est ce qu'il faut produire quelque chose de valable scientifiquement ou plaire aux examinateurs?Le but premier étant d'avoir son DO,non?
Je sais pas comment ça marche dans son école...mais on a généralement meilleur temps de se conformer à ce qui se fait dans sa propre école...pour grossir le trait si c'est une école gelatino-mystique et qu'elle fait de"l'EBM" pas sur qu'elle ai une bonne note.


Ah oui, mais étant donné que le mémoire ne conditionne pas (si je ne me trompe pas) ton diplôme d'ostéo "légal" à quoi bon?
Elle voulait juste un mémoire bien. Les rares mémoires que j'ai vu qui m'ont plus c'était ceux où ca se rapprochait d'une démarche clinique.

Si c'est bien le cas.. avoir un DO pour avoir un DO.. quel est le but?
Si on veut faire un travail intéressant, sanctionné par un DO et qui peut t'ouvrir des portes, moi je penche sur l'EBM.

Ok je ne savais pas que le mémoire ne conditionnait pas la réussite au DO...en même temps à quoi bon se casser le c.... Alors que ceux qui devrait produire du savoir EBM en osteo ne le font pas...notamment les enseignants,formateurs en tout genre?


En même temps vu le niveau à pleurer des mémoires... Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raslesp
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 1557

MessagePosté le: Jeu Mai 07, 2015 5:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

yannick a écrit:
raslesp a écrit:

Ok je ne savais pas que le mémoire ne conditionnait pas la réussite au DO...en même temps à quoi bon se casser le c.... Alors que ceux qui devrait produire du savoir EBM en osteo ne le font pas...notamment les enseignants,formateurs en tout genre?


Ralesp, je t'aime bien mais moins quand tu nous prends pour des jambons!!!
Tu ne savais pas que le DO n'était pas conditionné au mémoire ? Je ne doute pas que tu as lu convenablement les décrets. De plus, penses-tu que les formations en temps pratiel de 4 à 6 week-end par an comprenaient le dépôt d'un mémoire ? Tout tient sur le nombre d'heure, heureusement ou pas.
Maintenant ta question de fond se tient parfaitement ceux qui devraient produire de la science ostéopathique ne le font pas, car ils ne savent ni n'ont appris à le faire. La seule façon de renverser la vapeur serait une dynamique de formation des cadres ailleurs que dans des DU voire une mise sous tutelle de l'ostéo par l'université.

J'avoue ne pas me rappeler ce que l'on m'avait dit quand j'étais en école d'osteo (j'ai arrêté au bout de la troisième année).Pour les décrets concernant cette partie ,non je ne l'ai pas lu...ca m'intéresse peu voir pas...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Mai 07, 2015 9:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

jusqu'à il y a peu (je n'ai pas lu en détail les nouveaux textes), à l'exception des DIU de médecine manuelle-ostéo, le droit d'exercice était lié uniquement aux nombres d'heures effectuées dans une formation agréée, donc le DO ne servait à rien... mais je suppose que les démarches étaient facilitées avec le papier pour s'inscrire à l'ARS, non?
Est-ce que les écoles donnaient des certificats de scolarité dès la 3ème (et les 2660h requises) année pour s'inscrire aux ARS ?

C'est vrai que vu comme ça, autant se faire plaisir...
Il reste qu'il faut avoir des personnes ressources informées de la démarche scientifique, et ça... c'est presque une honte pour encore beaucoup d'ostéo que de penser que "la vérité est ailleurs"
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved