Partagez cette page : techniques douces?

techniques douces?
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
quickos
Passionné


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 12:08 am    Sujet du message: techniques douces? Répondre en citant

Suite au post de l'ostéo qui cherchait un(e) remplaçant(e) ne pratiquant que des techniques douces, je souhaitais poursuivre le débat.
Je pense personnellement qu'il est difficile de passer du structurel au sensoriel, et j'ai de ce fait orienté mes traitements plutôt vers le doux.
J'ai comme tout le monde appris et testé les techniques structurelles, que je trouve efficaces (qd judicieusement effectuées évidemment) mais qui vont à l'encontre de "l'aisance", ce qui me gène un peu. Je n'ai à l'heure actuelle pas rencontré de limite au traitement "doux".
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
netosteo
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 993

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 9:02 am    Sujet du message: Re: techniques douces? Répondre en citant

quickos a écrit:
Suite au post de l'ostéo qui cherchait un(e) remplaçant(e) ne pratiquant que des techniques douces, je souhaitais poursuivre le débat.
Je pense personnellement qu'il est difficile de passer du structurel au sensoriel, et j'ai de ce fait orienté mes traitements plutôt vers le doux.
J'ai comme tout le monde appris et testé les techniques structurelles, que je trouve efficaces (qd judicieusement effectuées évidemment) mais qui vont à l'encontre de "l'aisance", ce qui me gène un peu. Je n'ai à l'heure actuelle pas rencontré de limite au traitement "doux".


Oui, mais l'ostéopathie holographique, est ce encore de l'ostéopathie ?

(on ne touche même plus le patient désormais avec cette technique !)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 12:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'erreur est de penser que le structurel est aller dans le blocage.

La non douleur est toujours de mise, et les thrusts sont minimaux. Il n'y a qu'a voir les "maîtres" du genre pour voir que la notion de barrière motrice est à placer au rebut.

De mon côté, je ne vois pas l'intérêt de faire 5 ou 6 ans d'école d'ostéo, de voir un panel, si c'est pour travailler avec seulement une partie.
Vous imaginez un généraliste qui a appris à lire les radios et à comprendre des bilans sanguins, qui ne se sert que des bilans sanguins? Pour moi c'est la même chose.
Après on peut orienter sa pratique, par un biais de sélection de patient, mais globalement je me sers absolument de tout dans ma pratique, ca dépend de l'indication. Une technique fonctionnelle a une indication, une technique sutherland une autre, une techniques structurelle encore une autre.

Je rajouterai un pavé dans la mare, pour moi l'incompétence est de dire "AH NON LE STRUCTUREL JAMAIS" ou "AH NON LA FASCIATHERAPIE JAMAIS". Libre à chacun de travailler ce qui lui plait le plus (et donc de sélectionner ses patients), mais ne pas faire un type de technique je trouve ca nul et dangereux (dédicace a toutes les nanas de ma promo qui disaient que le structurel était pour les bourrins garçons, ces bourrins garçons ont un métier, les autres ont toutes fermé leur cabinet.)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 1:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto a écrit:

Je rajouterai un pavé dans la mare, pour moi l'incompétence est de dire "AH NON LE STRUCTUREL JAMAIS" ou "AH NON LA FASCIATHERAPIE JAMAIS". Libre à chacun de travailler ce qui lui plait le plus (et donc de sélectionner ses patients), mais ne pas faire un type de technique je trouve ca nul et dangereux (dédicace a toutes les nanas de ma promo qui disaient que le structurel était pour les bourrins garçons, ces bourrins garçons ont un métier, les autres ont toutes fermé leur cabinet.)


on a les patients que l'on mérite
mais il me semble (dans mon expérience) que la fasciathérapie demande plus de doigté que le structurel pour avoir des résultats, peut-être est-ce la cause de la fermeture des personnes que tu cites, elles n'ont peut-être pas eu le temps de l'acquérir.

après libre à chacun
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hernesto
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Oct 2008
Messages: 1727
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

absolument pas d'accord.
D'après moi, fasciathérapie ou structurel demande du doigté, au même niveau.

Et on a pas forcément les patients que l'on mérite, mais que l'on sélectionne, de façon volontaire ou non, d'après moi.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hernesto a écrit:
absolument pas d'accord.
D'après moi, fasciathérapie ou structurel demande du doigté, au même niveau.

Et on a pas forcément les patients que l'on mérite, mais que l'on sélectionne, de façon volontaire ou non, d'après moi.


pour le doigté c'est mon ressenti, ce qui est certain, c'est qu'un thrust est efficace même si tu es à côté de la dysfonction,
quand tu fais du de la fasciathérapie, du Myo-Fascial-Release avec une main pauvre ça me semble plus difficile... encore une fois c'est mon ressenti, je n'ai pas notion de publication sur le sujet, mais autant j'ai beaucoup progressé dans les techniques douces, autant pas en structurel...


pour la sélection au mérite c'est ce que nous disions tous les deux... d'une autre manière...
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec hernesto. On a une boîte à outils énorme. Cela peut arriver sur un patient de sortir plusieurs outils: une vertèbre en structurel, le viscéral en induction dans la facilité ou le contraire, des MTR en équilibre de tension, une expansion de la base du crâne en mise en tension, de l'écoute sur la clavicule et les fascias environnants, du Mitchell sur le...je ne sais plus...
Avez vous vu un mécanicien dévisser un boulon de 16 avec une clé de 14 ou un menuisier visser une vis plate avec un tournevis cruciforme...
Moi aussi je vois nombre de patients ayant été "papouillés" x séances sans résultat.
A la question vous a t'on touché le rachis, la réponse est souvent non...
Il est quand même étrange qu'il n'y ait jamais de dysfonctions vertébrales
Pour moi il n'y a pas de contre-indications au traitement ostéopathique il n'y a que des contre-indications à certaines techniques à certains moments et sur certains états sauf urgence médicale ou chirurgicale.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

osteoretraité a écrit:
Tout à fait d'accord avec hernesto. On a une boîte à outils énorme. Cela peut arriver sur un patient de sortir plusieurs outils: une vertèbre en structurel, le viscéral en induction dans la facilité ou le contraire, des MTR en équilibre de tension, une expansion de la base du crâne en mise en tension, de l'écoute sur la clavicule et les fascias environnants, du Mitchell sur le...je ne sais plus...
Avez vous vu un mécanicien dévisser un boulon de 16 avec une clé de 14 ou un menuisier visser une vis plate avec un tournevis cruciforme...
Moi aussi je vois nombre de patients ayant été "papouillés" x séances sans résultat.
A la question vous a t'on touché le rachis, la réponse est souvent non...
Il est quand même étrange qu'il n'y ait jamais de dysfonctions vertébrales
Pour moi il n'y a pas de contre-indications au traitement ostéopathique il n'y a que des contre-indications à certaines techniques à certains moments et sur certains états sauf urgence médicale ou chirurgicale.


ben moi aussi je suis d'accord avec la nécessité d'un panel, ce qui nous différencie c'est plus notre vision de la difficulté d'une approche vis -à-vis de l'autre... et donc du temps nécessaire à son apprentissage, ce qui pourrait avoir fait fermer ses collègues de promotion trop focalisés sur une technique sans l'expérience suffisante.
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour reprendre ce que tu as dis plus haut ptitom
ptitom a écrit:
mais autant j'ai beaucoup progressé dans les techniques douces, autant pas en structurel...


J'avais comme toi le même sentiment.
Depuis quelque temps maintenant, je trouve que le structurel progresse lui aussi.
Je met moins de paramètres, mais plus d'écoute tissulaire et d'intention, comme pour les techniques douces, et les corrections et surtout les réactions sont bien différentes de ce que je faisait avant.

Ensuite pour hernesto, si quelqu'un à "sélectionner" ses patients et développer sa patientèle autour d'une idée ou d'un concept, je vois pas la mal.

Personnellement je préfère quelqu'un qui dise:
- je ne fais pas de thrust, mais j'ai une vraie démarche ostéopathique,
- que quelqu'un qui corrige une cheville le lundi en 10min, le genou le jeudi, le lundi suivant le bassin, et le jeudi suivant les lombaires, pour une lombalgie. Tout ça pour la modique somme de 160 euros, en 15 jrs, pour 40min de travail et des douleurs tjrs présente. (cas vu la semaine dernière).
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sbob a écrit:
Pour reprendre ce que tu as dis plus haut ptitom
ptitom a écrit:
mais autant j'ai beaucoup progressé dans les techniques douces, autant pas en structurel...


J'avais comme toi le même sentiment.
Depuis quelque temps maintenant, je trouve que le structurel progresse lui aussi.
Je met moins de paramètres, mais plus d'écoute tissulaire et d'intention, comme pour les techniques douces, et les corrections et surtout les réactions sont bien différentes de ce que je faisait avant.


ben écoute je reverrais ma copie sur les résultats, mais sur la technique en fait tu as mis plus de douceurs dans ton structurel Laughing
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement j'ai mis plus de douceur, mais je pense que la base d'une technique, quelle qu'elle soit, est l'intention et l'écoute.

Je pense que les techniques douces, qui nous obligent à raisonner de la sorte, font que nous intégrons naturellement ces paramètres sans même y penser.

Du coup, on les amène aussi dans le structurel ou dans le viscéral.
Du coup on devient encore plus précis, et bcp moins brusque.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 2:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ça a du sens...
peut-être alors ai-je progressé sans m'en rendre compte aussi sur la technique structurelle.
mais est-ce que cette qualité n'est-elle pas indispensable dasn les techniques douces et simplement souhaitable dans le structurel?
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sbob
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 1600

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 3:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ptitom a écrit:
ça a du sens...

Pour une fois ! Very Happy

Sans blaguer, tu n'as jamais essayer de modifier ton intention lors d'une technique structurelle?

Pour être clair, ne plus faire ta manip, seulement sur une vertèbre isolée, mais en gardant une petite part de ton attention sur tout le reste de ton patient et essayer de voir ce qui se passe, pendant la mise en place des paramètres et lors de la correction.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ptitom
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 2146

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sbob a écrit:
ptitom a écrit:
ça a du sens...

Pour une fois ! Very Happy

Sans blaguer, tu n'as jamais essayer de modifier ton intention lors d'une technique structurelle?

Pour être clair, ne plus faire ta manip, seulement sur une vertèbre isolée, mais en gardant une petite part de ton attention sur tout le reste de ton patient et essayer de voir ce qui se passe, pendant la mise en place des paramètres et lors de la correction.


je suis plus ouvert que tu semble le penser, même si j'ai une formation plus scientifique à la base, je suis ostéo Laughing

pour ta description de l'intention, si j'ai eu l'occasion de faire ça, ce que j'en ai appris, c'est que souvent ça passe tout seul sans trust, mais ça revient à une technique douce plus que du structurel, non?
_________________
Ptitom,
rebouteux

"un diplôme que tout le monde a n'est plus un diplôme" auteur inconnu Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
osteoretraité
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 01 Oct 2006
Messages: 1359
Localisation: sud-est

MessagePosté le: Jeu Jan 06, 2011 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Peut être vous méprenez vous sur le terme structurel ceci sans vouloir vous offenser.
Une technique structurelle est une correction directe dans le sens opposé à la dysfonction soit directe soit indirecte à l'aide de la structure adjacente soit encore à l'aide des deux structures que l'on va "rapprocher" l'une de l'autre.
Elle implique la réduction du "slack" c'est à dire la mise en tension des structures capsulaires et ligamentaires environnantes afin d'obtenir ce fameux effet de cavitation.
Cette mise en tension doit être douce et progressive.
Après le geste manipulatif peut prendre différente formes: thrust HVLA, thrust progressif accompagné de la respiration, balancing technique, technique balistique etc...
À mon sens tout dépend de l'effet que l'on souhaite obtenir: stimulation ou inhibition locale ou à distance, réaction neuro-végétatifve en fonction du patient ortho ou para etc... Plein de possibilités à explorer.
Il en est de même pour toutes les techniques et pas que les musculo-squelettiques. On pourrait dresser un tableau des effets possibles sur l'ensemble de la boîte à outil que nous possédons.
Donc l'intention est aussi présente.
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Ostéopathie techniques Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved