Partagez cette page : Dynamique viscérale

Dynamique viscérale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ducime
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 32
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mer Sep 30, 2009 1:15 pm    Sujet du message: Dynamique viscérale Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?v=EcWYW0Hb7KY&feature=player_embedded

Il y a une belle animation 3D (3min 36s à 3min 55s) mais je ne comprends pas comment c'est possible d'arriver à une telle dynamique (je ne parle pas des amplitudes).
Il me semble que tous est inversé à commencer par les angles coliques semble monter lors de l'inspiration.

Est-ce quelqu'un pourrais m'expliquer ou me donner une piste.

Merci
_________________
La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. (Robert Heinlein)
Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. (Robert Bresson)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Jeu Oct 01, 2009 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cette animation en 3D montre effectivement des mouvements bizarres, mais dans la mesure où il n'y a pas des masses de "preuves" visuelles objectivées (ou en tout cas pas des masses) de la dynamique viscérale, c'est le champ libre et tout le monde dit ce qu'il veut Confused

Voici un site qui a le mérite de montrer quelques images échographiques intéressantes :

http://www.deltadyn.be/visceral/fr/presentation.htm
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Jeu Oct 01, 2009 9:23 pm    Sujet du message: Re: Dynamique viscérale Répondre en citant

Ducime a écrit:
http://www.youtube.com/watch?v=EcWYW0Hb7KY&feature=player_embedded

Il y a une belle animation 3D (3min 36s à 3min 55s) mais je ne comprends pas comment c'est possible d'arriver à une telle dynamique (je ne parle pas des amplitudes).
Il me semble que tous est inversé à commencer par les angles coliques semble monter lors de l'inspiration.

Est-ce quelqu'un pourrais m'expliquer ou me donner une piste.

Merci


pourquoi inversé ?
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ducime
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 32
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven Oct 02, 2009 1:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sur l'animation, on voit que le côlon transverse monte lors de l'inspiration comme si il était tracté par les angles splénique et hépatique. Alors que de toute évidence et selon l'étude faite par cliches radiographiques (scopie lors de transite baryté) et échographiques (Biométrie de la dynamique viscérale et nouvelles normalisations ostéopathiques, Finet et William, 1992), lors de l'inspiration, tous les organes descendent sous l'influence mécanique du diaphragme respiratoire. Idem pour la petite tubérosité, elle fait un mouvement anti-horaire et pas horaire ; l'intestin grêle "repousse" le cadre colique lors de l'inspiration.
Cette recherche est réfutable mais puisqu'il n'y a pas d'autre étude à l'heure actuelle à ma connaissance sur la dynamique viscérale je dois considérer cette dernière comme référence.

D'ou ma question en faite, est-ce qu'il y aurait eu une nouvelle avancée sur la dynamique viscérale ou autre...
_________________
La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. (Robert Heinlein)
Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. (Robert Bresson)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cajgfinger
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3120

MessagePosté le: Ven Oct 02, 2009 1:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ducime a écrit:
Sur l'animation, on voit que le côlon transverse monte lors de l'inspiration comme si il était tracté par les angles splénique et hépatique. Alors que de toute évidence et selon l'étude faite par cliches radiographiques (scopie lors de transite baryté) et échographiques (Biométrie de la dynamique viscérale et nouvelles normalisations ostéopathiques, Finet et William, 1992), lors de l'inspiration, tous les organes descendent sous l'influence mécanique du diaphragme respiratoire. Idem pour la petite tubérosité, elle fait un mouvement anti-horaire et pas horaire ; l'intestin grêle "repousse" le cadre colique lors de l'inspiration.
Cette recherche est réfutable mais puisqu'il n'y a pas d'autre étude à l'heure actuelle à ma connaissance sur la dynamique viscérale je dois considérer cette dernière comme référence.

D'ou ma question en faite, est-ce qu'il y aurait eu une nouvelle avancée sur la dynamique viscérale ou autre...


Tout dépend si le patient est en décubitus ou debout ?
D'autres part, sauf erreur, soumis à la gravité, les angles descendent en inspi jusqu'à ce que le centre phrénique ait épuisé son appui sur les viscères, ensuite il y a une certaine latéralité externe des angles par l'ouverture costale des dernières côtes, les influences des viscères de proximité, et à cet instant du point de vue relatif, c'est comme si les angles remontaient ou se stabilisaient.
En procubitus, latérocubitus, ou décubitus, la soumission gravitaire n'est plus la même............
Bien évidemment, chez un individu répondant aux normes viscérales, ce qui est souvent loin d'être le cas Smile
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Ven Oct 02, 2009 2:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On peut même pousser le bouchon plus loin en précisant si le patient a l'estomac rempli ou pas (il y a une sacré différence de volume et donc de compressibilité de l'estomac). Tant que rien n'est objectivé on peut tout entendre... Confused
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ducime
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 32
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun Oct 05, 2009 12:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cajgfinger a écrit:

Tout dépend si le patient est en décubitus ou debout ?

Chez les 3000 patients de leur étude celà à été pris en compte et il ont démontré que la différence s'inclue dans la marge d'erreur. Par contre en décubitus latérale, je ne sais pas mais on peut imaginé que l'action d'une coupôle est géné.
cajgfinger a écrit:
D'autres part, sauf erreur, soumis à la gravité, les angles descendent en inspi jusqu'à ce que le centre phrénique ait épuisé son appui sur les viscères, ensuite il y a une certaine latéralité externe des angles par l'ouverture costale des dernières côtes, les influences des viscères de proximité, et à cet instant du point de vue relatif, c'est comme si les angles remontaient ou se stabilisaient.

Selon les études de De Troyer, la zone d'apposition s'éloigne des côtes durant tout le cycle inspiratoire que ce soit avec un référentiel interne ou externe.

gegdredd a écrit:
Tant que rien n'est objectivé on peut tout entendre...

J'ai écris deux post avant que c'était objectivé dans cette étude par scopie et écographie : Biométrie de la dynamique viscérale et nouvelles normalisations ostéopathiques, Finet et William, 1992. C'est vous-même qui m'avez proposé le site interne des auteurs : http://www.deltadyn.be/visceral/fr/presentation.htm
_________________
La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. (Robert Heinlein)
Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. (Robert Bresson)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Lun Oct 05, 2009 4:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème c'est que leur étude n'est référencée nulle part Confused
Donc à prendre avec des pincettes...
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ducime
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 32
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun Oct 05, 2009 6:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement ... mais c'est la seule du genre et les moyens utilisés sont quant même peu discutable étant donné qu'elle est basée sur des scopies et des écographie.

Voir ce document qui regroupe bien quelque vidéo : http://www.barralinstitute.com/articles/docs/georges_finet_research.doc
_________________
La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. (Robert Heinlein)
Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. (Robert Bresson)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gegdredd
Grand OsteOpatte


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 483

MessagePosté le: Mar Oct 06, 2009 7:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant, merci pour le lien...

Par contre, je me suis toujours demandé si la mobilité viscérale est si importante que ça dans les phénomènes pathologiques. En effet, des fixations chirurgicales sont parfois faites (rendant l'organe quasi fixe) sans conséquence pathologique ultérieure... Confused

Donc je me demande si la pathologie viscérale (organique j'entends) aurait une relation directe avec le manque de mobilité.

Autre chose, pour ce qui est de l'intestin grêle, il est tellement enroulé que franchement, comment être sûr que "l'adhérence" que nous essayons de détendre ne va pas augmenter la distensibilité (je pense pas que ce soit français mais bon...) et peut être augmenter le risque de volvulus??? Qui plus est je ne sais pas si vous avez déjà assisté à une opération en chir viscérale, mais franchement, C'EST LE BORDEL!!! Laughing Y en a partout des intestins... Ils recouvrent tellement le pancréas qu'on ne peut pas vraiment dire si l'on touche vraiment le duodénum, le pancréas ou un morceau du chyle dans l'intestin... Confused
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ducime
OsteOpatte Occasionnel


Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 32
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu Oct 08, 2009 2:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gegdredd a écrit:
Très intéressant, merci pour le lien...

Par contre, je me suis toujours demandé si la mobilité viscérale est si importante que ça dans les phénomènes pathologiques. En effet, des fixations chirurgicales sont parfois faites (rendant l'organe quasi fixe) sans conséquence pathologique ultérieure... Confused

Donc je me demande si la pathologie viscérale (organique j'entends) aurait une relation directe avec le manque de mobilité.

Autre chose, pour ce qui est de l'intestin grêle, il est tellement enroulé que franchement, comment être sûr que "l'adhérence" que nous essayons de détendre ne va pas augmenter la distensibilité (je pense pas que ce soit français mais bon...) et peut être augmenter le risque de volvulus??? Qui plus est je ne sais pas si vous avez déjà assisté à une opération en chir viscérale, mais franchement, C'EST LE BORDEL!!! Laughing Y en a partout des intestins... Ils recouvrent tellement le pancréas qu'on ne peut pas vraiment dire si l'on touche vraiment le duodénum, le pancréas ou un morceau du chyle dans l'intestin... Confused


Alors pour l'instant, je ne peux pas donner mon avis sur l'implication des lésion viscéro-squelettique dans les chaines lésionnelles. Manque d'expérience.

Je suis tout à fait d'accord pour le manque certain de précision pour atteindre l'organe. C'est pour celà que l'on parle de zone du pancréas et pas du pancréas (ça passe mieux devant les toubib). D'ailleurs d'objectif d'un traitement viscérale est d'atteindre l'environnement fasciale de l'organe et pas l'organe en lui même afin de lui rendre ça mobilité. Mais à mon avis, sur ce type de lésion, je pense actuellement que l'on agit surtout sur le SNA digestif ...

P.S. : Comme vous pouvez le remarquer, je suis branché Système Nerveux. Donc pas besoin de me le rappeller ... Laughing
_________________
La logique est une manière méthodique de se tromper en toute confiance. (Robert Heinlein)
Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. (Robert Bresson)
haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.osteopathe.com Index du Forum Etudiants en ostéopathie Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Si vous avez aimé cette discussion, partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés :


© Osteopathe.com All rights reserved